Arte Magazine n°2021-26 26 jun 2021
Arte Magazine n°2021-26 26 jun 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-26 de 26 jun 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : unmaze.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
LES TEMPS FORTS DOCUMENTAIRE Hôtel de la Marine Renaissance d’un palais Après une restauration au plus près de son état originel, le majestueux hôtel de la Marine s’apprête à ouvrir ses portes au public. Un captivant voyage dans l’excellence de l’art à la française. En 1748, Louis XV rêve de laisser sa marque en créant à Paris une nouvelle place royale, comme l’avait fait avant lui son arrière-grandpère, Louis XIV, avec la place Vendôme. Le projet est confié à Ange-Jacques Gabriel, premier architecte du roi. Dix ans plus tard, les façades de deux bâtiments émergent. En bas des Champs-Élysées, de part et d’autre de l’axe qui mène à l’église de la Madeleine, elles font face à une statue équestre du souverain. Alors que le futur bâtiment de gauche est vendu à des particuliers, celui de droite va être dédié au Garde-Meuble de la Couronne, l’administration en charge du mobilier et des objets d’art destinés à l’ornement des demeures royales. Gabriel en conçoit l’architecture de manière 8 ARTE MAG N°26 LE PROGRAMME DU 26 juin AU 2 juillet 2021 à faciliter son organisation, en édifiant d’immenses escaliers, des entrepôts, des ateliers, mais aussi des logements pour le personnel et des appartements d’apparat pour le futur intendant, Pierre-Élisabeth de Fontanieu. Chargé de consigner les objets transitant par le Garde-Meuble, ce dernier fait tenir des registres d’une grande précision qui détaillent chaque pièce, du plus petit bougeoir aux décors les plus fastueux. GRANDES ÉTAPES Un témoignage inestimable du patrimoine artistique du XVIII e siècle dont va s’emparer, à partir de 2017, une équipe réunie sous l’égide du Centre des monuments nationaux (CMN) pour restaurer, au plus près de ce qu’il était lorsqu’il fut édifié, ce bâtiment occupé après la Révolution française par le ministère de la Marine. Plongeant dans la longue histoire de l’hôtel de la Marine, de sa construction à sa méticuleuse restauration, ce documentaire suit les grandes étapes du chantier coordonné par Delphine Christophe, directrice de la conservation des monuments et des collections au sein du CMN. Illustré par des images de synthèse et une iconographie d’époque animée en motion graphic design, un voyage dans le temps nourri de témoignages d’experts, des décorateurs en charge de la restauration et des artisans d’art que la conservatrice a mobilisés. Documentaire de Nathalie Plicot (France, 2021, 52mn) - Auteures  : Nathalie Plicot et Valériane Cariou Coproduction  : ARTE France, Imagissime, Match Prod, Centre des monuments nationaux # dimanche 27/06 à 20.05 @ du 20/06/21 au 25/08/21 IMAGISSIME
BENJAMIN GAVAUDO/CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX Interview de la conservatrice Delphine Christophe Après quatre ans de travaux, l’hôtel de la Marine a retrouvé son lustre Grand Siècle. Alors que le bâtiment a ouvert ses portes au public, Delphine Christophe, directrice de la conservation des monuments et des collections au Centre des monuments nationaux, revient sur cette rénovation exceptionnelle. Pourquoi avoir choisi de restituer l’atmosphère initiale qui régnait à l’hôtel de la Marine, celle du XVIII e siècle ? Delphine Christophe  : Parce que 70% des aménagements de cette époque étaient encore en place – la plupart des sols, les boiseries, les cheminées –, ce qui est assez rare, surtout avec une telle qualité ! En outre, nous avons découvert que près de 80% des peintures d’origine avaient résisté au temps, cachées sous des couches postérieures. L’administration de la Marine, qui a occupé le bâtiment durant plus de deux cents ans, repeignait par-dessus sans jamais gratter la couche précédente, cristallisant ainsi l’état du Garde-Meuble, qui n’a occupé les lieux qu’une grosse vingtaine d’années. Comment le ministère de la Marine avait-il transformé les lieux ? Il avait notamment créé des ascenseurs, que nous avons réutilisés, et divisé certaines pièces en bureaux ; une fois ces cloisons retirées, nous avons retrouvé la distribution d’origine à 95%. Dans la cour d’honneur, les galeries ont été rouvertes comme à l’époque et le sol a été dégoudronné pour remettre au jour les pavés. À présent, l’ambiance est totalement différente ! Le public va découvrir un lieu qui lui semblera habité, décoré de tissus anciens ou patinés, et d’objets d’époque. «Nous avons découvert que près de 80% des peintures d’origine avaient résisté au temps, cachées sous des couches postérieures.» La recherche du mobilier a représenté un gros travail… Elle s’est avérée compliquée car nous ne disposions que de peu de meubles au départ. Mais avec les décorateurs Joseph Achkar et Michel Charrière, nous avons pu nous appuyer sur les inventaires des intendants Fontanieu et Ville-d’Avray. Certaines pièces majeures étaient restées à la Marine ou dans les collections publiques, comme les deux grands buffets de la salle à manger ou le bureau à cylindre de Riesener. Le secrétaire à abattant est, quant à lui, réapparu sur le marché de l’art en 2018 et nous avons pu le racheter. Comment ce chantier colossal a-t-il été financé ? De manière totalement inédite. Pour compléter les fonds recueillis grâce au mécénat et à la contribution de 10 millions d’euros apportée par l’État, le CMN a contracté un emprunt de 80 millions sur un budget total de 135 millions. Il sera remboursé, notamment, grâce à la location de trois étages de l’hôtel de la Marine  : le second, qui comportait surtout des magasins, et les troisième et quatrième, rajoutés au XIX e siècle. Le public aura en revanche accès à l’entresol, au rez-de-chaussée et au premier étage, particulièrement intéressant d’un point de vue patrimonial car il conduit aux appartements de l’intendant, aux grandes galeries et au bureau du chef d’état-major. Propos recueillis par Guillemette Hervé LE PROGRAMME DU 26 juin AU 2 juillet 2021 ARTE MAG N°26 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :