Arte Magazine n°2021-17 24 avr 2021
Arte Magazine n°2021-17 24 avr 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-17 de 24 avr 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : les visages oubliés de Palmyre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
vendredi 30 avril ARTE MAG N°17. LE PROGRAMME DU 24 AU 30 AVRIL 2021 gi M R Disponibilité en ligne u Date de disponibilité u Date de fin de replay en avant-première 24 5.00 M TRACKS Les injustices du music business Magazine 5.55 EM LE DESSOUS DES CARTES La Chine, un pays, plusieurs visages Magazine 6.10 M ARTE REPORTAGE Magazine 7.00 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.10 M UNE VIE SOUS CHAPITEAU Le Lion Circus au Bangladesh Documentaire 7.55 LEM PAPOUASIE, UN DERNIER ÉDEN Le monde aquatique Documentaire 8.40 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.30 DEM GLUTEN, L’ENNEMI PUBLIC ? Documentaire 10.50 M LES DÉFIS D’UNE AUTRE AGRICULTURE Documentaire 12.05 EM LES SECRETS DES FLEURS SAUVAGES Là-haut sur la montagne Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Transports et mobilités – Repenser les modes de déplacement Reportage 13.35 DEM JACKIE Film 15.35 EM PAPOUASIE- NOUVELLE-GUINÉE Jim et Jean au secours du kangourou arboricole Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.15 R XENIUS La médecine d’urgence expliquée Magazine 17.45 ER À LA RENCONTRE DES PEUPLES DES MERS Birmanie  : les Dawei, au rythme des marées Série documentaire 18.10 R LA MARCHE DES ÉLÉPHANTS Des mastodontes au grand cœur ; Des voisins peu ordinaires Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.51 ER TU MOURRAS MOINS BÊTE Dermatologie Série d’animation 20.55 DER JE SAIS TOMBER Téléfilm 22.30 ER DAVID AVANT BOWIE Documentaire 0.05 E TRACKS Magazine 0.35 JOE COCKER  : ACROSS FROM MIDNIGHT Live From Waldbühne Berlin Concert 2.05 L DR DOUBLE JEU Le sang de la terre Téléfilm (VF) 3.35 EM STREETPHILOSOPHY Invente ton langage ! Magazine 4.05 M ARTE REGARDS Covid en Guyane – Le virus à la frontière franco-brésilienne Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles 20.55 Fiction Je sais tomber Dans la campagne picarde, un jeune homme qui cherche sa voie s’éprend d’une artiste de cirque. Avec cet attachant portrait d’une jeunesse en mal de repères, Alain Tasma cisèle une jolie fable autour de la persévérance. THIERRY VALLETOUX - STORIA TELEVISION Kévin, 20 ans, est contraint de retourner vivre chez ses parents à la campagne. Il travaille sans entrain dans un élevage porcin, tout en rêvant à un avenir meilleur. Lorsqu’il rencontre Alice, voltigeuse dans un cirque équestre des environs, il en tombe immédiatement amoureux. Ce coup de foudre déclenche en lui une idée folle  : pour la conquérir, au risque de s’éloigner de ses proches, il décide de se former tout seul à l’équitation acrobatique... UN CONTE D’AUJOURD’HUI Histoire d’amour initiatique, Je sais tomber se donne pour axe central un jeune homme qui rêve d’une autre vie, sans savoir quelle forme donner à ses aspirations. L’équitation acrobatique, qu’Alain Tasma (Neuf jours en hiver, Aux animaux la guerre) traite sans emphase spectaculaire, se fait métaphore d’une recherche d’équilibre, apprentissage fait de tâtonnements et de chutes. Entre candeur et détermination, Benjamin Voisin (Été 85, Fiertés) compose un héros attachant, rêveur en quête de sens qui trace des lignes droites sur sa moto, et décide un beau jour de mettre pied à terre pour courir après un cheval. Si sa rencontre avec Alice est romanesque, le film ne bascule pas pour autant dans le conte de fées  : jusqu’au bout, on reste au plus près du quotidien de personnages ancrés dans leur milieu, en butte aux difficultés matérielles et à la fragilité des sentiments. Margot Bancilhon, en voltigeuse qui cherche à s’accomplir, et Aloïse Sauvage, en fidèle amie d’enfance, viennent compléter ce touchant tableau d’une jeunesse en mal de repères. Prix jeune espoir masculin Adami (Benjamin Voisin) et prix Nouvelle Aquitaine des lecteurs de Sud Ouest, La Rochelle 2018 Téléfilm d’Alain Tasma (France, 2018, 1h30mn) Scénario  : Alain Tasma et Pierre Grillet Avec  : Benjamin Voisin (Kévin), Margot Bancilhon (Alice), Aloïse Sauvage (Julius), Oliver Loustau (Jean) Coproduction  : ARTE France, Storia Télévision, Pictanovo - (R. du 25/1/2019) M 5/6
REDFERNS/GETTY IMAGES 2019 22.30 Pop culture David avant Bowie L’ascension en dents de scie du jeune prodige Bowie, jusqu’à la renommée mondiale. Des années d’expériences intenses et de visions fondatrices dans un documentaire vibrant. C’est l’histoire d’une lente métamorphose, qui conduira l’ambitieux David Robert Jones à la renommée mondiale sous les traits ultramaquillés de Ziggy Stardust. De ses débuts amateurs à son avènement glam rock en 1973, David Bowie va pourtant connaître sa part d’échecs et de flops, de renvois de maisons de disques en expériences artistiques avortées. Mais confiant en son talent et porté par une époque effervescente et pop, il va réussir sa mutation en multipliant les identités et en poussant le rock dans ses retranchements. Depuis son enfance, passée avec des parents peu expansifs dans une morne banlieue londonienne, il n’a qu’une idée  : partir, changer de dimension et de personnalité. Dès 1962, le jeune modrejoint ou crée des groupes qu’il vampirise par son charisme iconoclaste, sans succès. Ses premiers efforts en solo, singles ou album (David Bowie en 1967), valent autant de bides à celui qui s’essaiera un temps au mime, aux côtés du chorégraphe Lindsay Kemp. Mais son écriture commence à faire la différence  : il est l’un des premiers à évoquer son vécu ou à parler, par exemple, du point de vue d’un enfant. En 1969, son single « Space Oddity », inspiré du 2001  : l’odyssée de l’espace de Kubrick et racontant la mort en direct d’un astronaute, le place en haut des charts britanniques... Particulièrement bien fourni en archives photo, vidéo mais aussi sonores, ce documentaire raconte la longue maturation d’un artiste qui s’est longtemps cru « trop avant-gardiste pour réussir ». Les témoignages de ses proches restituent les débuts de l’icône avec une minutie idéale. La peinture vibrionnante d’une révolution musicale et culturelle en marche. Documentaire de Francis Whately (Royaume-Uni, 2018, 1h30mn) Production  : BBC Worldwide, en association avec ARTE France (R. du 11/10/2019) 23/4 11/6 0.05 Tracks Chaque semaine, Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes. Jacques Perconte Depuis le début des années 2000, ce pionnier de l’art informatique utilise la compression vidéo pour créer des paysages mouvants et abstraits repris par Jean-Luc Godard ou Jeff Mills. Tim Mielants Dans le dernier long métrage de ce réalisateur flamand, De Patrick, inspiré des vacances de son enfance, un gérant de camping nudiste fait face à la disparition de son marteau préféré. Anti-cliché music De Ramallah à Papeete, du growl aux platines, des artistes bousculent les clichés, à l’instar du rappeur jordanopalestinien The Synaptik, du groupe de heavy metal tahitien Tikahiri ou de la DJ marocaine Glitter, étoile montante de la scène électro parisienne. 111 581.411 1, Kawita Vatanajyankur Cette artiste thaïlandaise de 34 ans (photo) transforme son corps en éponge à récurer, en presse-agrume ou en bac à linge ! Une manière acrobatique de dénoncer l’exploitation des travailleurs dans son pays, en particulier des femmes. Magazine culturel (France, 2021, 30mn) Coproduction  : ARTE France, Program33 23/4 15/4/2024 0.35 Joe Cocker  : Across From Midnight Live From Waldbühne Berlin COURTESY OF MERCURY STUDIOS Devant une foule conquise, Joe Cocker interprète ses plus grands tubes. La prestation mémorable d’un crooner de légende. Enregistré le 2 septembre 1997, c’est « le » concert mémorable de Joe Cocker, disparu en 2014. Face à une foule vibrant à l’unisson, le chanteur britannique interprète les titres de son seizième album, Across From Midnight, et reprend ses plus grands succès  : « Could You Be Loved », « Delta Lady », « Up Where We Belong », « With a Little Help From My Friends », « The Letter », « Unchain My Heart », « Don’t Let Me Be Misunderstood »... Son timbre puissant et rocailleux, parmi les plus grandes voix blues rock du XX e siècle, emplit l’une des plus belles scènes en plein air d’Europe, la Waldbühne de Berlin, entourée d’une forêt et étoilée d’une infinité de briquets. Concert (Allemagne, 1997, 1h26mn) - Réalisation  : Egbert van Hees - Production  : Eagle Rock Entertainment Limited 23/4 29/5 vendredi 30 avril ARTE MAG N°17. LE PROGRAMME DU 24 AU 30 AVRIL 2021 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :