Arte Magazine n°2021-27 3 jui 2021
Arte Magazine n°2021-27 3 jui 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-27 de 3 jui 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : les noces de Figaro.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
CINÉMA WHY NOT PRODUCTIONS Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers) Pour son premier long métrage, Bruno Podalydès narre les tribulations sentimentales drolatiques et poétiques d’un éternel indécis formidablement incarné par son frère Denis. Albert, preneur de son versaillais d’une trentaine d’années, regarde avec inquiétude ses cheveux l’abandonner et passe la plus grande partie de son temps à s’interroger  : sur le bon choix de chemise, sur le bilan de Fidel Castro, sur sa relation à la raclette… Éternel indécis, Albert hésite surtout entre trois femmes  : Sophie, infirmière toulousaine croisée lors d’un don du sang, Corinne, la copine de son ami François, qui, par un concours de circonstances, l’a arraché des griffes de la police, et Anna, une journaliste que ce même François a qualifiée de «dangereuse» pour la gent masculine… ART DU DÉCALAGE Dans la vie d’Albert, ce sont les hasards et les femmes – à qui il s’étonne toujours de plaire – qui mènent la danse. L’irrésolution de ce grand enfant dégarni, qui visualise des balançoires dans ses rêves, donne ainsi lieu à une succession de séquences au burlesque irrésistible, d’une improbable prise de sang au son de 16 ARTE MAG N°27 LE PROGRAMME DU 3 au 9 juillet 2021 «Guantanamera» à un dîner «tintinesque» dans un restaurant syldave où l’amour, en la personne de l’ensorcelante Jeanne Balibar, s’invite sous forme de haut-le-cœur et de verres jetés à la figure de l’être désiré. Offrant, dans le même temps, une suite à son court métrage Versailles Rive-Gauche et un rôle en or à son frère Denis, Bruno Podalydès orchestre une comédie de situation jubilatoire, sur fond d’élections politiques propices aux rencontres, portée par son art inné du décalage, des dialogues crépitant d’intelligence et un casting parfait. Meilleure première œuvre, César 1999 Film de Bruno Podalydès (France, 1998, 1h57mn) Scénario  : Bruno Podalydès - Avec  : Denis Podalydès, Jeanne Balibar, Isabelle Candelier, Cécile Bouillot, Michel Vuillermoz, Jean-Noël Brouté - Production  : Why Not Productions, Studio Canal+, France 2 Cinéma @ du 01/03/2021 au 31/08/2021 L’équipée sauvage Une horde de motards sème la panique dans une petite ville américaine. La naissance du mythe Marlon Brando qui, en un film, devint l’incarnation absolue du rebelle. Emmenée par Johnny Strabler, une horde de jeunes motards baptisés les «Rebelles noirs» perturbe l’arrivée d’une course de motos et envahit une petite ville sous le regard hostile de la population. Quand la bande de Chino débarque à son tour dans la bourgade, la situation dégénère… CONFLIT GÉNÉRATIONNEL Inspiré de faits réels, ce film fit scandale à sa sortie. Au son des moteurs pétaradants et des standards musicaux de l’époque, il dépeint les relations conflictuelles entre une jeunesse en perdition, révoltée et enfiévrée, et des adultes étouffés par les conventions sociales, prisonniers de leurs peurs primitives. Blouson de cuir et tête de mort, Marlon Brando campe un chef de bande sensuel et impassible, incarnant la figure absolue du rebelle, qui influença jusqu’au look de James Dean et d’Elvis Presley. (The Wild One) Film de Laslo Benedek (États-Unis, 1953, 1h16mn, noir et blanc, VF/VOSTF) - Scénario  : John Paxton, d’après le roman L’assaut des motards de Frank Rooney Avec  : Marlon Brando, Mary Murphy, Robert Keith, Lee Marvin, JayC. Flippen - Production  : Stanley Kramer Productions (R. du 29/7/2012) - Version restaurée 1953 (RENEWED 1981) COLUMBIA PICTURES INDUSTRIES INC. # lundi 05/07 à 23.25
Soirée Meryl Streep Meryl Streep Mystères & métamorphoses En près d’un demi-siècle de carrière, Meryl Streep est devenue, grâce à des prestations inoubliables, l’une des actrices américaines les plus récompensées. Le portrait sensible d’une star à la trajectoire hors norme. CHRISTOPHEL Pour elle, tout commence dans une coquette banlieue du New Jersey. Encouragée par une mère artiste à développer son joli timbre de soprano, Meryl Streep s’imagine devenir cantatrice. Mais sa découverte des classiques du théâtre lui fait prendre une autre voie. Diplômée de l’école d’art dramatique de l’université Yale, elle fait ses premiers pas sur les planches à New York. Elle se produit aussi bien à Broadway que sur des scènes plus confidentielles et se fait remarquer par son incroyable capacité à se métamorphoser. Puis le cinéma lui ouvre ses portes. De Voyage au bout de l’enfer, dont elle rejoint le casting pour veiller sur John Cazale, son compagnon atteint d’un cancer, à Mamma Mia !, dans lequel, à 59 ans, elle se déhanche sur les tubes d’Abba, en passant par Le choix de Sophie, Out of Africa, Sur la route de Madison ou Le diable s’habille en Prada, Meryl Streep a su faire les bons choix pour suivre une trajectoire hors norme. STAR ÉNIGMATIQUE Avec trois Oscars, neuf Golden Globes, deux Bafta Awards et une pluie de récompenses, la carrière de Meryl Streep, née en 1949, est ponctuée de prestations inoubliables. De sa jeunesse à ses débuts dans des pièces du répertoire, de ses premiers succès au cinéma à sa consécration, Charles-Antoine de Rouvre plonge dans les archives sur les traces d’une star énigmatique, très discrète sur sa vie privée. Réunissant extraits de films et interviews données par l’actrice, son documentaire met en évidence la manière dont, en s’affranchissant des diktats hollywoodiens, cette star énigmatique est devenue l’une des interprètes les plus talentueuses et convoitées du cinéma américain. Documentaire de Charles-Antoine de Rouvre (France, 2020, 52mn) - Coproduction  : ARTE GEIE, Zeta Production (R. du 23/8/2020) # dimanche 04/07 à 22.45 @ du 27/06/2021 au 02/08/2021 1984 PARAMOUNT PICTURES/PETER SUSCHITZKY Soirée Meryl Streep Falling in Love En faisant leurs courses de Noël, Molly et Frank intervertissent accidentellement leurs cadeaux. Cet incident va changer leur vie… Un mélodrame subtil avec Meryl Streep et Robert De Niro. Alors qu’ils font leurs achats de Noël dans une librairie de New York, Frank Raftis, architecte, et Molly Gilmore, dessinatrice, intervertissent accidentellement les livres qu’ils ont prévu d’offrir à leurs conjoints respectifs. Après l’incident, Frank cherche à provoquer une nouvelle rencontre avec Molly dans le train de banlieue qu’ils prennent tous les deux régulièrement. De conversations en promenades, l’amour qui naît prend de plus en plus de place dans leur vie. Déchirés entre leurs sentiments et ce que leur dicte la raison, ils vont devoir prendre la plus difficile des décisions. NUMÉRO D’ACTEURS Après Voyage au bout de l’enfer de Michael Cimino (1979), où ils étaient déjà réunis, ce remake américain de Brève rencontre de David Lean donne à Meryl Streep et à Robert De Niro l’occasion de livrer en duo un éblouissant numéro d’acteurs. Leur interprétation emplie d’émotion insuffle à ce film volontairement mélodramatique une subtilité admirable. Film d’Ulu Grosbard (États-Unis, 1984, 1h40mn, VF/VOSTF) Scénario  : Michael Cristofer - Avec  : Robert De Niro, Meryl Streep, Harvey Keitel, Dianne Wiest - Production  : Paramount (R. du 13/2/2005) # dimanche 04/07 à 21.00 CINÉMA LE PROGRAMME DU 3 au 9 juillet 2021 ARTE MAG N°27 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :