Arte Magazine n°23 3 jun 2000
Arte Magazine n°23 3 jun 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de 3 jun 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : impressions de la grotte Chauvet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
19.00 oyages, voyages São Paulo Documentaire d’Yves Billon 19.45 ARTE Info’émission d’actualité e la rédaction d’ARTE 20.10 Météo 20.15 360 ° Le reportage GEO Sur les lieux du crime. Dans la peau de l’assassin Reportage de Nicholas Brown 20.45-00.50 Thema’Europe, les juges et les affaires 20.45 Paroles de juges Les juges contre’Europe de l’ombre Documentaire de Martin Meissonnier et Jean de Maillard 22.10 Film Le juge Fayard dit le shériff ilm d’Yves Boisset 00.00 Les blanchisseurs Documentaire d’Yves Billy 00.50 La famille (r) ilm d’Ettore Scola 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, auf indication contraire. j e u d i 8 juin 19.00 São Paulo Documentaire d’Yves Billon (France, 2000-43mn) Coproduction : La Sept ARTE, AMIP LASEPTARTE Voyages, voyages Bon connaisseur du Brésil, Yves Billon nous fait découvrir São Paulo, quatrième plus grande ville de la planète. S ã o Paulo ressemble aux grandes villes d’Amérique du Nord : de nombreux gratteciel, des autoroutes qui se croisent au-dessus des avenues, des graffiti dignes de B rooklyn et une croissance qui re p ou s s e sans cesse les limites de la périphérie, où se côtoient quartiers riches et banlieues ou v r i è res. Les zones résidentielles, ou ci t é s - j ardins, telles Jardim Europa ou Alphaville, contrastent de façon frappante avec les favelas, a g g l o m é r a t i on s - b i d o n- villes très précaires où vivent les habitants les plus pauvres. Plus surprenants, les quartiers japonais et italien : la ville accueille depuis longtemps de nombre u x migrants. La ville cannibale « São Paulo est comme un trou noir qui cannibalise l’espace et le temps. Elle s’élève, elle s’étend… Son seul mode d’expansion, en réalité, c’est la vitesse. Étrangère à la notion de ‘frontières naturelles’, elle a réduit les montagnes qui l’entourent au rang de faux-semblants, de décor pour un film qui n’est pas le sien, de surface plane qu’elle traverse de ses tunnels et de ses rou t e s multivoies. São Paulo, c’est du cinéma avec le bruit et le chaos en plus. » (Yves Billon) Yves Billon A réalisé de nombreux films documentaires et musicaux à travers le monde (B é n a r è s, S a l s a). L’été dern i er, ARTE a re d i ffusé son classique du film ethnographique tourné au Brésil en 1970-1973, la Guerre de pacification en Amazonie. 20.15 Sur les lieux du crime ARTE G.E.I.E. 360 ° - Le reportage GEO Le crime a changé, la police aussi. Les « flics » d’aujourd’hui enquêtent avec les armes de la science et de la haute technologie. Plongez dans l’univers futuriste du polar vrai avec « Le reportage GEO ». 4. Dans la peau de l’assassin Reportage de Nicholas Brown (Grande-Bretagne, 2000-27mn) L’histoire vraie des « profilers » qui traquent les tueurs en série. Depuis les exploits de Clarice Starlings, alias Jodie Foster, dans le Silence des a g ne a u x, le monde entier sait comment on d é t ermine le profil d’un tueur en série. À l’origine de cette méthode on trouve Robert R e s s l er, un agent du FBI. Un meurt re atroce au cours de l’hiver 1978 à Sacramento en Californie – une femme avait été tuée, dépecée, et le tueur avait bu son sang – fut l’occasion de démontrer la pertinence de sa méthode. Même si c’est la déposition d’un témoin qui permit finalement de c on f on d re le coupable, l’adéquation entre le portrait-robot établi par Dressler et la personnalité de l’assassin était hallucinante ! Depuis, le centre de formation du FBI de Quantico (Virginie) produit des « pro f i l e r s » pour l’ensemble des États-Unis. La sélection est très rigoureuse : les stagiaires doivent avoir 15 années d’expérience et faire preuve d’un sang-froid total devant le crime le plus effrayant. Car la phrase de Nietzsche prend ici tout son sens : « Quiconque lutte contre les monstres doit veiller à ne pas devenir un monstre à son tour. »
LA SEPTARTE 20.45-00.50 L’Europe, les juges et les affaires C on f rontés à une délinquance qui connaît toutes les ficelles des législations locales pour échapper aux poursuites, les magistrats tentent de coordonner leurs actions. P ortraits d’hommes et de femmes qui luttent pour obtenir une réelle justice e u ro p é en ne. 20.45 Paroles de juges Les juges contre l’Europe de l’ombre Documentaire de Martin Meissonnier en collaboration avec Jean de Maillard (France, 2000-1h30mn) Coproduction : La Sept ARTE, Tetra Media Confrontés à la criminalité organisée, aux a ffaires qui n’aboutissent pas et aux pressions en tout genre, des magistrats européens témoignent. Depuis quelques années, la justice européenne est au cœur des débats. Accusés de former une « république des juges », les magistrats ne cessent pourtant de crier leur d é s arroi face à la criminalité org a n i s ée. Traditionnellement tournées vers des activités « classiques » (prostitution, drogues, racket…) et basées dans le sud de l’Italie, les mafias se sont aujourd’hui diversifiées : les réseaux criminels sont désormais ru s s e s, albanais ou baltes et les trafics d’ord re financier (vols de voitures, emploi de maind’œ u v re illégale, carrousels de TVA et détournements de fonds communautaires). Des crimes rendus d’autant plus faciles qu’ils bénéficient de l’ouvert u re des fro n- t i è res au sein de l’espace européen. Face à ces organisations, les juges sont démunis : le manque de personnel, les difficultés pour aboutir à des condamnations, les pressions politiques sont autant d’obstacles au bon fonctionnement de la justice. Le manque de volonté politique est le premier accusé. C’est pourquoi certains juges ont décidé de signer l’appel de Genève afin de coordonner leurs actions : Benoît Dejemeppes (procureur du roi à Bruxelles), « L’Europe est une sorte de paradis pénal pour les malfaiteurs, ils circulent librement… La justice doit se mettre à niveau. » (Renaud Van Ruymbeke, conseiller à la cour d’appel de Rennes) Gherado Columbo (substitut à Milan), Renaud Van Ruymbeke (conseiller à la cour d’appel de Rennes), Eva Joly et Laure n c e Vichnievsky (juges d’instruction à Paris) ainsi que de nombreux magistrats anticorruption ou antimafia se sont mobilisés pour c o m b a t t re « l’Europe de l’ombre ». Une lutte qui n’est pas sans risque : assassinats, pression médiatique, menaces en tout g en re sont leur lot quotidien, de telle sort e qu’ils vivent la plupart du temps reclus et étroitement surveillés… Les juges tout risque En les suivant dans leur univers quotidien, M artin Meissonnier parvient à cerner les besoins de ces magistrats qui, parfois au risque de leur vie, se sont engagés dans une lutte sans merci. De Nice à Bru x e l l e s en passant par Palerme et Berlin, il recueille leurs témoignages. Face à la mutation de la criminalité organisée, de nouvelles méthodes d’investigation ont certes été mises en œuvre, notamment les commis- ●●● Martin Meissonnier (Megamix) rend hommage aux juges qui luttent contre la corruption : Renaud Van Ruymbeke (Rennes), Lorenzo Matassa et le défunt juge Falcone (Palerme), Jean-Pierre Murciano (Grasse) (de gauche à droite et de haut en bas).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :