Arte Magazine n°2021-16 17 avr 2021
Arte Magazine n°2021-16 17 avr 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-16 de 17 avr 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : objectif Terre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
vendredi 23 avril ARTE MAG N°16. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 AVRIL2021 24 5.00 M TRACKS Magazine 5.30 M XENIUS La relation patient-médecin Magazine 5.55 EM LE DESSOUS DES CARTES Les Alpes  : une histoire européenne Magazine 6.10 M ARTE REPORTAGE Magazine 7.05 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.15 M BONNES NOUVELLES DE LA PLANÈTE L’eau Documentaire 8.00 EM DANS LE SECRET DES SOURCES Floride, les sources de cristal Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.30 M LA MÉDECINE FACE AUX SUPERPOUVOIRS DES ANIMAUX Documentaire 10.25 EM NOTRE VÉRITABLE 6 E SENS Documentaire 11.25 EM LES PREMIERS PEUPLES DES AMÉRIQUES L’histoire de Naia Documentaire 12.20 EM À LA RENCONTRE DES PEUPLES DES MERS Nouvelle-Calédonie  : les Kanaks – Le clan des piroguiers Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Un moine au secours d’une jeunesse alcoolisée Reportage 13.35 M ÇA S’EST PASSÉ EN PLEIN JOUR Film 15.35 EM KIRGHIZISTAN Chevaux, les ailes de l’homme Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.15 R XENIUS Bien s’entraîner Magazine 17.45 ER À LA RENCONTRE DES PEUPLES DES MERS Colombie  : les Apalaanchis – Pêcheurs de rêves Série documentaire 18.15 L ER PLANÈTE D’EAU Pays-Bas  : le pacte avec l’eau ; Une rivière de la Ruhr reprend vie Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.51 ER TU MOURRAS MOINS BÊTE Voyage au centre de la Terre Série d’animation 20.55 TOUTE LA VÉRITÉ Dans une autre vie Téléfilm 22.30 ER THE KINKS, TROUBLE- FÊTES DU ROCK ANGLAIS Documentaire 23.25 MARTHA COOPER Icône du street art Documentaire 0.20 TRACKS Les injustices du music business Magazine 0.50 TRACKS NIGHT La nuit du hip-hop Magazine 2.25 ER DANS LE CLUB Avec Oxmo Puccino, Aloïse Sauvage, Seth Gueko et Bramsito Concert 3.25 EM STREETPHILOSOPHY Fake  : berce-moi d’illusions ! Magazine 3.55 M ARTE REGARDS Amazon, au cœur d’une controverse française Reportage 20.55 Fiction Printemps du polar Toute la vérité Dans une autre vie Une nouvelle enquête de la commissaire Judith Mohn, qui s’entête à résoudre, à cinq années de distance, une agression sexuelle mise en doute par ses collègues. ZDF/ARTE/CHRISTINE SCHROEDER En l’absence de son mari, Barbara Falk est victime, après avoir été droguée, d’une violente agression sexuelle à son domicile, à Saarlouis. Comment son agresseur s’est-il introduit chez elle sans aucune trace d’effraction ? Et comment savait-il qu’elle serait seule ce soir-là ? La police ouvre l’enquête, mais les collègues masculins de Judith Mohn, faute de preuves tangibles, émettent des doutes sur la véracité de l’affaire. La commissaire, elle, reste convaincue de la sincérité de la victime. Persuadée d’avoir entendu la voix de son violeur, Barbara Falk, désespérée de ne pas être prise au sérieux, sombre peu à peu dans la dépression. Cinq ans plus tard, Judith Mohn et ses coéquipiers sont amenés à enquêter sur un corps trouvé au bord de la route – une sombre affaire qui vaut alors au dossier Falk d’être exhumé. Dans ce nouveau volet de la collection Toute la vérité, l’opiniâtre commissaire Mohn, interprétée avec brio par Christina Hecke, fait à nouveau preuve de perspicacité et d’une touchante humanité. (In Wahrheit – Ineinem anderen Leben) Téléfilm de Jens Wischnewski (Allemagne, 2021, 1h30mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Zora Holt - Avec  : Christina Hecke (Judith Mohn), Robin Sondermann(Freddy Breyer), Rudolf Kowalski (Markus Zerner), Jeanne Goursaud (Lisa), Anja Kling (Barbara Falk), Martin Lindow (Oliver Falk), Hendrik Duryn (Mirco Hambach) - Coproduction  : ARTE/ZDF, Network Movie Film- und Fernsehproduktion I 22/5
PICTORIAL PRESS LTD/ALAMY STOCK PHOTO 22.30 Pop culture The Kinks, trouble-fêtes du rock anglais Entre pétulance pop et dépressions créatives abyssales, la carrière en grand huit des Kinks et de leur génial leader Ray Davies. « Aussi bons que les Beatles », « Ce que la pop a fait de plus beau »... Au panthéon du rock et de l’avis même des critiques, les Kinks auraient sans doute mérité de ne pas rester au pied du podium britannique qui a consacré, pour l’éternité, les Beatles, les Stones et les Who. Mais le groupe fondé par les frères Ray et Dave Davies en 1963 fut considéré comme trop turbulent, moqueur et versatile pour accéder à la couronne. Ces Londoniens tissèrent pourtant une œuvre d’une classe folle, marquée par une ingéniosité musicale et une élégance d’écriture rares. Ils apparaissent ainsi comme des pionniers dans au moins cinq genres  : le rock garage bourré de distorsions (« You Really Got Me » et « All Day and All of the Night ») , la chronique sociale, à la fois satirique et mélancolique (« Sunny Afternoon », « Waterloo Sunset ») , les fresques nostalgiques (les albums Arthur (Or the Decline and Fall of the British Empire) et The Kinks Are the Village Green Preservation Society), les comédies musicales fantasques (Lola versus Powerman and the Moneygoround), voire le rock FM triomphant des années 1980. RAY D’OMBRE ET DE LUMIÈRE Ancienne plume des Inrockuptibles et spécialiste reconnu de la pop des sixties, Christophe Conte retrace la saga des tumultueux Kinks, l’une des formations les plus influentes, comptant notamment Jam, Madness, Blur ou Arctic Monkeys parmi ses descendants. Il s’attache à percer l’énigme Ray Davies, inspirateur génial mais éternel outsider, paria indocile et, paradoxalement, chantre du British way of life. Par l’entremise d’archives (dont des interviews des frères Davies) et d’éclairages de biographes et d’experts comme Michka Assayas, son documentaire restitue parfaitement l’envergure et les zones d’ombre de leur royaume pop, d’où sourd le murmure d’un album en préparation, le premier depuis 1993. Lire page 4 Documentaire de Christophe Conte (France, 2020, 53mn) Coproduction  : ARTE France, No One (R. du 15/5/2020) 16/4 19/10 23.25 Martha Cooper Icône du street art Depuis des décennies, Martha Cooper immortalise les graffitis newyorkais. Retour sur le parcours d’une photographe qui continue d’inspirer les street artists du monde entier. Septuagénaire aujourd’hui adulée des graffeurs, Martha Cooper photographie l’art urbain depuis les années 1970. À l’époque, elle se passionne pour New York, gangrené par la misère et la violence. Quand des adolescents, qu’elle prend comme sujets, l’initient aux graffitis, elle commence à photographier, fascinée, les tags dessinés sur les flancs des rames de métro. En dépit des réticences des éditeurs qui lui reprochent de légitimer le vandalisme urbain, elle parvient à publier, avec son confrère Henry Chalfant, Subway Art, en 1984. L’ouvrage, qui fait le tour du monde, va s’imposer comme « la » bible du street art. Après avoir immortalisé les débuts du breakdance, Martha Cooper renoue avec ses anciennes amours en témoignant, grâce à son objectif, de la gentrification d’un faubourg de Baltimore, sa ville natale  : « Ce n’est pas facile de trouver de Chaque semaine, Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes. Face à la dématérialisation de la musique qui s’accélère, comment rémunérer équitablement les artistes pour leur travail ? Si les bénéfices la beauté dans cet environnement délabré, il faut un œil sacrément vif », reconnaît Joshua Smith, un travailleur social du quartier. ÉTERNELLE PHILANTHROPE Alliant archives et interviews de Martha Cooper et de ceux qui la tiennent pour une référence, ce portrait, alerte et documenté, restitue les grandes étapes de la carrière de la photojournaliste, célébrée aujourd’hui dans le monde entier. Du New York de ses débuts à son travail actuel, une captivante plongée dans l’œuvre d’une artiste téméraire, éternellement fascinée par l’art urbain. Documentaire de Selina Miles (Australie, 2019, 52mn) - Production  : Projector Films M 22/4 21/7 0.20 Tracks Les injustices du music business SGC DESIGNCO PROJECTOR FILMS des grands labels et des géants du streaming musicaux se chiffrent en milliards de dollars, les auteurs peinent toujours à vivre de leurs créations. Tracks sonde les failles d’un modèle dont le monde de la culture pointe les injustices et interroge les alternatives possibles. Magazine culturel (Allemagne, 2021, 30mn) M 22/4 21/7 Suivi à 0.50 de Tracks Night − La nuit du hip-hop. vendredi 23 avril ARTE MAG N°16. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 AVRIL2021 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :