Arte Magazine n°2022-04 22 jan 2022
Arte Magazine n°2022-04 22 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2022-04 de 22 jan 2022

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : la corde, minisérie de Dominique Rocher.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
DOCUMENTAIRE Roulette russe Dostoïevski et les tentations de l’Occident Une exploration de la célèbre station balnéaire de Baden-Baden, prisée des estivants russes, où l’écrivain Fiodor Dostoïevski s’adonna au démon du jeu. Pendant la majeure partie du XIX e siècle et jusqu’à l’éclatement de la Grande Guerre, aristocrates, diplomates, militaires et artistes venus de toute l’Europe se retrouvent à Baden-Baden, que l’on surnomme même la «capitale estivale» du continent. La ville tire son nom, qui signifie littéralement «les bains», de sa station thermale, mais on y trouve également un casino, particulièrement fréquenté par des joueurs russes  : les jeux d’argent sont alors proscrits dans l’Empire, et l’on vient s’y adonner dans ce lieu de villégiature prisé. Parmi eux, Nicolas Gogol et Léon Tolstoï, mais aussi Ivan Tourgueniev, qui y résidera durant sept ans, grand admirateur de l’Occident, et Fiodor Dostoïevski, qui méprise celui-ci autant qu’il aime la roulette. SWR/MARKUS AUGÉ DÉMON DU JEU Dans ce documentaire, André Schäfer rend hommage à ces personnages illustres et hauts en couleur et mêle archives, nouvelles prises de vue et dessins de l’illustrateur Vitali Konstantinov, animés par Kiana Naghshineh. Nombre de spécialistes sont mis à contribution pour éclairer l’époque, dont Andreas Guski, biographe allemand de Dostoïevski, Elisabeth Cheauré, spécialiste de la littérature slave, et André Markowicz, à qui l’on doit la traduction française de l’œuvre de Dostoïevski, entamée en 1991 avec Le joueur, qui met en scène un homme possédé par le démon du jeu dans une ville thermale allemande... Documentaire d’André Schäfer (Allemagne, 2021, 1h30mn) Coproduction  : ARTE GEIE, Florianfilm # dimanche 23/01 à 16.55 @ du 23/01/2022 au 21/02/2022 16 ARTE MAG N°4 LE PROGRAMME DU 22 au 28 janvier 2022 Pumas, les seigneurs des Andes L’épopée d’une lignée de pumas des Andes suivie sur trois ans et trois générations, servie par de somptueuses images aériennes. Naissance À l’ombre des spectaculaires montagnes enneigées du parc national chilien Torres del Paine, entre la cordillère des Andes et la steppe de Patagonie, une mère puma, Solitaria, s’occupe de ses quatre chatons. Dans cette région sauvage et protégée, les pumas trouvent des proies en abondance, comme les placides guanacos, herbivores de la famille du lama. La jeune mère doit pourtant braver les éléments pour rejoindre son terrain de chasse. Jusqu’au jour où elle disparaît dans la montagne, à la saison des avalanches... Ses quatre rejetons – menés par Casadora «la chasseresse», une intrépide petite femelle tachetée – se retrouvent seuls, contraints de lutter pour leur survie. Renaissance Des quatre petits pumas de Solitaria, Casadora est la seule à avoir survécu jusqu’à l’été ; désormais adulte, elle est bien décidée à marcher dans les pas de sa mère et à reconquérir son territoire. Mais la jeune femelle doit encore affiner ses techniques de chasse, qui lui seront indispensables pour affronter l’arrivée de la saison froide. La rencontre d’un mâle qui la suit depuis un moment permettra Sauvages chevaux de la Puszta Au cœur des steppes hongroises à Casadora de perpétuer à son tour la lignée... Fruit d’un travail documentaire de trois ans, mené au plus près des fauves, ces chroniques de la vie et la mort des pumas nous présentent l’espèce dans toute sa beauté, sa puissance et sa fragilité. Série documentaire de Dereck Joubert (Autriche, 2020, 2x43mn) - Production  : Terra Matter Factual Studio et Wildlife Film, Thirteen Productions, Doclights/NDR Naturfilm # lundi 24/01 à 16.55 et 18.55 @ du 17/01/2022 au 24/03/2022 À la découverte des chevaux sauvages de la Puszta, la grande plaine de Hongrie, et de ses vastes steppes typiques du bassin du moyen-Danube. Au cœur de l’Europe vit l’un des plus grands troupeaux équestres sauvages du monde  : quelque 300 chevaux de Przewalski – ancêtres de petite taille des chevaux domestiques d’aujourd’hui – habitent la steppe hongroise, plus connue sous le nom de Puszta. Dans leur pays d’origine, la Mongolie, ils ont disparu depuis longtemps, bien que depuis les années 1990 des efforts aient été déployés pour les réintroduire en Chine, en France et en Espagne notamment. Au sein du troupeau, qui se déplace constamment, les jeunes poulains doivent se familiariser avec les structures sociales du groupe. Si souvent des amitiés se développent, les rares inimitiés peuvent avoir des conséquences fâcheuses. Tandis que les chevaux traversent plaines, marais et prairies dans un environnement semblable tantôt à la savane africaine, tantôt à la toundra arctique en hiver, ils sont accompagnés au loin par de grandes outardes, des oiseaux NICOLAS LAGOS ATTILA SZILA´GYI barbus qui se pavanent, pendant que les busards des roseaux chassent dans la steppe et que les innombrables grues projettent leurs ombres sur le paysage hongrois pendant leur vol. Documentaire de Zoltan Torok (Allemagne/Suède, 2021, 43mn) - Production  : Doclights, Wildtales Productions # vendredi 28/01 à 18.55 @ du 21/01/2022 au 28/03/2022
p.lleg ti tri -1_,. er, "TI Ri 111 T. irr r r I II l'11  : 4 Histoire Adieu camarades ! Comment, de 1975 à 1991, le communisme est passé de la toute-puissance apparente à l’effondrement. Avec des archives et des témoignages exceptionnels recueillis dans douze pays de l’ex-bloc de l’Est, vingt ans après la fin de l’URSS. 1. Apogée (1975-1979) En 1975, à bord du vol spatial américano- soviétique Soyouz- Apollo, le cosmonaute Alexeï Leonov contemple la planète Terre à l’heure où le communisme a atteint son expansion maximale. Et pourtant, les mouvements des droits de l’homme galvanisés par la conférence d’Helsinki, les problèmes économiques grandissants et l’influence de la culture pop ont entraîné les premières failles dans le système. En URSS, les hommes vieillissants du Politburo contrôlent toute la société à l’aide de la police, des services secrets et d’une forte répression politique. 2. Menaces (1980-1984) L’intervention soviétique en Afghanistan en décembre 1979, la montée de la contestation en Pologne, avec le mouvement Solidarnosc réprimé par la loi martiale du général Jaruzelski en décembre 1981, offrent au monde l’image d’un empire qui n’hésite pas à recourir à la force. Tandis que le nouveau pape Jean-Paul II se rend en Pologne pour encourager la résistance, les Jeux olympiques de Moscou, boycottés par une cinquantaine de nations, ne peuvent masquer les dissensions du bloc soviétique. 3. Espoir (1985-1987) Le premier homme de pouvoir à regarder le déclin en face est Mikhaïl Gorbatchev. Avec l’introduction de la Glasnost et de la Perestroïka et les premiers contacts avec les dissidents, il déclenche une période de dégel d’abord hésitante, puis de plus en plus chaotique dans les pays satellites. Le système craque. L’accident de Tchernobyl accélère la prise de conscience de l’état de délabrement du système tandis qu’émerge une opposition décidée à réformer le régime plus vite et plus fort, menée par Boris Eltsine. —r ir 4. Réveil (1988) «Gorby», comme on l’appelle à l’Ouest, a ouvert la boîte de Pandore  : de nombreux journaux voient le jour tandis que s’amorce un travail de mémoire sur le passé stalinien. Ces nouveaux espaces d’expression émergent progressivement dans toute l’URSS. Dans le même temps, le marasme économique ne cesse de s’aggraver et les premiers affrontements ethniques apparaissent dans les républiques soviétiques. Dans le bloc de l’Est, l’insatisfaction ne cesse d’augmenter... 5. Rébellion (1989) 1989  : l’année des grands changements. Pendant que l’URSS, la Pologne et la Hongrie prennent la voie d’une transition démocratique avec l’organisation d’élections partiellement libres, les dirigeants communistes des autres pays du bloc s’accrochent au pouvoir. À l’automne 1989, la vague des révolutions pacifiques les submerge les DOCUMENTAIRE r uns après les autres et les contraint à quitter leurs fonctions. 6. Effondrement (1990-1991) L’Empire soviétique ne veut pas céder ses colonies mais le mouvement de contestation ne s’arrête pas à ses frontières. Mikhaïl Gorbatchev, le réformateur célébré par les Occidentaux, est dépassé par des troubles intérieurs qui ne cessent de croître. Son rival Boris Eltsine reprend les rênes après la tentative de putsch en août 1991. Mais c’est à Gorbatchev que revient la responsabilité d’annoncer la dissolution de l’URSS en décembre 1991. Série documentaire d’Andreï Nekrassov (France/Allemagne/Finlande/Pologne, 2011, 6x52mn) - Coauteurs  : Jean-François Colosimo et György Dalos - Coproduction  : ARTE GEIE, Artline Films, Gebrueder Beetz Filmproduktion, TVP, YLE1, RTS, Histoire (R. des 24 et 31/01/2012 et du 07/02/2012) @ jusqu’au 13/04/2022 LE PROGRAMME DU 22 au 28 janvier 2022 ARTE MAG N°4 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :