Arte Magazine n°2021-18 1er mai 2021
Arte Magazine n°2021-18 1er mai 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-18 de 1er mai 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : Napoléon, la destinée et la mort.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
mardi 4 mai ARTE MAG N°18. LE PROGRAMME DU 1 ER AU 7 MAI 2021 14 5.00 M LA ROUTE DU SAZ Les secrets d’un instrument légendaire Documentaire 6.05 ER JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Jardin alpin du Lautaret Série documentaire m 6.30 M XENIUS Quelle sera la nourriture du futur ? Magazine 7.00 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.10 EM GEO REPORTAGE Mer du Nord, sauvons les bébés phoques Reportage 7.50 EM LE RETOUR DE LA NATURE SAUVAGE États-Unis  : la renaissance des forêts de Nouvelle-Angleterre Série documentaire 8.40 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 EM NATURE  : LE RETOUR DU SAUVAGE Costa Rica, au chevet de la forêt tropicale ; Allemagne, la métamorphose de la Lusace ; USA, le renouveau du lac Érié Série documentaire 12.05 EM LE RETOUR DE LA NATURE SAUVAGE États-Unis  : la libération du fleuve Elwha Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Des femmes au volant des poids lourds Reportage a 13.35 LDM MORT SUR LE NIL Film 16.00 ER VOYAGE AUX AMÉRIQUES Cuba, les trésors culturels de La Havane Série documentaire m 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission a a w m 17.15 R XENIUS Les réserves d’eau  : retenir, stocker, redistribuer Magazine 17.45 R MÉTIERS D’AUTREFOIS, ARTISANS D’AUJOURD’HUI La tanneuse de peaux de poissons Série documentaire a 18.15 LES ANIMAUX SAUVAGES D’EUROPE Le gypaète barbu ; Le glouton Série documentaire a 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine a a a 20.50 D LES PROCÈS DE RASTATT Des criminels de guerre devant la justice française Documentaire m²2.25 EX-YOUGOSLAVIE, LES PROCÈS DU TRIBUNAL PÉNAL INTERNATIONAL (1 & 2) Les crimes ; Les sanctions Documentaire a 0.15 LES ENFANTS DE SARAJEVO Album de guerre Documentaire 1.05 EM LE DESSOUS DES CARTES Le café  : un si long voyage Magazine 1.20 M ARTE REPORTAGE Magazine 2.15 R MATCH RETOUR Documentaire 3.50 EM À LA RENCONTRE DES PEUPLES DES MERS Viêtnam  : les Cham – Un temple sur la mer Série documentaire 4.25 M ARTE REGARDS Le pain, cet aliment que l’on transforme Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Date de disponibilité en avant-première Multidiffusion Rediffusion IMZ:2 El= Disponibilité en ligne Versions linguistiques disponibles Date de fin de replay Soirée présentée par Émilie Aubry 20.50 Histoire Les procès de Rastatt Des criminels de guerre devant la justice française Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, des criminels de guerre nazis furent jugés par les Alliés à Rastatt, en Allemagne. Coup de projecteur sur des procès méconnus. SWR/MOVING STORY MEDIA/HANS JAKOBI Largement éclipsés par celui de Nuremberg, les procès de Rastatt comptent pourtant parmi les plus importants menés par les Alliés pour crimes de guerre après le second conflit mondial. Entre 1946 et 1949, sur le territoire de la zone d’occupation française, 235 procès se sont tenus devant le Tribunal général, au château de Rastatt, dans le Land du Bade-Wurtemberg, afin de juger principalement des membres du personnel des camps nazis – 2 130 accusations furent portées. Longtemps restées inaccessibles, les archives judiciaires ont pu récemment être dépouillées et étudiées, permettant ainsi de documenter le déroulement exact de nombreuses procédures. Enrichi d’interviews d’historiens et de spécialistes, ce documentaire-fiction méticuleusement reconstitué nous plonge au cœur des procès de Rastatt et permet de replacer dans un contexte historique global tout un pan de la relation francoallemande de l’après-guerre. Documentaire-fiction de Judith Voelker (Allemagne, 2021, 1h30mn) 1/8 M
IRMCT 22.25 Histoire Ex-Yougoslavie, les procès du Tribunal pénal international (1 & 2) Trente ans après le début du conflit en ex-Yougoslavie, retour sur les procès hors normes qui ont mis sur le devant de la scène le massacre de Srebrenica et les principaux artisans de l’horreur, Milosevic, Mladic et Karadzic. 1. Les crimes Villes assiégées, familles déplacées, prisonniers parqués dans des camps de concentration  : en 1993, alors que le conflit en ex-Yougoslavie fait rage depuis deux ans, l’opinion publique mondiale prend conscience des atrocités commises. Les Nations unies mettent sur pied à La Haye un tribunal spécial destiné à juger les crimes de guerre commis par les belligérants, une première depuis les procès de Nuremberg et de Tokyo. On évoque un nettoyage ethnique perpétré par l’armée serbe, tandis que le camp bosniaque se rend lui-même coupable de graves crimes. Les Casques bleus dépêchés sur place ne parviendront pas à empêcher en 1995 le massacre de plusieurs milliers d’hommes à Srebrenica. Cette première partie revient sur la chronologie de la guerre de Bosnie et les prémices d’un procès au long cours, à travers des images d’archives glaçantes et les témoignages de juristes, de victimes des deux camps et de leurs bourreaux. La figure d’Esad Landzo, ancien gardien du camp de Celebici – l’un des rares Bosniaques condamnés pour meurtres et actes de torture –, se montre particulièrement évocatrice de la banalité du mal. 2. Les sanctions Alors que les premières audiences du Tribunal pénal international ont débuté en 1995 à La Haye, Slobodan Milosevic, principal artisan du conflit, est toujours au pouvoir en Serbie. Il ne sera arrêté qu’en 2000, après de nouvelles exactions visant les Albanais du Kosovo. Son procès pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide s’avérera hors normes. L’ancien président nationaliste, dont on découvre l’insolence face à un tribunal dont il conteste la légitimité, meurt avant l’issue du procès. Le chef de guerre Ratko Mladic et l’ancien président de la République serbe de Bosnie Radovan Karadzic sont, eux, condamnés à la prison à perpétuité après plusieurs années de cavale. Des extraits des audiences, complétés de témoignages des parties prenantes, composent un passionnant document sur le difficile travail de cette cour de justice, qui posera les bases de l’actuelle Cour pénale internationale. Documentaire de Lucio Mollica (Allemagne, 2021, 2x52mn) MM 20/4 1/8 GERVASIO SANCHEZ 0.15 Les enfants de Sarajevo Album de guerre Partant à la recherche des enfants qu’il a immortalisés durant le siège de la capitale de la Bosnie-Herzégovine, le photojournaliste espagnol Gervasio Sánchez esquisse l’émouvant portrait d’une génération sacrifiée. À l’hiver 2019-2020, Gervasio Sánchez s’est rendu à Sarajevo dans l’espoir de retrouver les enfants qu’il avait photographiés durant l’interminable encerclement, de 1992 à 1996, de la ville par les forces serbes. En mobilisant ses contacts, qui ont diffusé les clichés sur les réseaux sociaux, et en menant des « enquêtes de voisinage », il est parvenu à identifier une poignée d’entre eux. Edo, l’ancien gamin des taudis, qui s’aventurait dans les ruines de la Bibliothèque nationale incendiée, se démène pour offrir à son fils les opportunités dont il a été privé. Alma, photographiée avec sa petite sœur sur une balançoire à bascule devant un char de l’ONU, travaille dans l’hôtellerie et estime que le conflit l’a rendue plus forte. Saisi en train de jouer au basket dans la cour de leur immeuble criblé d’impacts, Damir a intégré l’équipe nationale avant que son corps, marqué par les privations, ne lui impose une retraite prématurée. Jasmin, qui rêvait de réformer la vie politique bosnienne, n’en a retiré qu’une immense amertume. Enfin, Aljosa, qui s’amusait avec ses camarades sur des brouettes de fortune, pleure la mort de l’un d’entre eux, tué en 2009, mais aussi celle du vivre-ensemble qui animait la ville de son enfance. SENTIMENTS MÊLÉS Ils avaient entre 5 et 15 ans lors du siège de la ville et, pour certains d’entre eux, les saisissants clichés en noir et blanc que leur offre Gervasio Sánchez demeureront les seuls témoignages visuels de leur enfance en guerre, dont le souvenir traumatique se mêle de nostalgie. Dans un Sarajevo enneigé éminemment cinématographique, ce documentaire touchant dessine le portrait d’une génération brisée, en manque de perspectives dans un pays corrompu et divisé qui n’a pas pansé ses plaies. Documentaire d’Ángel Leiro et Airy Maragall (Espagne/Allemagne, 2020, 50mn) - Coproduction  : ZDF/ARTE, Lukimedia, Aragón TV, Movistar+, Al Jazeera Documentary Channel MM 3/5 1/8 mardi 4 mai ARTE MAG N°18. LE PROGRAMME DU 1 ER AU 7 MAI 2021 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :