Arte Magazine n°28 4 jui 2020
Arte Magazine n°28 4 jui 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de 4 jui 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Willy Ronis, le grand photographe du petit peuple.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 7 juillet ARTE MAG N°28. LE PROGRAMME DU 4 AU 10 JUILLET 2020 18 5.00 M LA FOLLE JOURNÉE 2019 Grieg, Saint-Saëns, Bellini... – Carnets de voyage Concert 5.45 M LES PORTS DU FUTUR Documentaire 6.40 R XENIUS Bien se nourrir en préservant la planète Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM GEO REPORTAGE Les bateaux légendaires d’Oman Reportage 8.00 M MYSTÉRIEUSE ARABIE Arabie saoudite – L’Est Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 LEM LA COLOMBIE SAUVAGE Par monts et par vaux ; Un monde d’eau Documentaire 10.55 EM À LA RECONQUÊTE DES FORÊTS Guyane, l’eldorado vert Série documentaire 11.40 EM ENQUÊTES ARCHÉOLOGIQUES La cité perdue des Taironas Série documentaire 12.15 LM LA MOSELLE De la source jusqu’à Metz Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 L R LA MOSELLE Un fleuve, trois pays Série documentaire 13.35 LEM SPARTACUS Film Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande 16.35 ER INVITATION AU VOYAGE Émission 17.45 EM ENQUÊTES ARCHÉOLOGIQUES Crète, le mythe du labyrinthe Série documentaire 18.10 LR LE JAPON VU DU CIEL Le berceau des traditions ; La terre des dieux Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 ER LES ROUTES DE L’ESCLAVAGE (1-4) 476-1375  : au-delà du désert ; 1375-1620  : pour tout l’or du monde ; 1620-1789  : du sucre à la révolte ; 1789-1888  : les nouvelles frontières de l’esclavage Série documentaire 0.25 M ARTE REPORTAGE Magazine 1.20 L R 300 MOTS D’ALLEMAND Téléfilm (VF) 2.55 ER LA RUSSIE DANS L’OBJECTIF À la marge de l’empire ; Le mythe russe Série documentaire 3.50 M PÊCHEURS D’AUJOURD’HUI  : THAÏLANDE Le monde disparu des nomades de la mer Documentaire Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première 16.35 Invitation au voyage Du lundi au vendredi, Linda Lorin nous emmène à la découverte de notre patrimoine artistique, culturel et naturel. La Russie des villes et des champs de Pouchkine Saint-Pétersbourg, ancienne capitale des tsars, a vu se déployer l’immense talent de l’un des plus grands écrivains russes, Alexandre Pouchkine, qui s’y installa après un exil dans le sud de l’empire. Saint-Jacques, graal des pèlerins de Compostelle Dans le nord-ouest de l’Espagne, Saint- Jacques-de-Compostelle voit déferler, à partir 18.10 Le Japon vu du ciel Le berceau des traditions NHK/GÉDÉON PROGRAMMES PAULINE BALLET 20.05 28 minutes Le rendez-vous quotidien consacré à l’actualité et au débat. Cet été, Jean-Mathieu Pernin prend les rênes de 28 minutes du 6 juillet au 21 août, accompagné, en alternance, des intervieweurs Anne Rosencher, Claude Askolovitch, Vincent Trémolet de Villers, Benjamin Sportouch, Guillaume Roquette, Xavier de La Porte et Frédéric Says. Les journalistes Camille Diao et Sonia Chironi du IX e siècle, des milliers de catholiques venus de l’Europe entière. Bientôt lieu de culte majeur, la cité se pare d’églises et de monastères, et se mue en pôle économique de la région. À Paris, un vin au goût amer Entre la place Vendôme et la rue de Rivoli, l’hôtel The Westin, écrin de luxe réservé aux touristes fortunés, a accueilli en 1976 une dégustation de vin au goût amer pour les Français... Émission présentée par Linda Lorin (France, 2020, 38mn) - Coproduction  : ARTE France, Éléphant Doc (R. du 23/1/2020) 30/6 14/7 En cinq épisodes, une exploration des plus beaux paysages du pays du Soleil-Levant et de la vie de ses habitants. L’histoire lie la région du Chugoku, à l’ouest de Honshu, et Shikoku, la plus petite des quatre îles principales du Japon. Séparées par la mer de Soto, les deux régions ont une longue tradition d’échanges économiques et culturels. Elles sont aussi considérées comme le cœur spirituel du Japon  : chaque année, le pèlerinage de Shikoku, consacré au grand maître bouddhiste Kabo Daishi, réunit des centaines de milliers de randonneurs. Série documentaire de Xavier Lefebvre (France, 2018, 5x43mn) - Coproduction  : ARTE/ZDF, Gedeon Programmes, NHK - (R. du 5/9/2018) Une série documentaire à suivre de lundi à mercredi. succèdent à Nadia Daam, respectivement en juillet et en août. On retrouve également les chroniqueurs Victor Dekyvère et Paola Puerari. Avec un ton et des sujets estivaux, le magazine garde son regard aiguisé sur l’info et conserve ses rendez-vous incontournables  : un invité en première partie d’émission, « La règle de 3 », « Mise au point » d’Amira Souilem, le débat d’actualité et son éclairage d’archives, sans oublier la rubrique musicale « À la loop » de Matthieu Conquet et « Dérive des continents » de Benoît Forgeard, dans le club du vendredi. Magazine présenté par Jean-Mathieu Pernin (France, 2020, 43mn) - Coproduction  : ARTE France, KM 5/9
www.bridgemanart.com 20.50 Les routes de l’esclavage (1-4) Domination, violence, profit  : le système criminel de l’esclavage a marqué l’histoire du monde et de l’humanité. Au fil de ses routes, cette série retrace pour la première fois la tragédie des traites négrières. Captivant et implacable. Soirée présentée par Émilie Aubry 1. 476-1375  : au-delà du désert Après la chute de Rome en 476, les peuples (Wisigoths, Ostrogoths, Berbères, Slaves, Byzantins, Nubiens et Arabes) se disputent les ruines de l’Empire. Tous pratiquent l’asservissement – « esclave » viendrait du mot « slave ». Mais au VII e siècle émerge un Empire arabe. Il se tisse alors entre l’Afrique et le Moyen-Orient un immense réseau de traite d’esclaves qui converge vers Bagdad. Après la révolte des Zanj – des esclaves africains –, le trafic se déploie vers l’intérieur du continent. Deux grandes cités commerciales et marchés aux esclaves s’imposent  : Le Caire au nord, et Tombouctou au sud, place forte de l’Empire du Mali d’où partent les caravanes. 2. 1375-1620  : pour tout l’or du monde À l’issue des croisades, l’Europe à son tour se tourne vers l’Afrique. Contournant les musulmans en Méditerranée, les navigateurs portugais, qui convoitent l’or du continent, reviennent avec des milliers d’esclaves pour les vendre en Europe du Sud, avec la bénédiction de l’Église. À partir de 1516, la découverte du Brésil ouvre de nouvelles routes de traite, inaugurant le commerce triangulaire entre les continents – or, esclaves, sucre. 3. 1620-1789  : du sucre à la révolte Imitant le modèle portugais, Espagne, Hollande, France et Angleterre se disputent les Caraïbes pour y cultiver la canne. L’Atlantique devient le champ de bataille de la guerre du sucre, laquelle va multiplier les routes de l’esclavage avec la complicité des banques et des compagnies d’assurances. Alors que les méthodes s’industrialisent et que la terreur s’intensifie, près de 7 millions d’Africains sont vendus par des marchands locaux à des flibustiers et armateurs négriers, tandis que s’élèvent en Europe les premières voix contre la barbarie de la traite, socle du capitalisme émergent. 4. 1789-1888  : les nouvelles frontières de l’esclavage À Londres, Paris et Washington, le courant abolitionniste gagne du terrain. Après la révolte des esclaves de Saint-Domingue, la Grande-Bretagne abolit la traite transatlantique en 1807. Mais l’Europe, en pleine révolution industrielle, ne peut se passer de la force de travail des esclaves. Pour satisfaire son besoin de matières premières, elle ferme les yeux sur les nouvelles formes d’exploitation de l’homme au Brésil et aux États-Unis. En Afrique, l’Europe se lance dans de nouvelles conquêtes coloniales. À l’heure où la traite légale est enfin interdite, la déportation des captifs africains va exploser, plus importante que jamais. En cinquante ans, près de 2,5 millions de personnes sont déportées. PHÉNOMÈNE MONDIAL Menée dans huit pays, cette ambitieuse série documentaire retrace la tragique épopée de la traite négrière au travers de ses circuits et de ses territoires. Nourrie de témoignages et subtilement illustrée par des séquences d’animation, cette investigation analyse ce système de domination massive au nom du profit – le commerce, l’émergence du capitalisme, la construction de la race, le colonialisme – et en restitue la violence et la barbarie. Loin du discours moralisateur ou victimaire, la série met aussi au jour les traces profondes que cette histoire universelle a imprimées à notre monde contemporain, deux siècles après l’abolition de l’esclavage. Magistral. Lire page 7 Série documentaire de Daniel Cattier, Juan Gélas, et Fanny Glissant (France, 2018, 4x52mn) - Coproduction  : ARTE France, Compagnie des Phares et Balises, Kwassa Films, RTBF, LX Filmes, RTP, Inrap - (R. du 1 er/5/2019) 30/6 4/9 ÉDITIONS Le livre de Catherine Coquery-Vidrovitch Les routes de l’esclavage est coédité par ARTE Éditions et Albin Michel. La série est aussi disponible en coffret DVD sur ARTE Boutique. mardi 7 juillet ARTE MAG N°28. LE PROGRAMME DU 4 AU 10 JUILLET 2020 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :