Arte Magazine n°25 17 jun 2000
Arte Magazine n°25 17 jun 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de 17 jun 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Rock'n Roll Circus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
m ardi 20 juin Woubi chéri : l’Afrique homosexuelle rompt son silence. 21.55-01.25 Gay, et fier de l’être En l’espace d’une trentaine d’années, les communautés homosexuelles occidentales ont réussi à se faire re c on n a î t re. Chaque année en juin, les gay pride c é l è b rent cette visibilité conquise et conquérante, joyeuse et politique. « Thema » nous invite à fêter, de New York à Abidjan, en passant par Marseille, la diversité homosexuelle. LASEPTARTE (Rediffusion partielle du 23 juin 1998) La force et la beauté masculines mises en scène dans la villa de Bob Mizer (dans Beefcake, à 23.00). 21.55 Woubi chéri Documentaire de Philip Brooks et Laurent Bocahut (France, 1998-56mn) Coproduction : La Sept ARTE, Dominant 7 Comment être homosexuel dans une société où l’idée même d’une identité gay est inconcevable ? Ferdinand Dodou, Ivoirien « exilé sexuel » en Europe depuis vingt ans, revient au pays constater les changements qui s’annoncent. Ce documentaire nous fait partager la vie a m ou reuse de quelques homosexuels en C ô t e - d’I v o i re. En compagnie de Vi n c en t, conteur et griot traditionnel, de Barbara, l’exubérante présidente de l’association des travestis locale, et de quelques autres, nous voyageons entre la capitale Abidjan et des petits villages traditionnels... Woubi chéri nous permet ainsi de découvrir une Afrique homosexuelle qui a toujours existé mais qui rompt aujourd’hui le silence. 20 - ARTE MAGAZINE n°25 - 17 juin > 23 juin 2000 23.00 Beefcake Réservé aux hommes Documentaire de Thom Fitzgerald (Canada/France/Grande-Bretagne, 1999-1h31mn) Coproduction : La Sept ARTE, Alliance Atlantis, Channel Four Television, Mikado Film, Odeon Films Sélectionné au Festival de Berlin 1999 9 e I n t ernational Gay & Lesbian Filmfestival Festival de films gays et lesbiens de Paris Quel jugement porter sur Bob Mizer ? Photographe de génie pour les uns, pape de la pornographie pour les autres, le personnage ne laisse pas indifférent. Portrait original d’un « esthète » attachant. États-Unis, années 40. Dans une étonnante propriété se côtoient quantité d’hommes (presque) nus qui batifolent autour de la piscine. Ce décor, c’est celui dans lequel évolue Bob Mizer, fondateur de The Athletic Model Guild, un magazine de photos où les hommes posent nus ou presque. Jack
Lalane, Joe Dallessandroet Wayne Stanley, anciens modèles de Mizer, témoignent chacun à leur manière de leur expérience. Pour la plupart d’entre eux, Bob Mizer dotait la jeunesse américaine d’un bréviaire de la f orme et de la santé sans aucune intention h o m o é rotique. Des procès furent pourt a n t engagés et une chasse aux sorc i è res org a- nisée contre ces photographes jugés scandaleux. Mêlant allègrement documents d’archives et scènes de fiction délirantes, ce d o c u me n t ai re est à la fois l’histoire d’un homme et celle d’une époque. Des sourires et des hommes B e e f c a k ereplace Bob Mizer dans le contexte des années 40. À cette époque, les photographes pouvaient photographier en toute impunité des corps d’hommes beaux et musclés, images et expression abstraite de la beauté masculine. Mais, de leur côté, les éditeurs des magazines de sculpture physique pouvaient être poursuivis et arr ê t é s pour pornographie. Vingt ans avant le procès de Larry Flint, tout était question de dosage dans cette « nebulous interpret a t i on of art ». Le film commence par des entret i en s avec d’anciens modèles. L’un d’eux explique que « la plupart des modèles ne s ou p ç on n è rent jamais qu’il pût y avoir la m o i n d re note d’érotisme gay dans leurs séances de pose. Ils pensaient donner à la jeunesse un modèle de santé et de forc e p h y s i que. » On plonge au cœur de la vie du photographe à travers le récit (fictif) d’un beau jeune homme qui quitte sa Nouvelle- Écosse natale pour devenir modèle de Mizer à Los Angeles. Le garçon raconte l’ascension puis la déchéance du maître, accusé d’e n t retenir un réseau de prostitution et traîné devant des tribunaux de moins en moins complaisants. Le film mêle un noir et blanc très théâtral et des images acidulées dans le style de The Athletic Model Guild. Le passé est évoqué sur un mode hallucinatoire, à tel point qu’on ne sait plus très bien où se situe la limite entre l’érotisme et les fantasmes du jeune homme. Pour Thom Fitzgerald, cette absence de fron t i è re est au cœur même du personnage de Mizer. Amateur de beauté masculine, Mizer devient une métaphore d’une culture qui s’éveille à sa sexualité. Thom Fitzgerald Il s’est fait re m arquer en 1998 avec son premier long métrage de fiction, The Hanging G ard en, drame surréaliste sur les traumatismes de l’enfance et de la sexualité qui a re m p orté le Premier Prix du Festival de films à To ronto en 1997. B e e f c a k ea été sélectionné dans de nombreux festivals en 1999. 00.30 New York/Marseille (aller-retour) Documentaire de Peter Friedman (France/Grande-Bretagne, 1998-45mn) Coproduction : La Sept ARTE, Dominant 7, Channel Four Après avoir passé sa jeunesse à Greenwich Village, au cœur du quartier homosexuel de New York, un Américain gay est venu habiter à Marseille : un carnet de voyage personnel qui jette un regard sur la vie des homosexuels dans cette ville méditerranéenne. Pour le réalisateur new-yorkais, Marseille est une ville où il est difficile d’être gay. Cependant, vu de l’intérieur, tout semble possible... Sa vision poétique de la ville en t remêle des entretiens avec des homosexuel(le)s marseillais(es). Nous re n c o n- t rons un ancien docker devenu militant gay, une mère lesbienne et sa fille lesbienne également, un jeune homme mis à la porte de chez ses parents pour ses penchants homosexuels, une mère qui écrit un livre sur son fils mort du sida, une Algérienne lesbienne pour qui Marseille est « un Alger du possi b l e », et diff é rents groupes de filles. ARTE MAGAZINE n°25 - 17 juin > 23 juin 2000 - 21 Rencontre avec des homosexuel(le)s marseillais(e)s.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :