Arte Magazine n°2021-49 4 déc 2021
Arte Magazine n°2021-49 4 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-49 de 4 déc 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : un mètre vingt.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
DOCUMENTAIRE GRAFFITIDOC La lucarne De la planète des humains Aux abords de la villa en ruine d’un étrange médecin défunt, point de passage discret entre la France et l’Italie, s’entremêlent les ombres de l’exil, d’hier à aujourd’hui. Giovanni Cioni les tire de l’oubli dans un film remarquable. Entre Menton et Vintimille, à cheval sur la frontière franco-italienne, ce qui fut jadis une somptueuse villa surplombe la Méditerranée. En 1920, le chirurgien juif Serge Voronoff, Français d’origine russe, s’est bâti là une renommée internationale éphémère. Pionnier, ce directeur adjoint du laboratoire de physiologie au Collège de France entreprit d’y greffer des testicules de singes à une poignée de patients fortunés, parmi lesquels auraient figuré Atatürk et le bey d’Alger. Avec sa technique révolutionnaire, issue de son observation du vieillissement prématuré des eunuques en Algérie, ce scientifique entendait reculer l’âge de la mort par une régénération cellulaire. Ses expériences ont fait long feu – la bâtisse et les cages de son élevage de primates furent confisquées par Mussolini en 1938 – et son domaine est, un siècle plus tard, livré aux herbes folles et aux grenouilles qui coassent à la nuit tombée dans ses citernes 14 ARTE MAG N°49 LE PROGRAMME DU 4 au 10 décembre 2021 d’eaux pluviales. Juste derrière la propriété passe le «chemin de la mort», un étroit sentier bordé de précipices, arpenté dans les deux sens, hier comme aujourd’hui, par des cohortes d’exilés, qu’ils aient fui jadis l’Italie fasciste ou la France occupée, ou que, venus d’Afrique et d’ailleurs, ils cherchent désormais à trouver un asile sur le sol européen. Ces derniers s’y aventurent, malgré le danger, afin d’échapper à la police des frontières française qui, lorsqu’elle les intercepte, les retient dans des conteneurs avant de les renvoyer en Italie... FIGURES SPECTRALES Déjouer la mort, sauver sa vie...  : dans une polyphonie où se télescopent les temporalités, Giovanni Cioni signe une fable peuplée de figures spectrales – celles de l’apprenti sorcier Voronoff, des touristes de la Riviera d’autrefois et des «invisibles» contemporains lancés, malgré les périls, sur la route de l’exil. Associant archives, extraits de films fantastiques des années 1930 ou images de vacances en super-8, photographies anciennes et actuelles, le réalisateur travaille cette matière filmique composite pour en faire surgir une étrange mémoire. Au travers de ces images qu’il superpose, colorie, sature ou dont il uniformise le grain, il rend hommage aux ombres et aux fantômes pour donner vie à tous ces «autres» que l’on ignore, perdus que nous sommes dans un flux visuel permanent que nous regardons sans voir. Documentaire de Giovanni Cioni (France/Italie/Belgique, 2021, 1h20mn) - Coproduction  : ARTE GEIE-La Lucarne, Tag Film, Iota Production, Graffiti Doc, RTBF, Rai Cinéma # lundi 06/12 à 0.20 @ du 29/11/2021 au 04/01/2022
Géopolitique De la Grèce à la Chine La folle odyssée du marbre La Chine importe plus de 60% du marbre de la planète. Des carrières du Péloponnèse à l’appartement d’un jeune couple à Qingdao, ce documentaire retrace l’épopée d’un bloc de pierre, entre sinisation du monde et Occident fantasmé. À la fin du XX e siècle, la Chine s’ouvre aux échanges internationaux et s’entiche du marbre, symbole de l’Occident, qui devient un marqueur de prestige et de modernité. Ancien vendeur de rue à Athènes, Zou Yong est désormais le principal client de la carrière de Didyma, l’un des sites d’extraction les plus importants du Péloponnèse. Depuis le port du Pirée, vendu à l’entreprise chinoise Cosco en 2016, les blocs de marbre sont transportés jusqu’à la ville de Quanzhou, dont les ateliers de production d’objets-souvenirs coloriés à la main inondent la planète. À Quyang, dans la province du Hebei, «Boss» Zhen, artisan d’art national, a fait fortune dans la reproduction de sculptures occidentales, attirant une clientèle internationale. Installé à Shuitou, le royaume de la pierre naturelle avec ses plus de cinq mille usines travaillant le marbre, le calcaire et le granit, le Français Laurent Sebban bâtit d’incroyables répliques de châteaux et de palaces pour de riches entreprises et particuliers chinois. Mais la classe moyenne court aussi après ce rêve marbré, à l’instar de Weijie et Xiaochu, jeunes mariés de Qingdao, qui traitent LBS avec les jumelles grecques Mariana et Sophia. Ambassadrices touristiques de leur pays, ces influenceuses, stars des réseaux sociaux chinois, ont créé à Pékin une société qui, entre autres, promeut les avantages fiscaux de la Grèce. DÉSIRS DE PUISSANCE Entrepreneurs fortunés, jeune couple désireux d’exhiber sa réussite, ouvriers chinois menacés par la modernisation de l’industrie...  : de l’extraction à la transformation en passant par le transport, Sean Wang retrace l’odyssée d’un morceau de marbre en s’attachant à des trajectoires individuelles, reflets de la nouvelle cartographie des échanges internationaux, entre désirs de puissance et dépendance, sinisation du monde et Occident fantasmé. Documentaire de Sean Wang (France/Grèce/Chine, 2021, 52mn) - Coproduction  : ARTE GEIE, Muyi Film, Little Big Story, Blackfin, Anemon Productions # mardi 07/12 à 23.45 @ du 30/11/2021 au 04/02/2022 FRANCOIS PORTMANN DOCUMENTAIRE Série documentaire Archipel New York En trois épisodes, une exploration de la riche et étonnante biodiversité de l’archipel new-yorkais. Avant de devenir la métropole trépidante que nous connaissons, New York était le territoire des Indiens lenapes, qui l’appelaient Manahatta, «l’île aux collines». Situé sur l’estuaire du fleuve Hudson, entre eau douce et eau salée, l’archipel new-yorkais constitue une zone naturelle unique, intensivement exploitée depuis l’arrivée des colons européens. Depuis quelques années, Big Apple tente néanmoins de réinventer sa relation à la nature. Le premier épisode de cette série s’intéresse aux initiatives pour dépolluer les eaux, à l’instar du projet «Billion Oyster», qui vise à réintroduire un milliard d’huîtres pour nettoyer et restaurer l’écosystème de la baie. Le deuxième épisode nous entraîne à Jamaica Bay, non loin de l’aéroport JFK. Négligé pendant des décennies, souillé par les déchets et les eaux usées, ce marais abrite désormais plus de trois cents espèces d’oiseaux au cœur d’un parc national considéré comme l’une des plus grandes réserves naturelles des États-Unis. Enfin, le troisième volet observe le retour de la nature dans la ville, du Bronx, où l’on peut apercevoir des phoques prenant le soleil en hiver, à Staten Island, alors que la plus grande décharge du pays a été transformée en oasis de verdure, à travers la création du parc naturel de Fresh Kills. Série documentaire de Thomas Halaczinsky (Allemagne/États-Unis, 2021, 3x43mn) - Coproduction  : ZDF/ARTE, Florianfilm # lundi 06/12 à 16.55 et 18.55 et mardi 07/12 à 16.55 @du 05/12/2021 au 06/03/2022 LE PROGRAMME DU 4 au 10 décembre 2021 ARTE MAG N°49 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :