Arte Magazine n°23 2 jun 2018
Arte Magazine n°23 2 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de 2 jun 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : les enfants de la mémoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
mardi 5 juin ARTE MAG N°23. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 JUIN 2018 Sous-titrage pour sourds IZI M et malentendants R Rediffusion Audiovision pour aveugles IZI et malvoyants =I El Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant ii sept jours après la diffusion CM D Vidéo à la demande 14 5.05 M BERLIN LIVE Simple Minds Concert 6.15 M XENIUS Le blanchiment écologique Magazine 6.40 EM JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Casa de Mateus Série documentaire 7.10 L7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM 360° GEO Les derniers cow-boys de Toscane Reportage 8.00 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 8.40 EM LA VIE SECRÈTE DES LACS Le lac Chilika, l’éphémère Série documentaire 9.25 M INDE-PAKISTAN, UNE FRONTIÈRE SOUS HAUTE TENSION Du Gujarat au désert du Thar ; À travers le Pendjab ; D’Islamabad au Ladakh Série documentaire 12.05 M TISSEUSES DE RÊVES Documentaire 12.50 L7 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Magazine 13.35 M BEAUMARCHAIS, L’INSOLENT Film 15.20 M NOS ANIMAUX ET NOUS L’âne Série documentaire 15.45 7 LES ROUTES DE L’ORIENT Dans le massif du Pamir sur la M41 Série documentaire 16.30 E7 INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 7 XENIUS Le carton, un matériau plus précieux qu’il n’en a l’air Magazine 17.35 7 E ENQUÊTES ARCHÉOLOGIQUES Les bâtisseurs de Stonehenge Série documentaire 18.05 L7 R AUX PORTES DE LA MER Saint-Pétersbourg Série documentaire 19.00 L7 E PAPOUASIE, UN DERNIER ÉDEN Le monde terrestre Documentaire 19.45 L7 ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.50 L7 R BERLIN 1936 Dans les coulisses des Jeux olympiques Documentaire- Fiction 22.20 7 LES ENFANTS DU 209 RUE SAINT-MAUR Paris X e Documentaire 0.05 7 L’UNIVERSITÉ DE STRASBOURG SOUS LE III E REICH Documentaire 1.00 M LE FILS DE SAUL Film 2.45 MEM LA VIE SECRÈTE DES LACS Tonlé Sap, le cœur battant du Cambodge Série documentaire 3.30 LM CUISINES DES TERROIRS Les Alpes de Lechtal Magazine 4.00 M ARTE REGARDS Magazine Pour mieux profiter d’ARTE Multidiffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français 20.50 Histoire Berlin 1936 Dans les coulisses des Jeux olympiques Au-delà des temps forts des JO de Berlin, une fresque historique, superbement incarnée, sur leur préparation et leur mise en scène par les nazis. SPIEGEL TV/MARTIN VALENTIN MENKE Soirée présentée par Émilie Aubry Avec la XI e olympiade, du 1er au 16 août 1936 à Berlin, l’Allemagne focalise l’attention. Le chancelier Hitler entend marquer les esprits avec des festivités grandioses, mais aussi rassurer les grandes nations, inquiètes du bellicisme et de l’antisémitisme du régime nazi. Certains pays appellent même au boycott de la fête du sport et de la paix. Nommé au comité d’organisation des JO, CarlDiem, lui, voit grand. Il confie à Wolfgang Fürstner la construction d’un village olympique plus moderne encore que celui des Jeux de Los Angeles quatre ans plus tôt. Il a aussi l’idée d’allumer en Grèce la flamme olympique, avant de la faire porter par un relais d’athlètes jusqu’au stade de Berlin, conçu par l’architecte Werner March. Mais, avec le vote en 1935 des lois raciales de Nuremberg, l’étau se resserre sur les juifs, mis au ban de la nation. Fürstner, mais aussi des athlètes, comme Gretel Bergmann, vont en payer le prix... LES JEUX DU MENSONGE Les JO de Berlin 1936 ne sauraient se résumer aux quatre médailles du sprinter afro-américain Jesse Owens. Pour retracer les coulisses des «Jeux du siècle» voulus par Hitler, Mira Thiel et Florian Huber axent leur documentaire-fiction autour de personnalités, dont le destin a basculé avec ces olympiades. Jouant sur la tension dramatique dans les séquences de fiction remarquablement interprétées, notamment par Sandra von Ruffin (Gretel Bergmann) et Simon Schwarz (Wolfgang Fürstner), leur fresque met intelligemment en perspective le contexte de ces Jeux et la monstrueuse duplicité du régime hitlérien. L’occasion aussi de (re)découvrir, à travers un riche choix d’archives, les sportifs de l’époque et leurs performances. Documentaire-fiction de Mira Thiel et Florian Huber (Allemagne, 2016, 1h30mn) - Coproduction  : ARTE/WDR, Spiegel TV - (R. du 16/7/2016)
ZADIG PRODUCTIONS 22.20 Les enfants du 209 rue Saint-Maur Paris X e Au terme d’une longue enquête, Ruth Zylberman a retrouvé les habitants d’un immeuble parisien dont l’enfance avait été saccagée sous l’Occupation. Alliant rigueur historique et créativité visuelle, un film magnifique. Avant-guerre, avant que Vichy ne recense les juifs – étrangers et français –, avant que leurs biens ne soient spoliés, avant la rafle du Vel d’Hiv’de juillet 1942 et les déportations vers Auschwitz, à quoi ressemblait la vie au 209 rue Saint- Maur ? Chez les Diamant, ils sont huit  : les parents, trois enfants nés en Pologne et trois en France. Installée aujourd'hui à Tel-Aviv, Odette est la seule survivante. Chez les Baum, des deux enfants, Marguerite et Albert, seul ce dernier a survécu. Chez les Goldszstajn, si René, âgé de 19 mois au moment des rafles, peut encore témoigner, c’est à la concierge, Mme Massacré, qu’il le doit. Sa mère l’a jeté dans ses bras lors de son arrestation en 1944. Les Osman, eux, ont eu le temps de confier Henry, 5 ans, à une organisation clandestine juive. Après cinq familles d’accueil, il a pu fonder sa propre famille aux États-Unis. Au 209, il y avait aussi Jeanine Dinanceau, dont le père a caché Thérèse et ses parents dans une pièce de 6 mètres carrés jusqu’à la Libération. Courageux quand on a comme lui un fils dans la LVF (Légion des volontaires français). Certains s’en souviennent aussi, l’inspecteur Migeon, qui habitait là, a frappé à plusieurs portes pour prévenir de l’arrivée de ses collègues... PAPIER-CRAYON Pour vivre, Albert, Henry, René, Odette et les autres ont tourné la page. Bientôt octogénaires, ils font un bout de chemin vers des souvenirs enfouis, des sensations disparues. Pour raviver leur mémoire, Ruth Zylberman manie rigueur historique et imagination féconde. Papiercrayon  : voilà sur un plan les quatre bâtiments et leurs étages. Le nom des voisins sur des Post-it retrace la géographie des proximités  : ici, Sonia Arnaud-Ghitis, là, les Buraczyk, au coin, en bas, l’épicerie que tenait Mme Haimovici. Prenant chacun par la main à l’heure des retrouvailles dans le Paris d’aujourd’hui, Ruth Zylberman les convoque dans un film magnifique à l’époque des copains, des cousins, de l’insouciance pas encore engloutie. À l’heure d’une enfance qui voulait croire aux promesses du pays des droits de l’homme. Lire page 6 Pyrénées d’or du meilleur documentaire, Luchon 2018 Mention spéciale compétition «Documentaires français», Fipa 2018 Tobias Szpancer Award, Haifa Film Festival 2017 Documentaire de Ruth Zylberman (France, 2017, 1h40mn) Coproduction  : ARTE France, Zadig Productions 0.05 L’université de Strasbourg sous le III e Reich Retour sur le sombre passé de l’université de Strasbourg utilisée à des fins de propagande et d’expérimentation par les nazis. Créée par les nationaux-socialistes en 1941, la nouvelle «université du Reich» de Strasbourg a joué un rôle important dans la mise en œuvre du projet d’Adolf Hitler. Conçue comme un bastion de l’identité nationale allemande, elle devait diffuser l’idéologie nazie en Occident en faisant de l’ombre à la très française Sorbonne. L’institution est restée tristement célèbre pour les expériences menées alors par des professeurs de la faculté de médecine sur des victimes du camp de concentration, et tout particulièrement l’un d'eux, August Hirt. À cette époque, le doyen du corps médical, Johannes Stein, n’était autre que le grand-père de Kirsten Esch, la réalisatrice de ce passionnant documentaire. Plusieurs décennies plus tard, cette dernière mène l’enquête  : son ascendant avait-il connaissance des crimes commis au sein de sa faculté ? Ce film aborde aussi une page moins connue de l’histoire de l’établissement  : son influence dans la Résistance locale. Sous l’Occupation, des étudiants de cette université ont en effet soutenu Alphonse Adam, à la tête du Front de la jeunesse alsacienne, contre l’enrôlement forcé des habitants de la région dans l’armée allemande, ce qui leur a valu d’être condamnés à mort. Documentaire de Kirsten Esch (Allemagne, 2017, 53mn) SWR/BUNDESARCHIV BERLIN mardi 5 juin ARTE MAG N°23. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 JUIN 2018 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :