Arte Magazine n°25 17 jun 2000
Arte Magazine n°25 17 jun 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de 17 jun 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Rock'n Roll Circus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
d i m a n c h e18 juin Ma terre, mon pays « Lorsque j’ai commencé, j’ai pensé qu’en deux ans j’arriverais à transformer la ferme à mon idée. Au bout de deux ans, j’ai pensé qu’il m’en faudrait cinq. Aujourd’hui, je crois que je m’estimerai heureux si j’y arrive en une génération. » (Bernd Henke) En Espagne, Segundo Cacares s’occupe seul de ses 250 chèvres. ●●● simples, il montre comment destins individuels et destins collectifs s’imbriquent. Il sait aussi donner à voir la beauté de la nature et des paysages. Avec cette chronique ru r a l e a p p a remment naïve, il a signé l’un de ces films « du terroir » dont beaucoup d’Allemands restent friands. Ce n’est pas un h a s ard si le réalisateur s’est adjoint le scénariste Peter Steinbach, qui, de Stunde Null ( « H e u re zéro ») à H e i m a t d’Edgar Reitz en passant par l’Allemagne en automne, a su travailler sur les rapports qui lient les Allemands à leur pays ou à leur terre. *Le beau titre allemand H e r b s t m i l ch, « Lait d’automne », est le nom d’une préparation b a v a roise à base de lait caillé. 12 - ARTE MAGAZINE n°25 - 17 juin > 23 juin 2000 Mireille Issler a repris la ferme paternelle en Alsace. 22.30 Vocation : agriculteur Documentaire de Hartmut Jahn et Ana Cristina Fernández (Allemagne, 2000-1h10mn) Beaucoup de travail, peu d’argent et encore moins de temps libre : le métier d’agriculteur ne fait plus rêver. Il reste pourtant quelques jeunes paysans qui ont choisi cette voie en toute connaissance de cause. Portraits de trois jeunes passionnés. Mireille Issler a 33 ans. Voilà cinq ans, elle a repris la ferme de ses parents, en Alsace. Présidente de la Fédération des jeunes agriculteurs de sa région, elle suit attentivement les décisions de l’Union européenne en m a t i è re de politique agricole. À la ferme, c’est elle qui dirige. Son père et son f r è re s’occupent des cultures céréal i è res et de la maintenance des machines agricoles. Mireille engraisse des canards et fabrique un foie gras artisanal, cultive du tourn e s o l, des framboises et élève quelques bœufs. Elle vend directement les produits de sa ferme et vient de s’adj o i n d re une nouvelle activité : les c h a m b res d’hôtes… Bernd Henke a 26 ans. Il y a cinq ans, il est parti en ex-RDA pour re pre n d re une exploitation gérée jadis selon les principes socialistes et collectivistes : 200 hectares de c u l t u res fourr a g è res permettant de n o urrir 160 vaches laitières. Av e c deux apprentis de 16 ans et une jeune femme de 18 ans chargée de la traite, il investit toute son énerg i e
dans la ferme. Sa vie personnelle est sacrifiée et il avoue qu’il est difficile de trou v e r une femme qui prenne plaisir à cette vie-là. Mais si c’était à re f ai re, il recommencerait. À dix-huit ans, Segundo Cacares a fui la ferme de ses parents pour tenter sa chance aux États-Unis. Pendant treize ans, il a travaillé comme chevrier dans l’Arizona, puis s’est essayé à la maçonnerie à Los Angeles avant de décider de revenir en Espagne. Avec l’aide de ses cousins et quelques subventions, il s’est lancé dans la construction de deux bâtiments qui abritent 250 chèvres dont il s’occupe seul. Il fabrique un fromage de qualité exporté dans toute l’Europe et jusqu’aux États-Unis. Mais les journées sont longues : Segundo rêve de pouvoir embaucher une personne qui le seconderait. C’est, selon lui, la seule chance qu’ont les jeunes agriculteurs de sa région de s’en sort ir. 23.40 Quelle belle journée ! Documentaire de Jos De Putter (Pays-Bas, 1993-1h10mn) Prix du meilleur premier film, Rotterdam 1993 Chez les De Putter, personne ne veut prendre la suite des parents. L’un des fils, Jos, a filmé la dernière année d’activité de la ferme familiale. Bouleversant. Le film commence le 1 e r janvier 1992 à six h e u res du matin et se termine douze mois plus tard par une froide journée de b rou i l l ard. Cette année-là marque la mort d’une ferme : le vieux couple De Putter part à la retraite et aucun enfant ne veut re pre n d re l’exploitation – situation exemplaire pour de nombreux petits et moyens agriculteurs en Europe, où 300 000 exploitations agricoles disparaissent chaque année. Un des fils, Jos, qui est cinéaste, filme les derniers mois de la ferme familiale, transmise de génération en génération depuis des siècles : les dern i è res récoltes et la vente du bétail, l’amour profond du couple de paysans pour le travail de la terre, leurs soucis et leurs peines… Le film tire toute sa forc e d’un traitement très sensible des petits détails, d’une écriture qui sait faire re s s en t i r l’amour de la terre et de plans qui saisissent p arfaitement l’harmonie qui peut exister en t re l’homme et son environnement. 00.50 Metropolis Magazine culturel européen coordonné par Pierre-André Boutang et Peter Wien (Allemagne, 2000-58mn) NDR ● Sarajevo Après Un déménagement (C a l m a n n - L é v y, 1994), le nouveau livre de Dzevad Karahasan, Sara et Serafina, raconte la g u erre à Sarajevo. Dzevad Karahasan travaille aujourd’hui pour le Théâtre national de Sarajevo. La plupart des artistes qui sont p artis pendant la guerre font désormais carr i è re à l’étranger. Ceux qui sont restés luttent c on t re la résignation, les courants ultranationalistes, et pour leur surv ie. ● Vestiges menacés par un projet de barrage en Turquie Il y a deux ans, des fouilles ont commencé à quelques kilomètres de Pergame, sur le site d’une ancienne ville thermale. Jusqu’ici, elles ont permis la mise au jour de la voie principale de la cité, les restes d’une basilique romaine, des « saunas » et quelques s c u l p t u res. Les archéologues pensent qu’il s’agit d’Allianoi, une ville décrite par Aristide de Milet. Or ce site, comme beaucoup d’a u t res, est menacé par la constru c t i on d’un barrage. Les archéologues ont obtenu un sursis d’un an. Un délai bien trop court … ● Proposition de lecture de Nik Cohn Depuis son livre sur le rock A wop bop a loo bop a lop bam boom, Nik Cohn s’est fait un nom. Son livre préféré est la biographie du fondateur du jazz, Jerry Roll Morton, M i s t e r Jelly Roll (Flammarion, 1964). Il l’a lu pour la pre m i è re fois à 11 ans et explique que c’est le seul livre qui l’ait influencé. ARTE MAGAZINE n°25 - 17 juin > 23 juin 2000 - 13 Fax Palme d’or ! ARTE récompensée à Cannes Cette année, 20 films coproduits par ARTE étaient sélectionnés au Festival de Cannes. ARTE voit son travail en faveur du cinéma récompensé par l’attribution de huit prix : Palme d’or à Dancer in the Dark de Lars von Trier Prix d’interprétation féminine à Björk pour Dancer in the Dark Prix d’interprétation : mention spéciale à l’ensemble des acteurs de la Noce de Pavel Lounguine Prix du jury ex aequo à Chansons du deuxième étage de Roy Andersson Prix de la jeunesse à Saint-Cyr de Patricia Mazuy Prix François-Chalais à Kippour d’Amos Gitaï Prix spécial du jury œcuménique à Code inconnu de Michael Haneke Prix SACD à la Pomme, la figue et l’amande, court métrage de Joël Brisse Cette palme d’or s’inscrit pour ARTE dans le prolongement du travail mené avec Lars von Trier puisque la chaîne était déjà coproductrice des films Breaking the Waves et les Idiots et de la série l’Hôpital et ses fantômes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :