Arte Magazine n°2022-02 8 jan 2022
Arte Magazine n°2022-02 8 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2022-02 de 8 jan 2022

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : le verbe et le poing, sur le destin de Mohamed Ali.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
SPECTACLE PHOTO12 Documentaire Pavarotti, chanteur populaire En 2017, dix ans après la mort de Luciano Pavarotti, les plus grands noms de la musique et des proches rendaient hommage au ténor devenu icône pop dans un documentaire émaillé d’archives rares. Le 6 septembre 2007, à la mort de Luciano Pavarotti, les hommages se multiplient dans le monde entier, d’une ampleur sans précédent pour un chanteur d’opéra. Qu’ils soient rendus par la presse, les politiques ou les professionnels de l’art lyrique, tous s’accordent sur une chose  : davantage que n’importe lequel de ses collègues et prédécesseurs, Pavarotti a rendu l’opéra populaire et accessible au plus grand nombre. Une volonté découlant d’une obsession du chanteur, qui le métamorphosera progressivement en authentique icône pop. OPÉRA GRAND PUBLIC Tourné en France, en Italie et aux États-Unis, riche en extraits musicaux et en archives 16 ARTE MAG N°2 LE PROGRAMME DU 8 au 14 janvier 2022 rares, ce portrait documentaire convoque les témoignages de stars telles que Sting, Plácido Domingo, Zubin Mehta ou Ruggero Raimondi. À l’instar de Pavarotti, le film contribue à sa manière à faire tomber les barrières entre l’opéra et le grand public. Documentaire de Romain Pieri et René-Jean Bouyer (France, 2017, 52mn) - Coproduction  : ARTE France, Ma Drogue à Moi, Mymax - (R. du 03/09/2017) # dimanche 9/01 à 17.20 @ du 02/01/2022 au 08/04/2022 Concert Pavarotti à Hyde Park Sous une pluie battante, un mémorable concert en plein air, à Londres, du plus populaire des ténors. Le matin du 30 juillet 1991, Luciano Pavarotti, craignant que la pluie battante ne fasse fuir le public, songe à annuler le concert prévu à Hyde Park, à Londres, pour célébrer ses trente ans de carrière lyrique. Mais les Britanniques, y compris le couple princier Charles et Diana, ne se laissent pas si facilement intimider par les intempéries. Si, au début du mémorable concert, les spectateurs s’abritent sous leur parapluie, ils suivent bientôt l’exemple de Lady Di qui ne tarde pas à replier le sien, afin de ne pas gêner la vue. Devant un public trempé mais conquis, le ténor italien enchaîne alors des airs populaires, notamment de Verdi et Puccini, avant de conclure en beauté, en dédiant à la princesse de Galles l’air « Donna non vidi mai » (« Je n’ai jamais vu une femme comme elle ») , extrait de Manon Lescaut de Puccini. Un triomphe ! Le chef Carlos Kleiber ne disait-il pas « Quand Luciano Pavarotti chante, le soleil se lève sur le monde » ? Concert (Royaume-Uni, 1991, 1h15mn) - Direction musicale  : Leone Magiera Réalisation  : Christopher SwannPHIL DENT # dimanche 9/01 à 18.10 @ du 08/01/2022 au 07/02/2022
WIENER STAATSOPER/MICHAEL POEHN I Opéra Parsifal Depuis l’Opéra de Vienne Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov s’empare avec audace de l’opéra de Richard Wagner. Avec, à la baguette, le chef Philippe Jordan, et dans les rôles principaux, le ténor Jonas Kaufmannet la mezzo-soprano Elina Garanca. Au royaume de Montsalvat, les chastes chevaliers du Graal veillent sur le calice sacré qui a recueilli le sang du Christ et sur la lance qui a percé son flanc sur la croix. Banni jadis de l’ordre, le malfaisant Klingsor s’est réfugié dans un domaine enchanté. Ayant remâché sa vengeance, il est parvenu à s’emparer de la lance sacrée, causant une blessure inguérissable au prêtre-roi Amfortas. Les maux terribles dont celui-ci souffre désormais ne disparaîtront que lorsque la lance sera reprise par un être pur et miséricordieux. Lorsque surgit Parsifal, le doyen des chevaliers, Gurnemanz, se convainc que le jeune homme est le sauveur qu’ils espèrent... PRISON D’AUJOURD’HUI Pour cette production donnée en avril 2021 à l’Opéra d’État de Vienne et acclamée par la critique, le cinéaste russe Kirill Serebrennikov (Le disciple, Leto), toujours sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire, a piloté à distance une mise en scène dont il a imaginé également les décors et les costumes. S’ouvrant en vidéo sur les ruines d’une église filmée dans la campagne moscovite, le spectacle transpose au premier acte l’univers masculin de la confrérie médiévale dans une prison contemporaine où cohabitent, au milieu des trafics et des violences, détenus et gardiens. Il met en scène un Parsifal vieillissant – magnifiquement interprété par le ténor Jonas Kaufmann– se souvenant du jeune délinquant qu’il fut jadis (joué, lui, par le comédien Nikolay Sidorenko). La mezzo-soprano Elina Garanca campe la duplice Kundry, devenue photographe, tandis que le baryton Ludovic Tézier et la basse Georg Zeppenfeld, dans les rôles respectifs d’Amfortas et de Gurnemanz, complètent un superbe plateau vocal. Opéra en trois actes de Richard Wagner (France/Autriche, 2021, 4h06mn) - Livret  : Richard Wagner, d’après l’œuvre de Wolfram von Eschenbach - Mise en scène, décors, costumes  : Kirill Serebrennikov - Direction musicale  : Philippe Jordan - Avec  : Jonas Kaufmann, Elina Garanca, Ludovic Tézier, Georg Zeppenfeld, Wolfgang Koch, les Chœurs et l’Orchestre de l’Opéra de Vienne - Réalisation  : Michael Beyer - Coproduction  : ARTE GEIE, ORF, Unitel # dimanche 9/01 à 0.10 @ du 09/01/2022 au 07/02/2022 ARTE France Cinéma a coproduit La fièvre de Petrov, le dernier film de Kirill Serebrennikov, en salles depuis le 1er décembre. La saison lyrique européenne d’ARTE propose chaque mois de nouveaux spectacles, sous-titrés en six langues, en partenariat avec vingt et un prestigieux théâtres, répartis dans douze pays. Documentaire ZZ Top That Little Ol’Band From Texas Sur les traces d’un trio de rock américain aux barbes devenues mythiques, qui a fêté en 2019 ses 50 ans de carrière. Le réalisateur canadien Sam Dunn– à qui l’on doit notamment un portrait d’Alice Cooper diffusé en 2018 par ARTE – s’est intéressé au trio de blues rock américain ZZ Top, aussi fameux que son histoire est méconnue. Comment Billy F. Gibbons, Dusty Hill et Frank Beard, excentriques fans de blues qui ont écumé pendant dix ans les bars les plus miteux du Texas, sont-ils parvenus à se propulser sur le devant de la scène ? Car ZZ Top, formé en 1969, fait partie des rares groupes de cette époque à avoir survécu sans jamais changer de formation. Cinquante ans plus tard, leurs deux barbes démesurées – Frank Beard le mal nommé ne dépasse jamais le bouc –, leur style de cow-boy et leurs riffs auréolés d’une touche de surréalisme presque mystique continuent de fédérer public et critiques. Retour en images sur le parcours haut en couleur d’un quinqua toujours pas assagi, entré en 2004 au Rock’n’Roll Hall of Fame. Documentaire de Sam Dunn(Royaume-Uni, 2019, 1h30mn) (R. du 21/06/2019) LEE & LESSER PHOTOGRAPHICS # vendredi 14/01 à 22.25 @ du 12/01/2022 au 13/04/2022 SPECTACLE LE PROGRAMME DU 8 au 14 janvier 2022 ARTE MAG N°2 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :