Arte Magazine n°2021-26 26 jun 2021
Arte Magazine n°2021-26 26 jun 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-26 de 26 jun 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : unmaze.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
DOCUMENTAIRE PROGRAM33 Histoire Décolonisations (1-3) Cette fresque percutante inverse le regard pour raconter, du point de vue des colonisés, cent cinquante ans de combat contre la domination, et faire résonner au présent un déni qui perdure. 1. L’apprentissage De la révolte des cipayes de 1857 à l’étonnante République du Rif, mise sur pied de 1921 à 1926 par Abdelkrim el-Khattabi avant d’être écrasée par la France, ce premier épisode montre que la résistance a débuté avec la conquête. Il rappelle comment, en 1885, les puissances européennes se partagent l’Afrique à Berlin, comment les Allemands commettent le premier génocide du XX e siècle en Namibie, rivalisant avec les horreurs accomplies sous la houlette du roi belge Léopold II au Congo. Il retrace les parcours de l’anthropologue haïtien Anténor Firmin, de la missionnaire anglaise Alice Seeley Harris ou de Lamine Senghor, jeune tirailleur sénégalais devenu militant communiste et anticolonialiste. 2. La libération Ce deuxième épisode, de 1927 à 1954, est celui de l’affrontement. Que ce soit à travers la plume de l’Algérien Kateb Yacine, qui découvre à 15 ans, en 1945, lors du massacre de Sétif, que la devise républicaine française ne vaut pas pour tout le monde, ou celle de la poétesse Sarojini Naidu, qui 14 ARTE MAG N°26 LE PROGRAMME DU 26 juin AU 2 juillet 2021 verra en 1947, dans le bain de sang de la partition de l’Inde, se briser son rêve de fraternité, un vent de résistance se lève, qui aboutira dans les années 1960 à l’indépendance de presque toutes les colonies. Mais à quel prix ? 3. Le monde est à nous Des indépendances à l’ère de la postcolonie, ce troisième épisode, de 1956 à 2013, s’ouvre avec les mots du psychiatre antillais Frantz Fanon (Peau noire, masques blancs), qui rejoint les maquis du FLN en Algérie. Il se poursuit dans l’Inde d’Indira Gandhi, qui se dote de la bombe atomique, dans le Congo sous influence de Mobutu ou dans le Londres de 1979, secoué par la révolte du quartier d’immigration de Southall, pour s’achever avec l’essor d’un cinéma 100% nigérian dans les années 1990 et la victoire juridique des derniers Mau-Mau face au gouvernement britannique. BRÛLANTE ACTUALITÉ Pour retracer ce passé occulté, les auteurs ont choisi de tisser chronologiquement grande et petites histoires, continents et événements, avec des partis pris percutants. En racontant l’histoire du point de vue des colonisés, ils prennent le contre-pied d’un récit historique qui, si critique puisse-t-il être, reflète d’abord le regard de l’Europe colonisatrice. Dit par Reda Kateb, le commentaire coup de poing déroule un récit subjectif et choral. Portée aussi par des archives saisissantes, des séquences d’animation, des extraits de films et une bande-son débordante d’énergie, cette histoire des décolonisations met en évidence la brûlante actualité de l’héritage commun qu’elle nous a légué. Série documentaire de Karim Miské et Marc Ball (France, 2019, 3x52mn) - Auteurs  : Karim Miské, Pierre Singaravélou et Marc Ball - Commentaire dit par Reda Kateb - Coproduction  : ARTE France, Program33, AT Production, RTBF, RTS Sénégal (R. du 7/1/2020) # mardi 29/06 à 20.50 @ du 15/03/21 au 26/10/21
Histoire Colonia Dignidad, une secte allemande au Chili (1-4) Nourrie de nombreux témoignages de victimes, cette fresque documentaire restitue l’enfer de Colonia Dignidad, une secte allemande fondée au Chili par un ancien nazi. 1. La terre promise Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Paul Schäfer, un ancien SS, regroupe des personnes en quête de paix et de fraternité. En 1961, il installe sa petite communauté au Chili. À l’écart de toute civilisation, la Colonia Dignidad se compose d’ateliers, de champs et d’un hôpital où sont accueillis les démunis. Mais Paul Schäfer est recherché en Allemagne pour viols sur mineurs... 2. L’ombre du passé Les membres de Colonia Dignidad avaient décidé de consacrer leur vie à servir Dieu et à aider les déshérités. En réalité, leur quotidien est synonyme de travail forcé. Autoproclamé guide spirituel, Paul Schäfer use de son pouvoir pour agresser sexuellement de jeunes garçons. Alors que l’élection du socialiste Salvador Allende menace l’existence de la secte, Schäfer agite la peur du communisme auprès de ses adeptes. 3. Les tréfonds du mal Le coup d’État militaire de septembre 1973 suscite le soulagement au sein de la communauté. LOOKSFILM Paul Schäfer décide de collaborer avec le nouveau pouvoir. Manuel Contreras, le chef de la police secrète, ainsi qu’Augusto Pinochet en personne deviennent des habitués de Colonia Dignidad. Les opposants au régime y sont torturés et exécutés à l’abri des regards. 4. La vérité éclate Contrairement aux victimes appartenant à la communauté, les adolescents chiliens vont dénoncer les agressions qu’ils subissent. Plus de trente ans après son arrivée au Chili, Schäfer fait l’objet d’une enquête pour abus sexuels. Après sa fuite en Argentine, certains membres de la Colonia Dignidad seront jugés pour complicité. Série documentaire d’Annette Baumeister et Wilfried Huismann(Allemagne, 2019, 4x52mn) - Production  : Looksfilm, Surreal Films, WDR, SWR en association avec ARTE, Canal 13 - (R. du 10/3/2020) # mardi 29/06 à 23.35 @ du 29/06/2021 au 05/07/2021 LES FILMS DU BILBOQUET La lucarne Na China DOCUMENTAIRE Une vision hypnotique et neuve de la mondialisation dans les pas d’entrepreneuses africaines cherchant fortune à Guangzhou. Baskets Nike au kilo, sacs Vuitton par colis de cent, chemises Gucci en palette...  : au marché des grossistes de Guangzhou, dans le sud de la Chine, s’échangent des tonnes de contrefaçons qui s’en iront, par conteneur, se revendre sous d’autres cieux. Venues du Cameroun, du Nigeria ou du Rwanda, les investisseuses, jeunes pour la plupart, que Marie Voignier suit dans ce dédale grouillant gèrent ou montent des entreprises de mode, de construction, de transport international, en lien avec leur pays d’origine. Parce qu’elles redoutent d’être expulsées, faute de visa en règle, la réalisatrice et plasticienne les filme clandestinement en extérieur avec un téléphone, et fait incarner leurs récits, face caméra, par d’autres femmes africaines en Chine. NOUVELLE GÉOGRAPHIE DU CAPITALISME Cette plongée hypnotique dans les dessous d’une mondialisation rarement montrée aussi concrètement renverse la perspective, pour démentir l’image d’une Afrique dominée. Sous les néons de chambres d’hôtels tristes, d’entrepôts et d’échoppes où les billets passent de main en main, Marie Voignier révèle, dans sa trivialité apparente, une nouvelle géographie du capitalisme. Les différents niveaux narratifs, incarnés par les protagonistes et leurs activités quotidiennes, dessinent les réseaux et les ramifications de cette économie en plein boom. Documentaire de Marie Voignier (France/Chine/Cameroun, 2020, 1h10mn) - Production  : Les Films du Bilboquet, Kopa House International, Bonjour Cinéma, Guangdong Times Museum # lundi 28/06 à 0.20 @ du 21/06/2021 au 04/07/2021 LE PROGRAMME DU 26 juin AU 2 juillet 2021 ARTE MAG N°26 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :