Arte Magazine n°23 2 jun 2018
Arte Magazine n°23 2 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de 2 jun 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : les enfants de la mémoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
dimanche 3 juin ARTE MAG N°23. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 JUIN 2018 10 5.05 LM EVA HESSE Documentaire 6.00 R PERSONNE NE BOUGE ! Simon and Garfunkel Magazine 6.35 M L’ART JUSQU’AU BOUT DU MONDE Le Museum of Old and New Art (Mona) à Hobart en Australie Série documentaire 7.05 EM KARAMBOLAGE Magazine 7.15 M LE BAOBAB, GÉANT DE LA SAVANE Documentaire 8.00 9.30 L7 ARTE JUNIOR 8.00 L7 REMUE-MÉNINGES Le lait magique Programme jeunesse 8.25 L7 R LES PIÈGES DU TEMPS Rendez-vous ; Qui est Dixie ? Programme jeunesse 9.15 7 ARTE JUNIOR, LE MAG Programme jeunesse 9.30 M JOHNNY GUITAR Film 11.20 7 L’ART JUSQU’AU BOUT DU MONDE Le Sifang Art Museum à Nanjing en Chine Série documentaire 11.45 7 METROPOLIS Magazine 12.50 L7 MER LE BONHEUR EST DANS L’ASSIETTE Au Danemark avec Thorsten Schmidt Série documentaire 13.15 LEM LA ROUTE AUSTRALE Documentaire 14.10 M L’IGUANE MARIN DES GALÁPAGOS Une mystérieuse disparition Documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 14.55 LEM LES MONDES PERDUS Le mystère des dragons à plumes ; L’aube des mammifères ; Qui a tué les insectes géants ? Documentaire 17.35 7 ODESSA La perle culturelle de la mer Noire Documentaire 18.30 7 VIDEO GAME MUSIC Documentaire 19.15 L7 ER LE BONHEUR EST DANS L’ASSIETTE Arnaud Daguin, réenchanter la cuisine Série documentaire 19.45 L7 ARTE JOURNAL 20.05 L7 R 360° GEO Ma cabane au Costa Rica Reportage 20.50 EM TOUT EST VRAI (OU PRESQUE) Ian Fleming & James Bond Série d’animation 20.55 LR KRAMER CONTRE KRAMER Film 22.35 L7 R KATHARINE HEPBURN Une légende du cinéma Documentaire 23.55 7 R ASTOR PIAZZOLLA, TANGO NUEVO Concert 0.45 7 «LA CRÉATION» DE JOSEPH HAYDN Concert 2.30 LM MUSTANG Film.1H Multidiffusion Rediffusion Version originale sous-titrée en français H 4.05 EM JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Jardin botanique de Bogor (Indonésie) Série documentaire Version française Version originale sous-titrée en français 11.20 L’art jusqu’au bout du monde Le Sifang Art Museum à Nanjing en Chine Coup de projecteur sur des musées insolites installés aux confins du monde. À l’origine du Sifang Art Museum, Jun Lu, un entrepreneur en bâtiment, et son fils Xun ont invité une vingtaine d’architectes du monde entier à créer la maison de leurs rêves, avec pour seul impératif de la concevoir sur une surface de 500 mètres carrés et de la doter de quatre chambres. Pensées 17.35 Odessa La perle culturelle de la mer Noire TELEKULT/MARCUS WINTERBAUER Balade dans l’Odessa d’hier et d’aujourd’hui, à travers l’histoire de ses illustres habitants. Fondée en 1794 à l’initiative de l’impératrice Catherine II, qui voulait en faire la porte d’entrée sur l’Europe, Odessa a attiré au fil des siècles de célèbres artistes. Les grands écrivains Alexandre Pouchkine, Nicolas Gogol et Ivan Bounine, pour ne citer qu’eux, ont ainsi séjourné dans cette ville bordant 18.30 Video Game Music Du 8-bit aux concerts symphoniques, retour sur l’évolution fulgurante de la musique de jeux vidéo, au travers de l’œuvre du compositeur japonais Nobuo Uematsu. Bien plus complexes et recherchées qu’on ne l’imagine, les musiques de jeu vidéo attirent aujourd’hui des légions de fans dans des concerts d’orchestres symphoniques qui réarrangent ces œuvres désormais entrées au panthéon de la culture populaire.comme des «abstractions concrètes», les maisons disséminées sur le site du musée prennent le contre-pied de l’architecture verticale et pragmatique si caractéristique de la Chine. Un concept moderne stimulant, qui donne à rêver d’un univers pas uniquement régi par l’efficacité et la rentabilité Série documentaire de Sabine Pollmeier (Allemagne, 2017, 4x26mn) la mer Noire et appartenant désormais à l’Ukraine. Marchant sur leurs traces, ce documentaire dresse également le portrait d’Odessites d’aujourd’hui et pousse la porte de fastueux palais devenus musées, ainsi que des studios dans lesquels Eisenstein a tourné Le cuirassé Potemkine. Documentaire d’Inga Wolfram (Allemagne, 2018, 53mn) Avec des gamers, concepteurs de jeux, musiciens et chefs d’orchestres, le réalisateur primé Michael Wende se lance dans une exploration drôle et instructive d’une success story entamée en 1987, avec les thèmes subtils du compositeur japonais Nobuo Uematsu, créés pour Final Fantasy 1 sur la première console 8-bit de Nintendo. Documentaire de Michael Wende (Allemagne, 2017, 43mn)
20.55 Cinéma Kramer contre Kramer Après le départ de sa femme, un publicitaire est obligé d’élever seul son fils... Un film au charme fou, couronné par cinq Oscars, avec Dustin Hoffman et Meryl Streep. 1979 COLUMBIA PICTURES Ted Kramer rentre chez lui après la meilleure journée de sa vie  : il vient d’obtenir une promotion qui représente le couronnement de sa carrière de publicitaire. Mais c’est pour entendre Joanna, sa femme, lui annoncer qu’elle le quitte et lui laisse leur fils Billy dont il ne s’est jamais vraiment occupé. D’abord débordé, Ted se révèle au fil du temps un excellent père, attentionné, dévoué au point même que son travail en souffre. Un jour, Joanna réapparaît pour réclamer la garde de l’enfant. Le couple se lance dans un long et douloureux procès... DRÔLE ET TENDRE «Du bon cinéma populaire sans démagogie. Certes, on oriente nos sympathies  : on ne peut qu’être complice de ce mari classique devenu père célibataire et de son petit garçon, d’autant qu’ils sont interprétés avec un charme fou par Dustin Hoffman et le petit Justin Henry. [...] Souvent drôle (la préparation par Dustin Hoffman du premier petit déjeuner de son fils est un morceau d’anthologie !) , toujours tendre, Kramer contre Kramer a, de plus, le génie de photographier la société américaine de la fin des années 1970  : affairisme forcené, […] pères célibataires, difficultés à mener parallèlement carrière et vie familiale» (Guide des films, Robert Laffont). Meilleurs film, réalisateur, acteur (Dustin Hoffman), second rôle féminin (Meryl Streep) et scénario, Oscars 1980 (Kramer vs Kramer) Film de Robert Benton (États-Unis, 1979, 1h40mn, VF/VOSTF) Scénario  : Robert Benton et Avery Corman, d’après son roman éponyme - Avec  : Dustin Hoffman (Ted Kramer), Meryl Streep (Joanna Kramer), Jane Alexander (Margaret Phelps), Justin Henry (Billy Kramer), Howard Duff (John Shaunessy) Production  : Columbia Pictures, Stanley Jaffe Production - (R. du 20/4/2009) RKO/THE KOBAL COLLECTION/ERNEST BACHRACH 22.35 Katharine Hepburn Une légende du cinéma Seule actrice à avoir remporté quatre Oscars, Katharine Hepburn est restée une femme à part dans la légende hollywoodienne. Retour sur une étincelante carrière. Née en 1907 dans une famille extraordinairement libre, avec une mère militante féministe et un père urologue qui dénonçait les comportements sexuels hypocrites des notables locaux, Katharine Hepburn apprend très tôt à affirmer sa personnalité. Elle fait de brillantes études supérieures d’histoire et de philosophie à l’université, où elle se passionne pour le théâtre. Une fois diplômée, elle rêve de monter régulièrement sur les planches et décroche en 1931 un rôle à Broadway. Elle a tendance à surjouer, mais possède une présence indéniable. Un rôle de fière amazone lui vaut son premier succès à New York. Puis, Hollywood lui donne sa chance dans Héritage de George Cukor où elle brille. GARÇONNE ET GLAMOUR Celle qui aime porter des costumes d’homme et interpréter des rôles androgyne refuse de jouer les objets sexuels, ce qui ne l’empêche pas d’être glamour quand il le faut. Elle fut d’ailleurs l’une des actrices qui surent adopter le plus de rôles et de visages différents au cours de leur carrière. Après un passage à vide, elle revient en 1939 avec la pièce Indiscrétions dont elle achète les droits pour une adaptation cinématographique dont elle sera l’héroïne. Raz-de-marée au box-office. Elle dicte désormais sa loi aux nababs d’Hollywood. La femme de l’année marque sa rencontre avec Spencer Tracy, l’amour de sa vie durant vingt-sept ans. En 1951, African Queen de John Huston signe un nouveau tournant dans sa carrière. Contrairement à d’autres actrices, elle accepte de jouer des femmes vieillissantes, comme dans La maison du lac, aux côtés de Jane Fonda (1981), son dernier rôle, qui lui vaut son quatrième Oscar. Un portrait riche en interviews de ses proches – son neveu, le producteur qui réussit à la convaincre de passer pour la première fois à la télévision, des partenaires de cinéma... –, complété d’archives inédites, d’extraits de films et de nombreuses interviews dans lesquelles la star parle en toute liberté d’elle-même. Documentaire de Rieke Brendel et Andrew Davies (Allemagne, 2013, 1h16mn) - (R. du 2/3/2014) dimanche 3 juin ARTE MAG N°23. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 JUIN 2018 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :