Arte Magazine n°2021-45 6 nov 2021
Arte Magazine n°2021-45 6 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-45 de 6 nov 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : et maintenant ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
LES TEMPS FORTS ÉVÉNEMENT Demain, c’est maintenant ! Une vaste enquête sociologique et un festival porteur d’idées neuves, particulièrement tournés vers les préoccupations des 18-30 ans  : tel est le dispositif inédit imaginé par ARTE et France Culture pour penser le monde de demain. Tour d’horizon. Et maintenant ? C’est la question existentielle posée par le Festival international des idées de demain, conçu par ARTE et France Culture. Après près de deux années de pandémie de Covid-19, comment notre société, et notamment la génération des 18-30 ans, qui a subi cette crise de plein fouet, se projette-t-elle dans l’avenir ? Avec quels espoirs et désillusions ? En quoi la jeunesse croit-elle et que remet-elle en question ? Pour quelles causes s’engage-t-elle et quel rapport entretient-elle à la vérité ? Comment envisage-t-elle sa vie amoureuse, sa relation au 4 ARTE MAG N°45 LE PROGRAMME DU 6 au 12 novembre 2021 travail et à la démocratie ? Pour le savoir, ARTE et France Culture mettent en ligne un grand questionnaire, accessible dès le 12 octobre à l’adresse etmaintenant-lequestionnaire.fr. Les réponses aux 128 questions posées, organisées autour de six thèmes (éducation, travail, démocratie, intimité, science et environnement), seront analysées par la sociologue Monique Dagnaud, directrice de recherche au CNRS et professeure à l’École des hautes études en sciences sociales (lire ci-contre). Les résultats de cette enquête inspireront la programmation de «Et maintenant ? Le festival international des idées de demain», qui se déroulera le 29 novembre à Radio France et dans des universités et centres de recherche partenaires, ainsi qu’en ligne. Conférences, débats, performances, remise du premier Grand Prix de l’essai ARTE- France Culture, programmations spéciales sur les antennes des deux médias...  : l’événement permettra de donner la parole à ceux qui construiront le monde de demain, de créer des ponts entre les générations et de faire germer les idées, ici et maintenant. etmaintenant-lequestionnaire.fr etmaintenant-lefestival.fr En partenariat avecupk. t hxinceevslash eb21t MeltY. P Print
J'ai les mêmes opine politiques que mes parera'. Génération postpandémie À travers un grand questionnaire, la sociologue Monique Dagnaud, spécialisée dans l’étude de la jeunesse, décryptera les interrogations et les opinions de la génération des 18-30 ans. Entretien. Qu’est-ce qui vous a motivée à participer à ce projet ? Monique Dagnaud  : La période s’avère particulièrement intéressante pour mener ce genre d’enquête car la pandémie a très fortement impacté la jeunesse. Aujourd’hui, si le ciel semble se dégager, l’expérience demeure brûlante. Beaucoup d’évolutions préexistaient à cet événement, mais le contexte de profonde incertitude a accru certains bouleversements. De plus, le questionnaire, conçu en collaboration avec les équipes d’ARTE et de France Culture, formule des interrogations originales, enrichissant les grandes enquêtes sociologiques existantes. En quoi la pandémie va-t-elle marquer durablement la jeune génération ? La mémoire et le système de valeurs des générations sont façonnés par des événements, comme l’après-guerre ou Mai 68 par le passé. Avec cette pandémie, la jeunesse a découvert précocement le tragique arta cuhit al mainteamat 1 d'aceord de l’existence, le rapport à la mort, à la maladie grave. Cette crise a bouleversé les scansions habituelles du déroulement de la vie et les relations entre générations. Car si, au cours de l’histoire, des classes d’âge entières ont risqué leur vie pour défendre leur pays, depuis l’après-guerre, cette dimension du risque mortel avait été évacuée de nos sociétés hédonistes. Par ailleurs, la jeunesse, «l’âge de tous les possibles», s’est retrouvée confrontée à une période où tout ce qui la caractérise était impossible  : les projets, la sociabilité... Quels sont les grands enjeux abordés par ce questionnaire ? Nous interrogeons un large éventail de thématiques  : la vie intime, dont l’identité sexuelle et les relations hommes-femmes, dans la filiation du mouvement #MeToo, l’éducation, le rapport à la vérité, à la démocratie, au travail... De manière générale, nos sociétés sont traversées depuis quelques années par de profondes transformations, face à l’enjeu écologique, au postféminisme ou aux fake news. Mais la pandémie a reformulé certaines questions. La façon d’envisager la vie professionnelle, avec le travail à distance, ou la confiance dans la vérité scientifique, par exemple, sont devenues des sujets plus actuels que jamais. Quelques mois avant l’élection présidentielle, vous interrogez également le rapport à l’engagement des 18-30 ans... La jeunesse n’est pas du tout désinvestie, mais elle entretient un rapport à la politique différent d’avant, notamment parce qu’elle doute de l’efficacité de la démocratie représentative. On assiste à l’émergence à la fois de nouvelles formes d’engagement (des modes de participation directe dans l’humanitaire, les ONG, les associations locales) et de sujets de préoccupation qui se traduisent dans les modes de vie, en particulier l’écologie, l’environnement et la cause animale. Propos recueillis par Laetitia Moller LES TEMPS FORTS LE PROGRAMME DU 6 au 12 novembre 2021 ARTE MAG N°45 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :