Arte Magazine n°23 2 jun 2018
Arte Magazine n°23 2 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de 2 jun 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : les enfants de la mémoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
mercredi 6 juin ARTE MAG N°23. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 JUIN 2018 16 5.00 LM BERLIN LIVE The Blues Pills Concert 6.15 M XENIUS Le carton, un matériau plus précieux qu’il n’en a l’air Magazine 6.45 LM REMUE-MÉNINGES L’hyperréalisme Programme jeunesse 7.10 L7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM 360° GEO Le cuisinier du bush australien Reportage 8.00 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 8.40 EM LA VIE SECRÈTE DES LACS Le lac Skadar, trésor oublié des Balkans Série documentaire 9.25 M LA COUPE DU MONDE DES ESPIONS Documentaire 10.15 M JUSTIN TRUDEAU L’autre Amérique Documentaire 11.25 M HOMO DIGITALIS Vers une nouvelle espèce d’humains ? Documentaire 12.20 M NOS ANIMAUX ET NOUS Le cheval Série documentaire 12.50 L7 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Magazine 13.35 EM LE TEMPS DES ÉGARÉS Téléfilm 15.15 M NOS ANIMAUX ET NOUS Le cochon Série documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 15.45 7 LES ROUTES DE L’ORIENT D’Ispahan à Samarcande sur la route de la soie Série documentaire 16.25 E7 INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 7 XENIUS Le goût Magazine 17.35 7 E ENQUÊTES ARCHÉOLOGIQUES Groenland, l’épopée viking Série documentaire 18.05 L7 R AUX PORTES DE LA MER Melbourne Série documentaire 19.00 7 PORTO – LE SOUFFLE D’UN VENT NOUVEAU Documentaire 19.45 L7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.50 7 E TOUT EST VRAI (OU PRESQUE) Rihanna Série d’animation 20.55 7 E DALLAS BUYERS CLUB Film 22.50 L7 KABOUL  : LES GUERRIERS DE L’ART Documentaire 23.40 7 ENCORDÉS Documentaire 1.30 EM LE LIMIER Film 3.45 M ARTE REGARDS Magazine Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français LLC 2013-ANNE-MARIE FOX 20.55 Cinéma Dallas Buyers Club Face à l’inertie du lobby pharmaceutique et des autorités médicales, le combat d’un Texan séropositif pour sa survie. Inspiré d’une histoire vraie, un biopic survolté magistralement interprété par Matthew McConaughey. Dallas, 1985. Ron Woodroof n’est pas à proprement parler un type recommandable. Hâbleur, magouilleur et violent, cet électricien et cowboy de rodéo se revendique, entre deux nuits de débauche, aussi homophobe que réactionnaire. Mais la vie de cet amateur de drogues bascule le jour où, après une analyse sanguine, les médecins lui annoncent qu’il est séropositif et qu’il lui reste moins d’un mois à vivre. Alors que son état de santé se dégrade rapidement et que ses amis, le croyant gay, le rejettent, Ron décide de s’informer sur les traitements possibles. Ses recherches le conduisent à s’opposer à la prise d’AZT, le seul antiviral autorisé sur le sol américain, mais également aux autorités médicales. Il décide d’ouvrir un club de vente de produits alternatifs. ANTI-HÉROS La rédemption par le combat  : Ron Woodroof, ce «bouseux du Texas un peu bourrin», comme lui assène un des personnages du film, trouve un sens à sa vie en étant confronté à la mort qui approche. Animé d’un pur instinct de survie et d’une démarche initiale très individualiste, il voit sa bataille contre les errements des lobbys pharmaceutiques et les pesanteurs de l’administration devenir œuvre publique, salutaire pour les dizaines de milliers de malades qu’il va contribuer à aider. La grande force de Dallas Buyers Club est de ne pas être un conte, mais un biopic, ce qui rend encore plus fascinant le portrait de cet homme atypique. Car Ron Woodroof a bel est bien existé, et son action, jusqu’à sa disparition en 1992, sept ans après le dépistage de son sida, a été déterminante dans la prise de conscience collective de la lutte contre la maladie. Silhouette hiératique après avoir perdu vingt kilos pour ressembler physiquement à son modèle, Matthew McConaughey offre une composition survoltée d’un anti-héros aussi drolatique que tragique. Dynamique, offensif et servi par un montage alerte, un film pas si éloigné du récent 120 battements par minute de Robin Campillo. Lire page 4 Meilleurs acteur (Matthew McConaughey), second rôle (Jared Leto), maquillages et coiffures, Oscars 2014 Film de Jean-Marc Vallée (États-Unis, 2013, 1h52mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Craig Borten et Melisa Wallack Avec  : Matthew McConaughey (Ron Woodroof), Jennifer Garner (Eve Saks), Jared Leto (Rayon), Michael O’Neill (Richard Barkley), Denis O’Hare (Sevard), SteveZahn (Tucker), Griffin Dunne (Vass) - Production  : Truth Entertainment, Voltage Pictures, R2 Films, Evolution Independent, CE, RainMaker Films
22.50 Le documentaire culturel Kaboul  : les guerriers de l’art La résistance d’une troupe de théâtre afghane victime d’un attentat. Un documentaire bouleversant sur le pouvoir de l’art face aux traumatismes. BROT+ZWIEBEL En Afghanistan, le théâtre, la danse, la musique ou le chant sont des arts jugés diaboliques par les taliban et ceux qui prônent un islam radical. «Il y a ceux qui comprennent vraiment ce que peut apporter le théâtre et d’autres qui préfèrent nous tuer», explique un acteur. «Se produire sur scène est une révolution ici  : cela veut dire que l’on s’expose, que l’on se montre», selon un autre. Ce film bouleversant raconte l’histoire des membres de la troupe Azdar, qui défie la mort depuis le 11 décembre 2014. Ce jour-là, au Centre culturel français de Kaboul, Azdar donne la première d’une pièce évoquant les attentats dont est victime jour après jour la population afghane. «Le théâtre est le seul d’endroit où il ne doit pas y avoir la guerre», dit-on dans les travées. Mais les craintes de certains spectateurs s’avèrent fondées  : au bout de vingt minutes, un kamikaze se fait exploser, faisant un mort dans le public – dont quelquesuns se demandent si l’explosion fait partie du spectacle –, et de nombreux blessés. L’ART PLUS FORT QUE LA MORT Pour Azdar, le temps du doute commence. Comment surmonter l’angoisse ? Quelle place peut occuper l’art dans une société aussi violente et dangereuse ? Prenant comme pivot les images de l’attentat filmé par un spectateur, Kaboul  : les guerriers de l’art interroge l’intime des artistes et rend justice à leur volonté farouche de ne pas capituler, malgré leur traumatisme. Une formidable réflexion sur la résilience et la faculté de l’art à transcender la peur et les interdits. «The show must go on», diront les activistes d’Azdar, qui oseront jouer une pièce dans des conditions encore plus dangereuses (sur une place publique) quelques mois plus tard. De simples héros. Documentaire de Niklas Schenck, Lukas Augustin et Ronja von Wurmb-Seibel (Allemagne, 2016, 52mn) - Production  : Brot + Zwiebel und Pantaleon LOMOTION/FRÉDÉRIC FAVRE 23.40 Encordés Trois skieurs alpinistes préparent la Patrouille des glaciers, une des plus exigeantes courses de montagne dans les Alpes suisses. Un fabuleux voyage dans les profondeurs de l’intime. Tous les deux ans, en avril, 5 000 participants venus du monde entier s’affrontent lors de l’un des plus grands défis du ski-alpinisme au monde  : la Patrouille des glaciers. Organisée par l’armée suisse, cette course, qui réunit des militaires, est également ouverte aux civils. Les concurrents de la «petite» patrouille doivent braver la nuit et le froid sur un parcours de 26 km et 2 000 m de dénivelé. Les plus téméraires se lancent quant à eux sur la «grande» patrouille, soit 53 km et 4 000 m de dénivelé, pour rallier Zermatt à Verbier. Policiers et athlètes c-onfirmés, Guillaume et ses deux coéquipiers ont bouclé la course 2014 en à peine plus de huit heures. Leur objectif en 2016  : faire encore mieux. BEAUTÉ SPECTACULAIRE Qu’est-qui pousse Guillaume a toujours vouloir améliorer ses performances ? C’est l’une des questions qui taraude le cinéaste suisse Frédéric Favre. Au fil d’une année et demie de préparation physique et mentale, le jeune homme révèle ses doutes et ses difficultés à concilier travail, passion et vie de famille. Car le point focal du réalisateur, selon ses propres mots, se pose sur «l’intérieur de l’humain». Il procède de la même manière avec Florence et Antoine, deux autres participants de l’épreuve. La première, dont le père est mort en montagne quand elle avait 10 ans, cherche-t-elle à faire son deuil en partant à son tour à l’assaut des sommets ? Le second a connu la violence, la drogue et la prison. Alors qu’il vise un record personnel, Antoine accepte de devenir le chef solidaire d’une équipe composée de deux jeunes femmes inexpérimentées. Adieu alors pour lui le chrono ! Au milieu de ces espaces d’une beauté spectaculaire, ces trois participants vont sortir transformés d’une course à première vue inhumaine, qui va les révéler à eux-mêmes. Documentaire de Frédéric Favre (Suisse, 2017, 1h46mn) Coproduction  : ARTE, Lomotion, BR, SRF, RTS, RSI mercredi 6 juin ARTE MAG N°23. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 JUIN 2018 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :