Arte Magazine n°26 24 jun 2000
Arte Magazine n°26 24 jun 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de 24 jun 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : « Y en a marre », une nouvelle série animée

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
m erc redi 28 juin Le point sur les divers procédés utilisés pour créer des sons ou remixer des œuvres existantes, à l’aide du tout-puissant ordinateur. Les plus belles pièces pour piano mécanique. 21.40 Musica L’ordinateur bien tempéré Documentaire de Syrthos Dreher (Allemagne, 2000-1h) ARD/SWF L’ordinateur peut-il composer ? Mozart et Haydn étaient-ils les précurseurs de la musique électronique ? Le réalisateur Syrthos Dreher explore les liens de plus en plus féconds entre musique et informatique. On le sait, la voix de Farinelli a été entièrement créée sur ordinateur pour les besoins de la bande-son du célèbre film. Et de plus en plus de compositeurs ne jurent que par le clavier… de leur PC. Xenakis et Stockhausen, en passant par Boulez, n’hésitent pas à utiliser l’ordinateur dans l’élaboration de leurs œuvres. Jusqu’où ira le développement de la musique électronique ? 22.40 Musica Le piano qui joue tout seul Welte-Mignon et la musique mécanique Documentaire d’Oliver Becker (Allemagne, 1998-42mn) ARD/SWR L’histoire fascinante du Welte-Mignon, un piano mécanique très en vogue au début du XX e siècle, et qui a servi à des compositions très populaires. L’h i s t o i re de l’entreprise allemande We l t e, dont les inventions techniques ont permi s de constru i re le piano pneumatique à bande perforée, est au cœur du film. Tro i s spécialistes défendent chacun sa pro pre théorie sur le procédé d’enre g i s t re me n t, dont le secret n’a toujours pas été percé… Mais ce documentaire dévoile aussi la richesse de la vie musicale avant et après la Première Guerre mondiale. Musique pour piano sur bande perforée de l’époque romantique, transcriptions de musique de danse, d’opéras, de pièces à la mode, sans oublier la musique mécanique des années 1920, humainement impossible à jouer… Des enregistrements fascinants de compositeurs aussi célèbre que Debussy, Saint- Saëns, Grieg, Busoni, Scriabine, Mahler ou en c o re Strauss, interprétant leurs pro pre s œ u v res. Le compositeur américain Conlon N a n c arrow explique pour sa part la transition du piano mécanique à la musique électronique contemporaine. 23.25 Profil Témoins de notre siècle Gisèle Freund en conversation avec G. S. Troller Documentaire de Georg Stefan Troller (Allemagne, 1992-1h) ZDF (Rediffusion du 24 septembre 1993) Disparue le 31 mars dernier, Gisèle Freund fut, aux côtés de Cartier-Bresson, Brassaï et Man Ray, l’une des grandes figures de la photographie du XX e siècle. Née à Berlin le 19 décembre 1908, originaire d’une grande famille juive, elle fait des études de sociologie et s’intéresse au m a rxisme. Exilée à Paris, elle s’inscrit à la Sorbonne et fait sa thèse sur la photographie au XIX e siècle. Sous l’Occupation, elle se réfugie en Argentine. Sa réputation de portraitiste est bien établie et elle photographie James Joyce et Virginia Woolf. Ses p ortraits sont devenus des grands classiques de l’art photographique, tout comme les re p ortages engagés qu’elle réalisa, en t re autres, pour Magnum et Ti me M a g a z i ne. Après la guerre, elle re g a g n a Paris, où elle vécut jusqu’à sa mort, le 31 mars dernier. Hommage à la grande portraitiste Gisèle Freund.
00.25 Ça c’est vraiment toi Dans l’eff ervescence du Parlement européen, Antoine et Cléo vont-ils réussir à s’aimer à nouveau ? Claire Simon (Coûte que coûte) réalise le quatrième film de la collection « Génération TNS » avec les jeunes comédiens de l’École du Théâtre national de Strasbourg. Téléfilm de Claire Simon Dans la collection « Génération TNS » (France, 1999-1h55mn) Scénario : Jean-François Goyet, Claire Simon Avec : Stéphanie Pasquet, Sophie Rodrigues, Marie-Éléonore Pourtois, Claire Delaporte, Marika Peyronne (Cléo), Alexandre Zlotto, Ismael Ruggiero, Sébastien Bravard, Olivier Constant, Thomas Nedelkovitch, YannPolicar (Antoine), Jean-Henri Roger (le journaliste), Manon Garcia (Annette) Photographie : Katell Djian Montage : Catherine Zins Musique : Jesus Chucho Valdès Coproduction : La Sept ARTE, Agat Films, TNS LA SEPTARTE Un jeune homme, Antoine, arrive à S t r a s b o urg pour trouver un stage d’assistant au Parlement européen. En fait, Antoine veut surtout retrouver Cléo, qui travaille ici comme monteuse pour la télévision. Mais Cléo a très mal vécu leur séparation. Furieuse, elle cherche à l’éviter, tandis qu’Antoine découvre au contact des députés le fonctionnement et les débats du Parlement européen… Je est six autres La collection « Génération TNS » impose une contrainte. Il s’agit d’inventer une fiction qui p ermette de faire jouer, pour la pre m i è re fois à l’écran, les jeunes apprentis comédiens en dern i è re année à l’École du Théâtre national de Strasbourg. Dans l’Âge des possibles, Pascale Ferran avait multiplié les rôles : chacun défendait sa petite tranche de vie. Claire Simon, au contraire, imagine un dispositif audacieux : les deux personnages principaux sont incarnés successivement par des comédiens diff é rents ! Six garçons jouent Antoine et cinq filles Cléo, parfois au cours de la même scène. En gardant les mêmes vêtements, et, surtout, les mêmes soucis. Car il n’y a bien Un chassé-croisé amoureux dont les protagonistes sont joués successivement par plusieurs jeunes comédiens. Des députés européens jouent leur propre rôle dans cette fiction sur la notion d’identité, qu’elle soit sentimentale ou politique. qu’un seul Antoine et qu’une seule Cléo, dont les tourments amoureux font la trame de la fiction. Avec beaucoup de finesse, les dialogues jouent le jeu de cette poly-interprétation : « Je ne te reconnais plus », « Mes yeux n’ont pas changé », « Tu es toujours le m ê me » … La multiplicité des comédiens renvoie ainsi à de classiques débats amoureux. Sans parler du titre même du film, qui t rouve une résonance savoureuse ! Mieux en c o re, le Parlement européen n’est pas qu’une toile de fond : son fonctionnement, ses intrigues, ses débats, font aussi écho à cette question fondamentale de l’identité. En faisant intervenir les députés dans leurs pro pres rôles (Aline Pailler, Daniel Cohn- Bendit, Catherine Lalumière…), Claire Simon inscrit son histoire dans les débats les plus aigus du moment : fédéralisme, nationalisme, guerre du Kosovo, question k urde, homosexualité… Bref : peut-on re s- ter le même en devenant un autre ? Génération TNS L’âge des possibles de Pascale Ferran diffusé le 3 mai 1996 Culpabilité zéro de Cédric Kahn diffusé le 16 décembre 1997 Qui sait ? de Nicolas Philibert diffusé le 26 mai 1999 Ça c’est vraiment toi de Claire Simon diffusé le 28 juin 2000



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :