Arte Magazine n°24 6 jun 2020
Arte Magazine n°24 6 jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de 6 jun 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : le domaine de Tiago Guedes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ARTE MAG N°24. LE PROGRAMME DU 6 AU 12 JUIN 2020 8 Il était une fois... Tarantino Au pays des contes de fées, Cendrillon retrouvait ses haillons au douzième coup de minuit. Dans le monde du cinéma, c’est à la même heure, un soir de mai 1992, à Cannes, que Quentin Tarantino quitta enfin ses habits de scénariste fauché et d’ancien loueur de VHS pour endosser le costume d’un réalisateur adulé, au terme de la projection triomphale de son premier film, Reservoir Dogs, en séance de minuit. La comparaison entre le cinéaste et l’héroïne de notre enfance peut surprendre, mais tous deux ont un univers en commun, dont ces quelques mots constituent le sésame  : «Il était une fois...» L’incipit fameux, qui ouvrait déjà Inglourious Basterds en 2009, donne son titre à son dernier film, Once Upon a Time… in Hollywood. Comme dans tout conte, l’œuvre de «QT» charrie son lot de princesses à sauver, de l’Alabama de True Romance, dont il écrivit le scénario pour Tony Scott, à la Broomhilda de son Django Unchained. À la différence près que ses demoiselles, plus souvent qu’à leur tour, noient leur détresse dans le sang d’un ennemi qu’elles expédient elles-mêmes. Demandez donc à Jackie Brown, à la mariée de Kill Bill ou aux cascadeuses du Boulevard de la mort à quoi pourrait servir le prince charmant, quand elles excellent à dessouder les croquemitaines qui pullulent dans la filmographie cinéphilique de leur créateur ! En un troublant écho à la fiction, c’est d’ailleurs un ogre bien réel qui a permis à la carrière du cinéaste de décoller  : le producteur Harvey Weinstein, avec lequel il a rompu après sa retentissante chute. UNIVERS PARALLÈLE Rêvant le cinéma comme peu de réalisateurs avant lui, le démiurge Tarantino a créé depuis bientôt trois décennies un univers parallèle que chacun de ses neuf longs métrages contribue habilement à faire vivre. Ses films dialoguent entre eux par détails cryptiques interposés, Et si, derrière son image de geek rigolard et une filmographie tout entière dédiée aux mille et une façons d’occire son prochain, Quentin Tarantino, conteur de premier ordre, se révélait avant tout un grand romantique ? tenant autant du comique de répétition que de la poésie  : fausses marques de cigarettes, généalogies reliant les personnages avec plusieurs siècles d’écart, acteurs récurrents... L’oeuvre forge ainsi une vision performative du cinéma, proclamant que tout ce que montre l’écran est vrai, qu’il s’agisse de l’assassinat d’Hitler par un commando juif (Inglourious Basterds) ou du sauvetage de Sharon Tate (Once Upon a Time...). En talentueux hypnotiseur, en chef de bande charismatique capable de s’attacher la fidélité de ses collaborateurs pour la vie, ou en braqueur assumant de piller les cinéastes qu’il admire, Tarantino a réussi à se fondre intégralement dans ses fantasmes. C’est pourquoi on peut le voir danser en même temps que ses acteurs sur ses tournages, ou pousser entre chaque prise son cri de guerre devenu signature  : «Because we love making movies ! » Augustin Faure Dimanche 7 juin à 20.55 Film Les 8 salopards Suivi du documentaire QT8  : Tarantino en 8 films Lire pages 14 et 15 5/6 11/6 MATHIEU ZAZZO/PASCO
DAVID NAY - GETTY IMAGES 75% À eux deux, la Norvège et le Chili représentent environ 75% du marché mondial de l’élevage du saumon atlantique (Salmo salar), une espèce prisée des consommateurs. Source  : fao.org 2 e Deuxième secteur économique du pays après le pétrole, la salmoniculture a rapporté à la Norvège environ 6 milliards d’euros en 2017. Avec plus de 3 milliards générés la même année, l’industrie chilienne du saumon n’est pas en reste puisqu’elle se hisse en deuxième position des exportations nationales derrière celle du cuivre. Sources  : Bureau central des statistiques de Norvège ; Banque centrale du Chili 1/3 La nourriture granulée destinée à l’élevage intensif contient jusqu’à un tiers de soja importé par cargo d’Amérique du Sud, notamment du Brésil. Outre ses effets sur la déforestation, cet aliment diminue le taux d’oméga-3 présent dans le saumon d’élevage, un acide gras qui fait pourtant sa réputation. Dans une enquête documentée, Albert Knechtel dresse un état des lieux inquiétant de l’élevage intensif du saumon atlantique en Norvège et au Chili. Aperçu en quelques chiffres d’une industrie florissante aux dégâts écologiques majeurs. Le saumon, une histoire pas si rose 50 000 000 Environ 50 millions de saumons sont morts dans les élevages norvégiens et chiliens en 2018. La surpopulation des fermes – un enclos contient plusieurs milliers de spécimens – favorise la multiplication des maladies, à l’image de celles dont est responsable le pou de mer. Il suffit de dix de ces parasites pour tuer un salmonidé de petite taille. 100 Élevage et curiosité ne font pas bon ménage en Norvège. Preuve de l’opacité du secteur, la loi interdit de s’approcher à plus de 100 mètres d’une ferme aquacole sans être accompagné par l’un de ses responsables. 50 L’industrie chilienne du saumon recense le plus grand nombre d’accidents dans le monde. En sept ans, cinquante de ses employés sont décédés. Principalement des plongeurs chargés de réparer les filets des enclos et de repêcher les poissons «évadés» des fermes du Pacifique. 2050 D’ici à 2050, la Norvège veut multiplier par cinq l’élevage du saumon pour un chiffre d’affaires potentiel de 50 milliards d’euros. Au Chili, l’industrie souhaite s’étendre en Patagonie, un développement qu’elle juge nécessaire pour nourrir une population mondiale en constante hausse. Car si les océans recouvrent 70% de la surface de la terre, ils ne fournissent que 2% de l’alimentation humaine. Clara Le Quellec Sources  : toutes les données sont issues du documentaire sauf mention contraire. Mardi 9 juin à 20.50 Documentaire Le saumon, un bon filon Lire page 18 8/7 ARTE MAG N°24. LE PROGRAMME DU 6 AU 12 JUIN 2020 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :