Arte Magazine n°25 17 jun 2000
Arte Magazine n°25 17 jun 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de 17 jun 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Rock'n Roll Circus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 19 juin 22.30 Court-circuit - 1 re partie Le rendez-vous des courts métrages Les tragédies minuscules Il est arrivé quand on parlait de lui Court métrage d’animation de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol (France, 1999-5mn) Animation : Alain Gagnol Conception et décors : Jean-Loup Felicioli Coproduction : ARTE, Folimage ARTE G.E.I.E. Il a un caractère de cochon et débarqu e, sans qu’on l’ait invité, au moment où quelques copains parlent de lui. C’en est fini de la belle soirée entre amis… Les tragédies minuscules Le canapé Court métrage d’animation de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol (France, 1999-5mn) Animation : Alain Gagnol Conception et décors : Jean-Loup Felicioli Coproduction : ARTE, Folimage ARTE G.E.I.E. Un homme se rend chez sa petite amie pour met t re fin à leur liaison. Celle-ci, en larme s, s’enfuit dans la salle de bains. Quand elle revient au salon, l’homme est toujours là, ne pouvant se résigner à quitter le canapé, témoin des jours heure u x … Orso (Frédéric Malgras) et Marie (Vahina Giocante) partagent la même soif de vivre. 16 - ARTE MAGAZINE n°25 - 17 juin > 23 juin 2000 22.40 Marie baie des Anges Film de Manuel Pradal (France, 1997-1h29mn) Scénario : Manuel Pradal Avec : Frédéric Malgras (Orso), Vahina Giocante (Marie), Nicolas Welbers (Goran), Amira Casar (la jeune femme de la villa), Swan Carpio (Jurec), Jamie Harris (Jimmy) Photographie : Christophe Pollock Son : Gita Cerveira, Jean Goudier Montage : Valérie Deseine Coproduction : ARTE France Cinéma, Les Films de La Suane, Studio Image 2, Lelia Films, Les Films des Tournelles LA SEPTARTE Sélection officielle, Venise 1997 Orso, 14 ans, rêve de délinquance. Dans le décor grandiose de la baie des Anges, il croise Marie, gamine ensorceleuse et libre qui virevolte de loulous en GI’s. Récit d’une rencontre touchante dans un Sud à la fois mythique et inattendu. Pickpocket dans un train de nuit qui va vers l’Italie, Orso vit de petits larcins en attendant de pouvoir se pro c u rer une arme à feu pour grandir dans la délinquance. Goran, compagnon d’infortune qui doit lui fournir le magnum, flambe l’argent et disparaît. Sa re n c on t re avec Marie bouleverse ses habitudes. Du haut de ses quatorze ans, elle c h a v i re les cœurs des loulous et des GI’s de passage et règne sur le petit monde qui se
d o re au soleil de la baie des Anges. Solitaire, sauvage et orgueilleux, Orso lui off re le véritable amour qu’elle attendait. Ils rêvent l’un et l’autre d’un monde plus grand qu’eux. Orso et Marie vont d’abord se cro i s er, s’ignorer puis se défier, pour enfin s’aimer dans le v ertige de la baie des Anges. Jeux d’anges heureux Avec Marie baie des Anges, Manuel Pradal signe un premier film re m arquable par sa capacité à saisir et à exprimer la sensualité de l’atmosphère et de la lumière méditerranéennes. Dans un décor de carte postale se meut une jeunesse désœuvrée. Loin de tout parti pris naturaliste, Manuel Pradal isole dans ce paysage féerique un monde qu’il connaît bien : celui des émigrés italiens, des Yougoslaves et des gitans qu’i l l u s t re la bande de Jurec. Ces voyous des calanques sont d’autant mieux re n du s que le réalisateur a tenu à s’entourer d’acteurs amateurs re c rutés directement dans des prisons pour jeunes ou des maisons de re d ressement. La fraîcheur de Marie (Vahina Giocante), incroyable de culot et de fantaisie, ne s’en détache que mieux. Elle incarne à merveille ce moment du passage à l’adolescence où l’on se prend à rêver d’un monde plus grand que soi. C’est cette soif d’idéal qui rapproche Orso, le jeune loup solitaire, et Marie, la Lolita des calanques. Tous deux ont une soif de vivre que ni les petits larcins, ni les flirts avec les Américains ne suffisent plus à épancher. C’est dans l’amour qu’ils pre n d ront leur envol. Le chômage en chantant ! ARTE MAGAZINE n°25 - 17 juin > 23 juin 2000 - 17 00.10 Court-circuit - 2 e partie Tous au boulot (Alle für Arbeit) Court métrage de Malika Ziouech (Allemagne, 1998-22mn) - VOSTF Scénario : Malika Ziouech, Maureen Karcher Avec : Sophie Rois (Ingrid Werner), Malika Ziouech (Veronica Mersebusch), Mario Mentrup (Bernd), Peter Koch (monsieur Bischof), Anton Rattinger (monsieur Lenzig) Photographie : Sebastian Edschmid Montage : Barbara Gebler Musique : Max Knoth ZDF Ingrid est prête à tout pour avoir un boulot… Une (mini) comédie musicale drôle et insolente. Ingrid est désespérée. Elle a beau être très motivée et s’entraîner devant son miroir pour les entretiens, personne ne veut l’embauc h er. Le jour où elle se voit refuser un poste de mannequin dans un magazin, sa patience est à bout. Elle décide d’employer les grands moyens… Embauchez-moi ! Tous au boulot est une comédie musicale teintée d’humour noir qui aborde la question du chômage de façon particulièrement insolente et non conventionnelle. Malika Ziouech, qui a été successivement chanteuse, actrice et réalisatrice, est née en 1970 à Rastatt. De 1990 à 1998 elle a étudié à l’Académie allemande du cinéma et de la télévision de Berlin. Tous au boulot est son film de fin d’études.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :