Arte Magazine n°21 20 mai 2000
Arte Magazine n°21 20 mai 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de 20 mai 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,4 Mo

  • Dans ce numéro : digitale fiction, petites caméras.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
m ardi 23 mai ARTE s’approche 21.40-00.50 Les sœurs Brontë A u j o urd’hui encore, le pre s b y t è re de Haworth dans le Yo r k s h i re est un lieu de pèlerinage pour les fervents de Charlotte, Emily et Anne Brontë. Les trois sœurs vécurent là leurs court e s vies et composèrent une œuvre devenue mythique. au plus près de la vérité biographique et littéraire des sœurs Brontë, pour faire découvrir une œuvre finalement méconnue. Cathy (Orla Brady) et Heathcliff (Robert Cavanah), le couple mythique de Hurlevent. Soirée proposée par Olaf Grunert Production : ZDF (Rediffusion du 26 janvier 1999) 21.40 Hurlevent (Wuthering Heights) Téléfilm de David Skynner (Grande-Bretagne, 1998-1h53mn) - VF Scénario : Neil McKay, d’après le roman d’Emily Brontë Avec : Orla Brady (Cathy), Robert Cavanah (Heathcliff), Crispin Bonham-Carter (Edgar Linton) Photographie : Peter Middleton Éclipsé à sa sortie en 1847 par le succès du Jane Eyre de sa sœur Charlotte, l’unique roman d’Emily Brontë est admiré aujourd’hui pour son originalité et sa modernité. Le cinéaste anglais David Skynner en a tiré une adaptation des plus fidèles. Le jeune Heathcliff, enfant trouvé que l’on suppose d’origine tzigane, a été recueilli par monsieur Earns h a w, ce qui n’est pas du tout du goût de son fils Hindley. Sa fille Cathy, en revanche, se prend bientôt pour lui d’un 18 - ARTE MAGAZINE n°21 - 20 mai > 26 mai 2000 amour partagé. À la mort du vieil homme, H e a t h c l i ff est livré sans défense aux incessantes humiliations de Hindley. Malgré son amour pour Cathy, il décide de quitter la maison de son enfance et part pour l’Amérique où il fait fortune. Pendant l’absence de Heathcliff, Cathy a épousé le riche Edgar Linton, mais lorsqu’il revient, leur ancienne passion se réveille... Souvent adapté, souvent trahi Ce grand classique de la littérature mondiale a été l’un des romans les plus adaptés au cinéma. Et l’un des plus souvent trahis. La version la plus connue, mais aussi la plus expurgée, est celle de William Wyler (1939) avec Merle Oberon et Laure n c e Olivier dans les rôles principaux. En 1953, dans Abismos de pasion, Luis Buñuel transpose l’action au Mexique, tandis que le Hurlevent de Jacques Rivette (1985) la place en Provence au début de notre siècle. Lors de sa pre m i è re diffusion en A n g l et erre, la version de David Skynner retenue pour cette soirée Thema a été saluée par la presse comme l’adaptation la plus fidèle au roman d’Emily Brontë.
23.35 Les sœurs Brontë et la gent masculine Documentaire de Malgorzata Bucka et Olaf Grunert (Allemagne/Pologne, 1998-52mn) Sur des images impressionnantes des rudes paysages qui formèrent leur cadre de vie, le documentaire éclaire d’un jour nouveau la vie et les créations des trois sœurs et tord le cou au mythe traditionnel. Trois pauvres filles de pasteur, qui ne quittèrent jamais leur coin perdu dans les landes du nord de l’Angleterre et créèrent à partir de leur seule imagination un univers romanesque plein de désirs et de passions primaires, telle est l’image que l’on s’est toujours plu à donner des sœurs Brontë. Leurs contemporains trouvaient leurs œ u v res si choquantes que les critiques en déconseillaient la lecture aux femmes. On y trouvait des hommes bigames, comme le Rochester de Jane Eyre, des ivrognes adult è res comme Arthur Huntington dans l e Locataire de Wildfell Hall, des personnages démoniaques comme ce Heathcliff à la limite de la nécrophilie... Et les femmes ne valaient guère mieux, que ce fût Helen Huntington quittant délibérément le foyer conjugal ou Catherine Earnshaw Linton désirant un autre homme que son époux légitime... Charlotte, Emily et Anne peintes par leur frère B. P.Brontë. Les mêmes contemporains se demandère n t n a t u rellement d’où venait à ces trois jeunes femmes célibataires et recluses leur si grande connaissance des tréfonds de l’âme humaine et, singulièrement, de l’âme masculine. On eut tôt fait de stigmatiser les deux hommes de la vie des sœurs Bron t ë : leur p è re, le révérend Patrick Brontë, et leur frère Branwell Patrick. Du pre m i er, qui avait réussi à devenir pasteur en dépit d’origines très modestes, on dit que c’était une nature sauvage et fantasque, usant à tort et à travers des armes à feu. Au second, assez vite rongé par l’alcool, on fit en outre une réputation d’escroc et de hâbleur insupport a b le. On parla même d’inceste au pre s b y t è re... Ridicule, aff irme Juliet Barker, sans doute la me i l l e u re spécialiste du moment, auteur d’une imposante biographie des Brontë et éditeur de leur correspondance. C’est tout bonnement à l’éducation non conventionnelle reçue auprès d’un père qui se trouva rapidement seul pour les élever que les filles du rent de grandir sans idées préconçues. Quant à leur frère, incroyablement imaginatif, c’est lui qui les poussa à la création et à l’é c r i t u re... 00.30 Les sœurs Brontë aujourd’hui Documentaire de Brigitte Kleine (Allemagne/Pologne, 1998-15mn) De Cliff Richard aux Monty Python’s, le jeu des adaptations. Sir Cliff Richard, l’éternel jeune homme de la musique pop britannique, a deux livres préférés, la Bible et les Hauts de Hurlevent. Il a non seulement produit la comédie musicale H e a t h c l i ff, mais s’est lui-même chargé d’interpréter le rôle titre. Cliff Richard parle de son engagement pour « le rôle de sa vie », mais aussi de la réaction de la presse, qui s’est moquée du chanteur de charme essayant de jouer les démons. À sa suite, M a ryse Condé, dans son roman intitulé l a Migration des cœurs (1997), a transposé l’action des Hauts de Hurlevent aux Antilles. The Girl from Paris (1982), de Joan Alken, e m prunte d’assez nombreux traits au ro m a n de Charlotte, Vi l l et te. Enfin les Monty P y t h o n’s, qui ont sans doute réussi la version la plus condensée de H u r l e v ent, tentent d’expliquer ce qui aujourd’hui encore fascine chez les sœurs Bron t ë. ARTE MAGAZINE n°21 - 20 mai > 26 mai 2000 - 19 Portrait d’Emily Brontë, l’auteur des Hauts de Hurlevent.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :