Arte Magazine n°2021-12 20 mar 2021
Arte Magazine n°2021-12 20 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-12 de 20 mar 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : les damnés de la Commune.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 23 mars ARTE MAG N°12. LE PROGRAMME DU 20 AU 26 MARS 2021 5.00 R RÉOUVERTURE DE L’OPÉRA DE BERLIN « Symphonie n°9 » de Beethoven Concert 7.00 ARTE JOURNAL JUNIOR 13.05 ARTE REGARDS Guérir du cancer – Un espoir pour les enfants en Roumanie ? Reportage =I 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission gl 17.15 XENIUS L’eau potable – Une ressource vitale menacée Magazine 17.45 E JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Lotusland Série documentaire 18.10 CES ANIMAUX VENUS D’AILLEURS Le ragondin Série documentaire 18.55 L R LES CORMORANS Voleurs de poissons ou boucs émissaires ? Documentaire 3.15 R LE SAINT-SÉPULCRE À JÉRUSALEM Documentaire Pour mieux profiter d’ARTE M Multidiffusion R Rediffusion gl Disponible en replay = =I ECI Vidéo à la demande Disponibilité en ligne M Date de disponibilité u Date de fin de replay en avant-première 18 6.30 M XENIUS L’avion de demain - Rendre le transport aérien durable Magazine 7.05 EM GEO REPORTAGE Croatie, les tailleurs de pierre de Brac Reportage 7.50 M LE RÍO PARANÁ, L’AUTRE GRAND FLEUVE D’AMÉRIQUE DU SUD À travers le Brésil depuis la source Série documentaire 8.40 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 R KARL MARX Penseur visionnaire Documentairefiction 11.20 M LES ÎLES ITALIENNES Tremiti ; Éoliennes Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.40 DM LA FLÈCHE BRISÉE Film 15.35 DEM HÉLIOPOLIS – LA CITÉ SOLAIRE DES PHARAONS Documentaire Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 LES DAMNÉS DE LA COMMUNE Documentaire 22.25 ER AFGHANISTAN, PAYS MEURTRI PAR LA GUERRE (1-4) Le royaume ; L’armée soviétique ; Moudjahidine et taliban ; Les troupes de l’Otan Série documentaire 2.00 M LES ÎLES ITALIENNES Sicile Série documentaire 2.45 LEM DES MONUMENTS ET DES HOMMES Italie, les synagogues du ghetto de Venise Série documentaire 4.10 M ARTE REGARDS Les Russes en recherche d’exotisme Reportage Versions linguistiques disponibles CINETEVE 20.50 Histoire Les damnés de la Commune À l’occasion des 150 ans de la Commune, Raphaël Meyssan nous plonge au cœur de cette révolution singulière, grâce à un étonnant dispositif esthétique. Construite autour de gravures d’époque, une adaptation virtuose de son roman graphique éponyme. Soirée présentée par Émilie Aubry À la fin des années 1860, Paris gronde. Dans un Second Empire qui se veut libéral, Napoléon III a chargé le préfet Haussmannde moderniser la capitale pour en faire un paradis de la grande bourgeoisie. Tandis que la misère et les loyers augmentent, la contestation populaire prend de l’ampleur. Pour affirmer son autorité, l’empereur tente de détourner la colère sociale contre un ennemi extérieur et déclare la guerre à la Prusse. Mais le conflit vire au fiasco. Le 3 septembre 1870, Napoléon III est fait prisonnier. L’empire s’effondre, la République est proclamée et le gouvernement provisoire, installé à Bordeaux, décide de négocier la paix avec les Prussiens. Dans la capitale assiégée, les habitants, eux, refusent de se rendre. Après une élection, la Commune de Paris est proclamée le 28 mars 1871 et, en deux mois, expérimente des réformes sur tous les terrains  : politique sociale, éducative, culturelle, égalité des sexes, laïcité... Réfugiés à Versailles à l’instigation d’Adolphe Thiers, chef du gouvernement, les tenants de l’ordre, eux, remobilisent une armée prête à marcher sur Paris... VIBRANTES ARCHIVES La Commune, ce grand souffle démocratique et populaire inscrit au fer rouge dans l’histoire de France, telle qu’on ne l’a jamais vue  : Raphaël Meyssan a adapté les trois tomes de son roman graphique éponyme, pour lequel il avait collecté des centaines de gravures dans les journaux et les livres de l’époque. De cette patiente quête d’archives − huit ans de recherches −, le graphiste et réalisateur tire un film unique, à l’esthétique et au dispositif étonnants. La caméra plonge au cœur de ces dessins magnifiques, émouvants et subtilement animés, puis zoome, scrute et caresse pour restituer cette tragique épopée dans le moindre de ses détails en une fresque prodigieuse. À michemin entre Les misérables de Victor Hugo et les bandes dessinées documentaires de Joe Sacco, Raphaël Meyssan compose, en incluant le récit de Victorine, une jeune révoltée, une narration limpide qui parvient, à destination de tous les publics, à rendre fluide le chaos de la Commune. Une réussite. Lire page 6 Film documentaire animé de Raphaël Meyssan - Auteurs  : Raphaël Meyssan et Marc Herpoux (France, 2019, 1h30mn) - Coproduction  : ARTE France, Cinétévé MM 16/3 21/5 En partenariat avec istoria
22.25 Histoire Afghanistan, pays meurtri par la guerre (1-4) Depuis l’invasion soviétique de Kaboul en 1979, la guerre n’a laissé aucun répit à la population afghane. Une fresque captivante qui décrypte plus de quarante années d’un cycle infernal de violence. DR. BILL PODLICH 1. Le royaume Années 1960. Dirigé par le roi MohammedZaher, chah depuis 1933, le pays connaît sa plus longue période de stabilité, soutenu par les deux superpuissances de la guerre froide, les États-Unis et l’URSS. Mais à l’inverse de Kaboul, où vit l’élite afghane occidentalisée, les campagnes, qui regroupent 80% de la population, ne bénéficient pas de la modernisation du pays. Entre espoir socialiste et révolution islamique, les étudiants de l’université de Kaboul nourrissent des rêves contestataires. Le 17 juillet 1973, appuyé par l’Union soviétique, MohammedDaoud khan, le cousin du roi, fomente un coup d’État. Il est renversé cinq ans plus tard, pour s’être retourné contre les leaders communistes, et remplacé par MohammedTaraki. Interdiction de la religion, extermination des opposants  : la politique radicale de ce dernier provoque l’ire des islamistes qui prennent les armes. Le 27 décembre 1979, Moscou envoie ses troupes à Kaboul pour restaurer l’ordre. 2. L’armée soviétique Face à l’avancée de l’Armée rouge, de nombreux Afghans rejoignent l’appel au djihad lancé par les islamistes. La résistance de ces moudjahidine – « guerriers saints » – attire aussi des étrangers. Parmi eux, le Saoudien Oussama ben Laden. Peu familières du terrain, les troupes de l’URSS se retrouvent piégées. Les Américains saisissent l’opportunité de donner l’estocade à l’ennemi soviétique en armant la rébellion afghane, qui pousse Moscou à battre en retraite. Le 15 février 1989, Mikhaïl Gorbatchev achève l’évacuation de ses soldats. Les dix ans de guerre laissent le pays exsangue. Plus d’un million de civils ont été tués et cinq millions ont traversé la frontière pour se réfugier au Pakistan et en Iran. 3. Moudjahidine et taliban Pendant le conflit, le communiste MohammedNajiboullah s’est hissé à la tête du pays. Ses tentatives de réconciliation nationale restent vaines face aux ambitions des moudjahidine d’installer une République islamique. Mais le front combattant pâtit de sa désunion. Les commandants Massoud et Hekmatyar se livrent un combat féroce qui mène à la guerre civile. Au milieu du chaos, une nouvelle force émerge  : les taliban. Formés dans les écoles coraniques pakistanaises après avoir fui le conflit afghan dans les années 1980, ils gagnent le soutien de la popu lation en promettant l’ordre et la justice. Au pouvoir à partir de 1996, ils font du pays un terreau fertile pour le développement du terrorisme islamiste. Ainsi, l’organisation Al-Qaïda menée par Oussama ben Laden y a développé son idéologie meurtrière. Le 11 septembre 2001, malgré l’avertissement du commandant Massoud aux Américains, elle réussit à mettre à exécution son plan  : frapper en plein cœur les États-Unis. 4. Les troupes de l’Otan Les Américains dirigent la coalition internationale pour capturer Oussama ben Laden et renverser les taliban. Les moudjahidine se joignent aux troupes de l’Otan. En novembre 2001, le régime fondamentaliste s’effondre mais Ben Laden reste introuvable. Malgré tout, un vent d’espoir souffle sur la population  : la démocratie émerge et le port de la burqa n’est plus obligatoire. Mais l’extrême pauvreté et la corruption généralisée minent le pays. Les taliban, qui avaient réussi à se fondre dans la société après leur débâcle, regagnent du terrain. Le 2 mai 2011, Ben Laden est abattu par les GI au Pakistan. Pour les États- Unis, le but initial est accompli. Mais pour l’Afghanistan, théâtre de nombreux attentats-suicides, le chemin vers la paix reste semé d’embûches. Les taliban s’opposent au gouvernement local et à l’armée américaine, la dernière sur le terrain depuis le retrait des forces de l’Otan en 2014. Série documentaire de Mayte Carrasco et Marcel Mettelsiefen (Allemagne, 2020, 4x52mn) - Auteurs  : Mayte Carrasco, Marcel Mettelsiefen, Claire Billet - Coproduction  : ARTE/NDR, Looks Film - (R. du 7/4/2020) M 21/4 mardi 23 mars ARTE MAG N°12. LE PROGRAMME DU 20 AU 26 MARS 2021 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :