Arte Magazine n°27 1er jui 2000
Arte Magazine n°27 1er jui 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de 1er jui 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : Saint-Exupéry la dernière mission.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
19.00 Nature e magazine de l’environnement Réalisation : Volker Angres, Britta Troester 19.45 ARTE Info’émission d’actualité e la rédaction d’ARTE 20.10 Météo 20.15 Putain d’Europe ! Série documentaire Une affaire de vin Réalisation : Thomas Guinand 20.45 Cinéma Pipicacadodo ilm de Marco Ferreri 22.35 Court-circuit (1) Les tragédies minuscules Courts métrages d’animation de ean-Loup Felicioli et Alain Gagnol 22.45 Fiction Devenir adulte éléfilm de Davide Ferrario 00.10 Court-circuit (2) Mon copain Rachid Court métrage e Philippe Barrassat À Nedjad Court métrage de Frédéric Choffat 00.45 Putain d’Europe ! Série documentaire Le dernier tango à Carlsfeld Réalisation : Jan Bosse Un jeune ex-Allemand de l’Est veut abriquer des bandonéons... 01.10 Beefcake (r) Documentaire de Thom Fitzgerald 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, auf indication contraire. l un d i 3 juillet 19.00 Nature Le magazine de l’environnement Réalisation : Volker Angres, Britta Troester (Allemagne, 2000-43mn) ZDF ● Le roi des abeilles Dix ans après la chute du mur de Berlin, E rwin J. Hentschel a ouvert un institut de re c h erche sur les abeilles à l’université de Iéna. Sans aucuns fonds publics mais avec le soutien de sponsors privés, il a re s t a u r é le bâtiment classé monument historique. Ses travaux sur l’utilisation des abeilles en tant qu’indicateurs biologiques ont fait grande impression, ce qui a permis à l’université de se faire une réputation internationale. Erwin Hentschel devrait bientôt diriger le futur Institut européen de recherche sur les abeilles. ● Les îles Ko Phi Phi Dans ce petit paradis thaï, certains cumulent les emplois. Yb a une cocoteraie, mais il est aussi pêcheur et il ramasse les œufs d’une variété d’hirondelle très appréciés des Chinois. Pour les dénicher, il escalade une falaise de 90 mètres de haut. Afin de protéger cette espèce en voie de disparition, la collecte n’est autorisée qu’entre janvier et avril. ● Un régime par groupe sanguin Deux chercheurs, l’un américain, J. D’Adamo, l’autre allemand, Jörg Zittlau, s’a c c ordent à dire qu’une alimentation adaptée au groupe sanguin permettrait de v ai n c re les maladies card i o - v a s c u l ai res. Mais la thèse du régime alimentaire conforme au groupe sanguin résistera-t-elle aux analyses scientifiques ? 20.15 Putain d’Europe ! (Eutopia) Série documentaire Directeur de la série : Colin Luke (France/Grande-Bretagne/Grèce/Italie/Espagne, 2000-26mn) Coproduction : ARTE, Mosaic Films, la Compagnie des Phares et Balises, BBC, TV4 Sweden ARTE G.E.I.E. Comment vivons-nous en Europe ? ARTE inaugure avec ses partenaires une ambitieuse collection de vingt documentaires explorant la vie des habitants de l’Union européenne. Squatters, députés, agriculteurs ou vacanciers, ils ont été suivis par de jeunes réalisateurs équipés d’une caméra numérique. Des portraits divertissants, ironiques et provocants. Une affaire de vin Réalisation : Thomas Guinand Montage : Lizi Gelber Dans un vignoble provençal français, des Européens modernes communiquent grâce au vin. M. Knapp, architecte polyglotte venu de Baden-Baden (Allemagne) est pro pr i é t ai re du vignoble. Mme Françoise, l’épouse du m é t a y er, met autant d‘énergie au travail qu’à vitupérer contre ses frères européens. Toby, quant à lui, travaille et vendange pour M. Knapppendant l’année de liberté qu’il s’est accordée après le lycée. Son père, l’intarissable George, amateur de bons vins et grand spécialiste des aff ai res européennes, fut autrefois conseiller auprès de Lady Thatcher, alors Premier ministre. Leurs itinéraires nous font traverser l’Europe. Des vendangeurs qui rouscaillent aux mondanités des cocktails, des restaurants parisiens aux conclaves du patronat allemand, cette f arce assaisonnée à l’européenne plaira à tous ceux qui goûtent la bonne chère, le bon vin et les bonnes polémiques… Exceptionnellement, un épisode de la série Putain d’Europe ! est diffusé ce soir à 00.45.
Nommé dans une école m a t ernelle, Roberto Benigni bouscule l’enseignement au nom du droit à l’émotion et du respect des enfants. Le grand Marco Ferreri capte à merveille la généro s i t é fantasque de l’acteur, alors presque débutant. Une œuvre utopique et bouleversante. (Chiedo Asilo) Film de Marco Ferreri (Italie, 1979-1h52mn) - VOSTF Scénario : Marco Ferreri, Gerard Brach, avec la collaboration de Roberto Benigni Avec : Roberto Benigni (Roberto), Dominique Laffin (Isabelle), Carlo Moni (Paolo), Luca Levi (Luca), Chiara Maretti (Irma), et les enfants de l’école maternelle Beep Bentini, Corticella-Bologne Photographie : Pasquale Rachini Décors : Enrico Maielli Montage : Mauro Buonanni Musique : Philippe Sarde Production : Jacqueline Ferreri, 23 Guigno (Rome), AMS Production (Paris), Pacific Businessgroup (Tahiti), Best International Film LA SEPTARTE R o b erto, un jeune instituteur hors norme s, c on s i d è re les enfants comme des personnes à part entière. Nommé dans une école maternelle, il révolutionne la pédagogie et enseigne aux enfants une autre façon de concevoir le monde. Roberto s’occupe plus part i c u l i è rement d’un enfant autiste alors qu’au même moment sa fiancée, Isabelle, est enceinte... Bonjour les enfants On est toujours surpris lorsque l’on pousse la porte d’un film de Ferreri, et plus encore en ces temps de cinéma formaté. Un ton, une liberté, des plans qui prennent leur temps, un montage qui ne manipule pas... Des acteurs, aussi, toujours magnifiques chez Ferreri, comme jamais ils ne l’ont été ou ne le seront chez d’autres (ici, Ferre r i avait déjà tout compris de la « nature » de Benigni débutant). Comment sortir indemne de cette bouleversante fable utopiste qui nous laisse le cœur en morceaux ? Ferreri nous parle doucement de la douleur et de la solitude de l’enfant dans un environnement hostile, dominé par des tours de 20.45 Pipicacadodo béton. Une sorte de no man’s land h a n t é par le spectacle aliénant d’une immense e ffigie de Goldorak, le grand ancêtre des Pokémons d’aujourd’hui. Ferreri a la grâce et l’élégance d’évoquer cette souff r a n c e avec l’ironie du sourire. L’instituteur est conscient qu’il faut changer tout le système éducatif. Il tente bien quelques échappées, mais cela reste un bonheur éphémère accordé à un groupe d’enfants privilégiés : le reste de la société est malade, et les initiatives d’un seul homme n’y pourront rien c h a n g er. D’autant que cet homme est luimême malade de l’intérieur : c’est l’un de ces rêveurs qui parc ou rent l’œuvre du cinéaste et qui ont foi en « l’homme naturel », cet homme de demain qui pourra enfin se l i b é rer de ses entraves afin de fonder une famille diff é rente et, partant, une société plus harmonieuse. Ferreri porte une attention toute part i c u l i è re à un petit garçon autiste : loin de tout voyeurisme, Ferre r i nous parle à mi-voix de cette terrible maladie qui n’est que la manifestation concrète d’un abandon au monde. Alors le film lui aussi s’évade : devant l’impossible harmo- Venu du cabaret et de la télévision, Roberto Benigni trouve son premier rôle important avec Roberto, l’instituteur non conformiste. Cycle cinéma italien ●●●



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :