Arte Magazine n°30 18 jui 2020
Arte Magazine n°30 18 jui 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de 18 jui 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Richard III.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 21 juillet ARTE MAG N°30. LE PROGRAMME DU 18 AU 24 JUILLET 2020 18 5.00 R JUSTICE Woman Worldwide à l’AccorHotels Arena Concert 6.10 M XENIUS Le bois aggloméré, avantages et inconvénients Magazine 6.40 R XENIUS Scène de crime et police scientifique Magazine 7.05 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM GEO REPORTAGE Myanmar, un voyage inoubliable en train Reportage 8.00 LM LE JAPON VU DU CIEL Du pays de neige à Tokyo Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 LM NOUVELLE-ZÉLANDE, TERRE SAUVAGE Les animaux de l’extrême ; L’archipel des géants ; Les maîtres de l’eau Série documentaire 12.05 M LES LOUPS PÊCHEURS DU CANADA Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 LR UN BILLET POUR LE BALKAN EXPRESS Macédoine Série documentaire 13.35 LM NEVERLAND Film 15.10 DM L’HISTOIRE SANS FIN Film Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande 16.45 ER INVITATION AU VOYAGE Émission 17.45 ER JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Taman Ujung (Indonésie) Série documentaire 18.15 L ER PARADIS DE ROUILLE Vestiges maritimes et ferroviaires ; Édifices fantomatiques Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 E 1980, ACCIDENT NUCLÉAIRE EN ARKANSAS Documentaire 22.20 LR GUERRE FROIDE  : L’HOMME QUI SAUVA LE MONDE Documentaire 0.10 TOKYO Répétition générale au royaume des anciens Documentaire 1.05 M ARTE REPORTAGE Magazine 1.55 M SELFIE, AVOIR 16 ANS À NAPLES Documentaire 3.15 M ADOPTÉE Pourquoi moi ? Documentaire 4.10 EM JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Jardin botanique de Bogor (Indonésie) Série documentaire Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première Soirée présentée par Thomas Kausch WGBH EDUCATIONAL FOUNDATION 20.50 Histoire 1980, accident nucléaire en Arkansas Comment les États-Unis ont échappé de peu à l’explosion d’un de leurs propres missiles nucléaires dans l’Arkansas. Une reconstitution hallucinante heure par heure, fondée sur le témoignage des principaux acteurs. Le 18 septembre 1980, à Damascus, dans l’Arkansas, sur une base de l’Armée de l’air abritant le missile nucléaire Titan II, deux hommes sont chargés de rechercher la cause d’une légère baisse de pression dans le silo de l’ogive. Après une journée de travail de près de douze heures, l’un de ces jeunes soldats, Dave Powell, commet une erreur de procédure. Une douille chute et endommage l’un des réservoirs du missile, dont le combustible se met à fuir en abondance. L’explosion est inévitable à court terme, et la panique gagne peu à peu l’état-major  : si les dispositifs de sécurité ne fonctionnent pas, une charge nucléaire trois fois plus puissante que l’ensemble des bombes larguées durant la Seconde Guerre mondiale, y compris celles qui ont anéanti Hiroshima et Nagasaki, va s’écraser quelque part sur le sol américain, causant des millions de morts. L’angoisse est d’autant plus forte que le Titan II, vétuste, aurait déjà dû être démantelé, si Jimmy Carter n’y avait pas vu une monnaie d’échange dans le cadre des négociations de désarmement nucléaire entamées avec son homologue soviétique Leonid Brejnev. Dans la perspective de l’élection présidentielle de 1981, les démocrates sont d’ailleurs réunis à Hot Springs, à quelques dizaines de kilomètres de la base, à l’invitation du fringant jeune gouverneur de l’État, Bill Clinton. LONGUE NUIT Avant d’adapter lui-même à l’écran son best-seller Command and Control  : Nuclear Weapons, the Damascus Accident, and the Illusion of Safety (2013), l’écrivain et journaliste d’investigation Eric Schlosser avait déjà fait équipe avec le réalisateur Robert Kenner pour le très remarqué Food, Inc., sur les multinationales américaines de la malbouffe. Ils nous font vivre cette fois,
heure par heure, la longue nuit du 18 au 19 septembre 1980, au plus près de ceux des principaux acteurs de l’accident qui ont eu la chance de lui survivre. Parmi eux, Dave Powell, le jeune chargé de maintenance, qui écopera d’un blâme et dont le témoignage est particulièrement émouvant, Bob Peurifoy, alors à la tête des recherches sur l’armement nucléaire, ou encore Harold Brown, ex-secrétaire à la Défense. Alternant images d’archives et sobres reconstitutions avec leurs récits face caméra, le film met en évidence l’héroïsme des « petites mains » de la base. Il souligne aussi l’aveuglement de l’armée et de l’appareil d’État, tout juste capables de décréter le secret absolu, avant d’enterrer le rapport sur les faits. Le Titan II sera miraculeusement retrouvé, au matin, dans un champ tout proche, avec sa charge meurtrière intacte. Meilleur scénario documentaire, Writers Guild of America Awards 2017 Lire page 7 Documentaire de Robert Kenner (États-Unis, 2016, 1h28mn) - Auteurs  : Robert Kenner, Brian Pearle, Kim Roberts et Eric Schlosser, d’après son livre Command and Control  : Nuclear Weapons, the Damascus Accident, and the Illusion of Safety Production  : Periscope Film, Sim 14/7 18/9 22.20 Histoire Guerre froide  : l’homme qui sauva le monde En gardant son sang-froid face à une fausse alerte d’attaque nucléaire, un officier soviétique, Stanislav Petrov (1939- 2017), évitera de justesse le déclenchement d’une troisième guerre mondiale. Dans la nuit du 25 au 26 septembre 1983, en pleine guerre froide, le lieutenant-colonel Petrov est de service. Sa mission  : surveiller depuis son bunker un écran de contrôle destiné à donner l’alerte en cas d’attaque nucléaire. Lorsque le militaire soviétique voit apparaître cinq points représentant des missiles en provenance d’une base américaine, le doute l’envahit  : pourquoi les États-Unis attaqueraient-ils à ce moment précis ? N’écoutant que son instinct, Stanislav Petrov décide de ne pas avertir son état-major. Il s’agissait bien d’une fausse alerte, due à une erreur technique... Par ce geste courageux, voire inconsidéré, Petrov a peut-être évité une riposte de l’URSS et, de fait, la fin de ce monde. En 2006, le héros oublié était invité en grande pompe aux États-Unis, l’ancien pays « ennemi », pour y rencontrer le journaliste Walter Cronkite, le documentariste David Hoffman et les stars Robert De Niro, Matt Damon ou encore Kevin Costner. 0.10 Tokyo Répétition générale au royaume des anciens SUSANNE STEFFEN Comment le Japon entend profiter des prochains Jeux paralympiques de Tokyo, reportés en 2021 pour cause de pandémie de Covid-19, pour relever le défi du vieillissement de sa population. En 2060, le Japon comptera autant de retraités que d’actifs. Face à la pénurie de maind’œuvre et à l’explosion des dépenses publiques, le gouvernement encourage fortement l’emploi des seniors. Le pays mise sur l’organisation des Jeux paralympiques de Tokyo, théoriquement repoussés à ANDERS LÖVET LÖFSTEDT De Moscou aux États-Unis, ce témoignage émouvant offre, au travers d’images d’archives saisissantes, d’entretiens avec l’intéressé et de reconstitutions, une relecture inédite de cette histoire méconnue. Documentaire-fiction de Peter Anthony (Danemark, 2014, 1h45mn) Avec  : Stanislav Petrov, Kevin Costner, Robert De Niro, Matt Damon (R. du 4/8/2015) 2/11/2023 l’été 2021 en raison de la crise sanitaire, pour faire face au vieillissement croissant de sa population et aux problématiques qui lui sont liées. À côté de l’aménagement des stations de métro ou de la construction du village des athlètes, dont les 5 600 appartements ont été conçus pour être vendus ensuite à des particuliers âgés ou handicapés, des start-up parient sur la technologie en développant des applications de services, quand d’autres imaginent des exosquelettes capables d’améliorer les performances physiques. Cet élan impulsé par les Jeux suffira-t-il à rendre la société japonaise plus inclusive ? Malgré de lourdes pénalités financières, les entreprises n’emploient que 1,9% de travailleurs en situation de handicap. Beaucoup se séparent de leurs seniors, trop coûteux, les forçant ainsi à occuper des emplois précaires pour compléter de maigres pensions de retraite. Ce documentaire suit l’organisation des Jeux paralympiques et ausculte les défis sociaux, économiques et culturels posés par la « société sans âge » vantée par le gouvernement nippon. Documentaire de Susanne Steffen (Allemagne, 2019, 52mn) Coproduction  : BR/ARTE, Autentic GmbH 27/7 mardi 21 juillet ARTE MAG N°30. LE PROGRAMME DU 18 AU 24 JUILLET 2020 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :