Arte Magazine n°2022-05 29 jan 2022
Arte Magazine n°2022-05 29 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2022-05 de 29 jan 2022

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : Raoul réexamine l'histoire de l'Occident.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
LES TEMPS FORTS MERRICK MORTON CINÉMA The Social Network Pour se venger de sa petite amie qui l’a quitté, Mark Zuckerberg, brillant étudiant de Harvard, invente le premier réseau social de son campus, ancêtre de Facebook. Par David Fincher, l’ascension d’un antipathique nerd de génie, interprété avec brio par Jesse Eisenberg. Harvard, automne 2003. Brillant étudiant en informatique, Mark Zuckerberg, 19 ans, vient de se faire plaquer par sa petite amie, Erica Albright. De retour dans sa chambre, il décide, pour se venger, de créer Facemash, un site interactif sur lequel ses condisciples masculins pourront élire la plus jolie fille du campus grâce aux photos « hackées » sur les différents trombinoscopes de l’université. Pour y parvenir, il demande à Eduardo Saverin, l’un de ses colocataires, de lui 6 ARTE MAG N°5 LE PROGRAMME DU 29 janvier au 4 février 2022 fournir l’algorithme utilisé pour le classement Elo servant à évaluer le niveau des joueurs d’échecs. À peine mis en ligne, le site fait tomber le réseau informatique du campus et Zuckerberg passe en conseil de discipline. Mais la popularité grandissante de Facemash intéresse les jumeaux Cameron et Tyler Winklevoss, membres de l’équipe olympique américaine d’aviron, et leur ami Divya Narendra... DOUBLE ASCENSION Mules en plastique aux pieds et sweat à capuche sur les épaules, le juvénile Jesse Eisenberg campe Mark Zuckerberg, nerd surdoué devenu multimilliardaire, dans cette adaptation de La revanche d’un solitaire – La véritable histoire du fondateur de Facebook de Ben Mezrich, luimême diplômé de Harvard en 1991. Le post-ado éconduit, brillant programmeur doté d’un capital d’affects proche de zéro, va se révéler habile à écarter un à un tous ceux qui ont contribué à développer une idée, puis une entreprise dont il deviendra l’unique maître. Loin du portrait hagiographique de bâtisseur d’empire tel que l’Amérique aime à les célébrer, The Social Network dessine en filigrane le changement d’ère amorcé à l’orée des années 2000 par la montée en puissance du Web 2.0, qui voit l’intimité de chacun voler en éclats et les règlements de comptes personnels s’exhiber en ligne, tandis que les jeunes mâles des classes dominantes jouent sans tabou les prédateurs face à des bataillons de jolies filles. De soirées animées en confrontations judiciaires, David Fincher (Zodiac, Fight Club...) retrace ainsi en flash-back la genèse d’une double ascension  : celle d’un inventeur asocial et controversé, et celle de sa création, qui comptabilise aujourd’hui plus de 2,8 milliards d’utilisateurs – contre 500 millions en 2009, date à laquelle s’arrête le film. Meilleurs scénario adapté, montage et musique, Oscars 2011 – Meilleurs film dramatique, réalisateur, scénario et musique, Golden Globes 2011 – Meilleurs réalisateur, scénario et montage, Bafta Awards 2011 Meilleur film étranger, César 2011 Film de David Fincher (États-Unis, 2010, 1h55mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Aaron Sorkin, d’après le livre de Ben Mezrich - Avec  : Jesse Eisenberg, Rooney Mara, Andrew Garfield, Justin Timberlake, Armie Hammer, Max Minghella, Josh Pence - Production  : Scott Rudin Productions, Michael De Luca Productions, Trigger Street Production # dimanche 30/01 à 21.00
JÉRÉMIE VILLET DOCUMENTAIRE Yukon Un rêve blanc L’expédition du jeune photographe animalier Jérémie Villet dans l’immensité immaculée du Grand Nord canadien. Un documentaire aux images somptueuses, doublé d’une méditation sur le regard et sur la beauté du vivant. Remarqué et primé pour ses clichés épurés d’animaux sauvages noyés dans le blanc, le jeune photographe animalier Jérémie Villet sillonne depuis des années, en solitaire, les paysages enneigés du globe. Son dernier projet  : explorer le Yukon, territoire sauvage du Nord-Ouest canadien, voisin de l’Alaska, pour immortaliser l’emblématique chèvre des montagnes. Tout droit sortie de la dernière période glaciaire, cette espèce est particulièrement difficile à photographier en hiver en raison des conditions extrêmes dans lesquelles elle évolue. Lancé dans une aventure de trois semaines, le jeune homme, accompagné par le réalisateur Mathieu Le Lay, spécialiste des films sur la nature et la vie sauvage, documente les passionnantes coulisses de son expédition. Au cours du périple, une foule d’animaux revêtus de leur pelage hivernal passent devant son objectif  : lièvres, lagopèdes, martres, loup, lynx, renards et caribous... avant le clou du spectacle, les chèvres des montagnes, immortalisées au terme d’une ascension éreintante de plusieurs jours dans la poudreuse et le blizzard. —"agit ÉMERVEILLEMENT Narré par Jérémie Villet lui-même, ce documentaire nous plonge dans l’intimité de ce grand rêveur à la personnalité attachante et affirmée. S’il dévoile les exigences du métier de photographe animalier – des repérages auprès d’autochtones, fins connaisseurs du terrain, aux techniques d’affût en passant par la lecture experte des traces laissées par les animaux –, il conte aussi l’émerveillement permanent face à la beauté du vivant, antidote au découragement, au froid glacial et à la fatigue. Dans cet univers monochrome et silencieux, on découvre un jeune artiste au regard acéré et à la pratique proche de l’ascèse, qui excelle à traduire en images l’intensité des sensations qui le traversent. Documentaire de Mathieu Le Lay (France, 2021, 52mn) Coécrit avec Aurélie Saillard et Jérémie Villet - Avec  : Jérémie Villet - Coproduction  : ARTE France, Bonne Pioche Télévision, avec la participation d’Ushuaïa TV # mardi 01/02 à 16.00 @ jusqu’au 01/04/2022 ARTE FRANCE, BONNE PIOCHE TÉLÉVISION – 2021 LES TEMPS FORTS Jérémie Villet, rêveur d’images Il n’a pas 30 ans mais est déjà salué par ses pairs comme l’une des étoiles montantes de la photographie animalière, primé en 2019 au prestigieux concours « Wildlife Photographer of the Year ». Fasciné par la faune sauvage depuis l’enfance – il a grandi à l’orée de la forêt de Rambouillet, où il monte ses premiers affûts –, Jérémie Villet se découvre au fil des voyages une passion pour l’esthétique dépouillée des paysages enneigés, où tout apparaît « comme dans un rêve ». Un cadre idéal pour ses compositions où les animaux se fondent dans leur environnement et où les repères se brouillent, qu’il a réunies dans le livre Première neige (éd. du Chêne, 2020). Celui qui se définit avant tout comme un « témoin » adapte sa pratique à sa philosophie minimaliste  : il observe longuement ses sujets – parfois plusieurs jours – avant d’appuyer sur le déclencheur, et ne retouche jamais ses photos pour donner à voir des « émotions brutes », sans filtre. LE PROGRAMME DU 29 janvier au 4 février 2022 ARTE MAG N°5 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :