Arte Magazine n°2021-52 25 déc 2021
Arte Magazine n°2021-52 25 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-52 de 25 déc 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : le grand Noël Circus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
CINÉMA Soirée Yul Brynner Les dix commandements Charlton Heston conduit le peuple hébreu vers la Terre promise. Portée par un casting cinq étoiles, une colossale épopée biblique en Technicolor, signée Cecil B. DeMille. Une prophétie annonce la venue d’un sauveur qui libérera le peuple juif de l’esclavage. Pour s’en prémunir, Pharaon ordonne l’exécution de tous les nouveau-nés d’Égypte. Espérant que son bébé échappe à la mort, une jeune mère place Moïse dans un panier d’osier, avant de le confier aux flots du Nil. Recueilli par la propre fille de Pharaon, Moïse est élevé à la cour comme un prince. Mais la fierté qu’il suscite chez son père adoptif en grandissant attise la jalousie de Ramsès, le prince héritier, qui le considère comme un rival. Ignorant tout de ses origines, Moïse finit par s’insurger contre l’injustice du sort réservé aux Hébreux… REMAKE Réalisateur prolixe à Hollywood dès les années 1910, Cecil B. DeMille tourne en 1923 une première version des Dix commandements, film muet au budget énorme pour l’époque et grand succès. Trois décennies plus tard, le cinéaste, oscarisé en 1953 pour Sous le plus grand chapiteau du monde, s’attaque à son remake  : en couleurs et parlant, il est plus ambitieux encore. Bénéficiant de moyens considérables, DeMille mobilise sur son plateau plus de 20 000 figurants, réunit 15 000 animaux et fait 14 ARTE MAG N°52 LE PROGRAMME DU 25 au 31 décembre 2021 réaliser des décors fabuleux. Au cours du tournage, qui s’étale sur sept mois, il emmène son équipe en Égypte pour filmer plusieurs séquences, notamment sur le mont Sinaï. Immense succès populaire à sa sortie en 1956, cette fresque grand spectacle revisite le Livre de l’exode de l’Ancien Testament et s’appuie sur une distribution étincelante, de Charlton Heston à Yul Brynner (Ramsès II), d’Anne Baxter à Debra Paget. Pour les dix plaies qui s’abattent sur l’Égypte, l’épisode du buisson ardent ou encore l’ouverture de la mer Rouge devant les Hébreux, John P.Fulton reçut son deuxième Oscar. Meilleurs effets visuels, Oscars 1957 (The Ten Commandments) Film de Cecil B. DeMille (États-Unis, 1956, 3h30mn, VF/VOSTF) - Scénario  : AEneas MacKenzie, JesseL. Lasky Jr., Jack Gariss, Fredric M. Frank, d’après l’œuvre de J. H. Ingraham, A. E. Southon et Dorothy Clarke Wilson - Avec  : Charlton Heston, Anne Baxter, Yul Brynner, Edward G. Robinson, Yvonne De Carlo, Debra Paget, John Derek - Production  : Paramount Pictures, Motion Picture Associates (R. du 05/03/2017) # dimanche 26/12 à 21.05 1956 PARAMOUNT PICTURES CORPORATION. ALL RIGHTS RESERVED Soirée Yul Brynner Les mille et une vies de Yul Brynner Entre Vladivostok, Paris et Hollywood, le parcours romanesque d’un acteur au charme magnétique, dont le mystère des origines a contribué à forger le mythe. Sa présence magnétique et son sex-appeal hantent la mémoire cinéphilique plus encore que ses rôles, de Ramsès II dans Les dix commandements à Chris, le premier des «sept mercenaires», en passant par celui de sa vie  : Mongkut, souverain de Siam, dans Le roi et moi, qui lui vaudra un Oscar en 1957 face à James Dean, Kirk Douglas, Rock Hudson et Laurence Olivier. À la croisée d’un héritier de Gengis Khan et d’un androïde échappé d’une autre planète, Yul Brynner (1920-1985), dont le crâne lisse contribue à forger la légende et à imposer un nouveau canon de virilité, succède à Rudolph Valentino pour incarner à Hollywood les héros exotiques. Mais quelle(s) identité(s) se cache(nt) sous le masque mystérieux du monstre sacré à l’œil en amande perpétuellement amusé ? De sa naissance à Vladivostok à sa traversée du Paris des Années folles, ce caméléon s’avère maître dans l’art de la séduction, fascinant au passage Jean Cocteau. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’aventurier part à la conquête de New York où, d’abord piètre réalisateur pour une télévision balbutiante, il se lance avec succès dans une carrière d’acteur à Broadway, avant le sacre hollywoodien dans des blockbusters, pour la plupart passablement kitsch. GITAN NOMADE À la manière d’un conte des mille et une nuits, ce beau documentaire retrace la fabrication du mythe de l’acteur star en remontant les pistes que ce polyglotte (il parlait onze langues) s’ingéniait à brouiller avec panache. Au fil d’archives rares et de séquences d’animation, il plonge dans la vie flamboyante d’un Gitan à l’élégance nomade devenu roi de cinéma, qui s’engagea auprès des réfugiés pour l’ONU durant plus de dix ans. Documentaire de Benoît Gautier et Jean-Frédéric Thibault (France, 2020, 51mn) - Coproduction  : ARTE France, Darjeeling - (R. du 13/12/2020) ALLSTAR PICTURE LIBRARY LTD./ALAMY STOCK PHOTO # dimanche 26/12 à 0.35 @ du 19/12/2021 au 27/01/2022
ERIC CARO - SYGMA/GETTY IMAGES Marquise La fulgurante ascension de Mlle du Parc (Sophie Marceau), comédienne de basse extraction qui côtoya Molière, puis Racine, et charma le Roi-Soleil. Un film d’époque fantasque, librement inspiré de faits véridiques et servi par un savoureux casting. Alors qu’elle danse court vêtue sur une estrade à Lyon, la ravissante Marquise-Thérèse de Gorla, qui se prostitue à l’occasion, attire l’attention de Molière et de sa troupe, de passage dans la ville. L’un des comédiens, le débonnaire René du Parc, s’éprend aussitôt de la jeune beauté et la demande en mariage. Marquise s’empresse d’accepter. Rêvant de s’élever de sa condition miséreuse et de jouer la comédie, elle accompagnera désormais la compagnie à la popularité montante dans ses pérégrinations à travers la France, et bientôt à Paris. Ses premiers pas sur les planches se révèlent pourtant désastreux. Reléguée malgré ses protestations aux intermèdes dansés, Marquise est remarquée lors d’une représentation par Monsieur, frère du roi, qui veut la mettre en vedette d’une comédie-ballet que donneront Molière et Lully pour l’anniversaire de Louis XIV. Dans le public se trouve également un jeune tragédien prometteur, Jean Racine, qui ne tardera pas à tomber à son tour sous le charme de la sémillante et capricieuse jeune femme, en qui il voit la future interprète de son Andromaque… FEMME LIBRE Si elle fut le jouet des désirs des hommes puissants qui l’entouraient, Marquise du Parc s’illustra néanmoins comme une femme libre et audacieuse, triompha sur scène tant dans les farces que dans la tragédie, et fit tourner les têtes des plus illustres dramaturges du Grand Siècle. Pour cette biographie romancée pleine d’entrain, Véra Belmont s’offre une luxueuse reconstitution de la vie à la cour du Roi-Soleil, peu avant l’installation du souverain à Versailles. Cabales, grivoiseries et joutes de l’esprit reflètent, en miroir, les intrigues et les rivalités qui animaient la scène théâtrale de l’époque, avec un casting des plus savoureux  : autour de Sophie Marceau, qui s’empare avec fougue du rôle-titre, Bernard Giraudeau et Lambert Wilson font mouche en auteurs se disputant les faveurs de leur actrice comme celles du roi, tandis que Thierry Lhermitte campe un Louis XIV des plus inattendus. Film de Véra Belmont (France/Italie/Suisse, 1997, 1h58mn) Scénario  : Jean-François Josselin, Véra Belmont et Marcel Beaulieu - Avec  : Sophie Marceau, Lambert Wilson, Bernard Giraudeau, Patrick Timsit, Thierry Lhermitte, Anémone Production  : AMLF, Stéphan Films, France 3 Cinéma, 3Emme, Alhena # lundi 27/12 à 20.55 @ du 27/12/2021 au 09/01/2022 CINÉMA LE PROGRAMME DU 25 au 31 décembre 2021 ARTE MAG N°52 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :