Arte Magazine n°25 17 jun 2000
Arte Magazine n°25 17 jun 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de 17 jun 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Rock'n Roll Circus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
m erc redi 21 juin Rock’n’Roll Circus Le jongleur et la chanteuse Avec « Rock‘n’roll Circus », ARTE lance une émission d’un genre nouveau. Un divertissement sans équivalent, qui mêle musique pop et cirque en live. De ces rencontres inattendues naissent des numéros uniques, des instants de poésie pure. Reportage. P i erre Sarazin a fait un rêve : ret rouver des moments d’émerveillement, de « rêve tout é v e i l l é », des émotions vraies de l’enfance. Grâce à la complicité de sa « f a m i l l e » (D é s i r é e Nosbusch, Anne Dörr, Daisy Dee, Jean-Pierre J ou b ert, Thierry Reiss, Patrice Cramer…), une équipe rodée sur les émissions « Ta r a t a t a » et « The Dome » en Allemagne, l’auteur et directeur artistique de l’émission a pu concrétiser son envie de live. Pierre Sarazin avait à cœur de pallier « la déperd i t i on émotionnelle qu’il y a entre la force engagée par l’artiste dans son œuvre et la réception de celle-ci par le public ». Trois jours durant, il a planté le chapiteau du Rock‘n’Roll Circ u s dans les studios de la Plaine Saint-Denis. Dans cette fourmi l i è re de techniciens affairés, étoiles de la piste et stars de la scène se déchaînent sous les yeux d’un public ravi. G u i t a res, massues de jonglage, pianos à queue et trapèzes Washington… les objets les plus incongrus se ret rou v en t associés dans cet univers s urréaliste. À la bonhomie d’un Roger Hodgson (e x - S u p ertramp) tout à fait disposé à interro m pre et à recommencer ses chansons, répondait la concentration intense d’un Jochen Schell, très impressionné par les stars qu’il côtoyait pendant ses numéros de jonglage. L’union du cirque et de la musique n’a rien, loin s’en faut, d’un mariage contre nature : Daisy Dee est la charmante « madame Loyal » du Rock’n’roll Circus. Le jongleur Jochen Schell. 24 - ARTE MAGAZINE n°25 - 17 juin > 23 juin 2000 Le jongleur Ruslan Fomenko. sous le chapiteau, on crée toujours les n u m é ros en musique. « Le changement n’était donc pas tant technique qu’humain, explique Gigi Guy Serr ai re, chargée de trouver les meilleurs numéros de cirque à travers le monde. La contrainte a très vite laissé place à une interactivité c r é a t r i ce. » Selon la réalisatrice, Anne D örr, « une telle émission renouvelle radicalement les contraintes du tourn a ge. Elle demande une nouvelle é c r i t u re, un rythme diff é rent. Contre toute attente, c’est le rythme du cirque qui l’a emporté, car le cirque ne permet pas vraiment qu’on le quitte. Ainsi a-t-on pu voir le son « titi parisien » du groupe Paris Combo s’adapter aux évolutions de funambule Dimitri Korneevitch, et non l’i n v e r se. » De même, pour la présentatrice Désirée Nosbusch, le défi était de rétablir un équilibre entre des stars de la chanson, très habituées à jouer de leur image, et des artistes de cirque beaucoup plus réserv é s devant la caméra. C’est la variété qui a tout à gagner de cette alliance avec le cirqu e, re m arque aussi Daisy Dee, Madame Loyal d’un soir, car « habituellement, il ne se passe rien autour de la musique ». Pour Anne Dörr, « une émission de variété, quelle qu’elle soit, c’est quelque chose qu’on ressent au fond de son ventre et le cirque re d on ne une certaine force à l’image. Il s’agissait de créer une émission d’émotion mais qui ne soit pas vide de sens. »
De la pop et des paillettes De fait, les re n c on t res ne sont jamais fort u i t es. Associés pour la pre m i è re fois, Tony Hadley (ex Spandau Ballet) et le jongleur Nikolaus mettent visiblement en scène le même univers kafkaïen, avec le même humour absurde et rêveur. La référence au mythique « Rock‘n’Roll Circus », qui réunit les Rolling Stones, les Beatles et les Who pour une émission au cours des années 60, est bien sûr explicite. Mais par-delà cette expérience (à laquelle on peut ajouter une tournée des Stones avec le cirque Barnum, et une tentative similaire de Johnny Hallyday), c’est surtout la magie et les rêves suscités par cette association audacieuse qu’il s’agit de re s s u s ci t er. L’émission réunit en effet deux univers qui n’ont jamais cessé de fasciner le public. Dans un élan créatif salvateur, elle subvertit les cadres d’un ro c k ‘ n’rollaff a d i par son omniprésence à la télévision. Elle va puiser dans le cirque cette capacité à émerveiller que la musique a peut-être p erd u e : « le cirque, c’est la pre u v e authentique de l’image du monde » d i s ai t Fellini. Peut-être est-ce la raison pour laquelle cet univers magique fascine tant les créateurs, notamment les cinéastes (Chaplin, Fellini, Beineix…). « Nous vivons dans une société sans rêves où tout va trop vite, analyse Gigi Guy Serr ai re. D’où un besoin de re p è res forts, qui plongent leurs racines au plus profond de l’individu. Le cirqu e p ermet à chacun de regagner sa part de rêve et de concilier la réalité de son existence avec ses aspirations les plus folles. » Thomas Hallier Roger Hodgson, la voix de Supertramp. La fusion endiablée du groupe Afro Celt Sound System. ARTE MAGAZINE n°25 - 17 juin > 23 juin 2000 - 25 22.00 Les 100 tubes du siècle Documentaire musical d’Edda Baumann(Allemagne, 1999-4h) ZDF (Rediffusion des 20 et 23 novembre 1999) 100 tubes qui ont rythmé le XX e siècle : de « Summertime » à « Billie Jean », de « Yesterday à « Satisfaction ». Une sélection impitoyable ! ARTE titille notre mémoire musicale et présente les grands tubes qui ont marqué le X X e siècle. Un zapping jouissif entre les décennies et les genres, du ragtime à la musique électronique, des chanteurs gominés au look Beatles… Un florilège de mélodies qui font chaud au cœur. La nuit à plein tubes… S u m mertime (Ella Fitzgerald), What’s Going On (M arvin Gaye), Heart b reak Hotel (E l v i s P re s l e y), Mona Lisa (Nat King Cole), S o me w h e re Over the Rainbow (J u d y G a r l a n d), Billie Jean (Michael Jackson), Ye s t erday (The Beatles), Alexander’s Ragtime Band (Irving Berlin), St. Louis Blues (L ou i s Arms t ron g), Ol’Man River (Cab Calloway), Moonlight Serenade (GlennMiller), Rock A round The Clock (Bill Haley), Satisfaction (Rolling Stones), Light My Fire (The Doors), Hotel California (The Eagles), Stayin’Alive (Bee Gees), Like A Virgin (M a d on n a), Smells Like Teen Spirit (N irv a n a), Every Breath You Take (The Police), My Heart Will Go On (C é l i ne D i on), The Thrill Is Gone (B.B. King), Purple Rain (P r i n c e), I Shot the Sheriff (Eric Clapton), Hey Joe (Jimi Hendrix), My Generation (T h e W h o), Walk On the Wild Side (Lou Reed), A m s t erdam (Jacques Bre l), la Vie en rose (Édith Piaf), Ich bin von Kopf bis Fuss (Marlene Dietrich), Lili Marleen (Lale Anderson), Die Roboter (K r a f t w e r k), Guantanamera (Los Muchachos Paraguayos), O Sole Mio (A n d rea Bocelli), I Love Paris (Maurice Chevalier), New York, New Yo r k (Frank Sinatra), Blowin’In the Wind (B o b D y l a n), Imagine (John Lennon), Bridge Over Troubled Water (Simon and Garf un k e l), Sailing (Rod Stewart), Private Dancer (Tina Turn e r), Candle In the Wind (Elton John), We Shall O v ercome (Joan Baez), No Woman No Cry (Bob Marley), Ziggy Stardust (David Bowie), C a l i f ornia Dreamin’(The Mamas and Papas), I Just Called To Say I Love You (S t e v i e Won de r), Woman In Love (Barbra Stre i s a n d), We Are the Champions (Qu e en) …



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :