Arte Magazine n°2021-10 6 mar 2021
Arte Magazine n°2021-10 6 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-10 de 6 mar 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : jour de play.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 7 mars ARTE MAG N°1O. LE PROGRAMME DU 6 AU 12 MARS 2021 14 18.55 Maestro Rolando Villazón présente les stars de demain Munich SEBASTIAN FELSCH Nouvelle tournée européenne pour Rolando Villazón, à la rencontre des futurs talents de la musique classique. Première étape à Munich. Toujours en quête des jeunes interprètes les plus prometteurs de la scène classique, Rolando Villazón fait étape à Munich, une ville que le ténor connaît bien pour s’être régulièrement produit sur la scène de l’opéra d’État de Bavière. Une institution qui a aussi lancé, il y a une dizaine d’années, un incubateur de jeunes talents. Parmi ses rencontres  : le ténor indo-britannique Caspar Singh, la soprano estonienne Mirjam Mesak ou encore le clarinettiste français Joë Christophe. Sans oublier une incontournable immersion dans l’ambiance musicale des brasseries en plein air – les fameux Biergarten – de la capitale bavaroise. Concert (Allemagne, 2020, 43mn) Présenté par Rolando Villazón Réalisation  : Elisabeth Malzer MM 6/3 4/6 En partenariat avec 20.10 Vox pop Féminisme  : l’affaiblissement de la lutte ? Présenté par Nora Hamadi, le magazine des débats qui agitent l’Europe. Radical, libéral, légaliste ou universaliste...  : le mouvement féministe a toujours été traversé par des querelles intestines. Mais depuis l’avènement du mouvement #MeToo et la libération de la parole, les controverses virent à l’affrontement. La multiplicité des voix entendues ne risque-t-elle pas d’affaiblir les luttes ? Vit-on un renouveau ou un déclin du féminisme ? Vox pop a mené l’enquête en Allemagne, où le féminisme dit « intersectionnel » est en plein essor. En tenant compte non seulement du genre mais aussi de la couleur de peau ou de l’orientation sexuelle, ce mouvement entend rassembler les luttes. Mais certains s’interrogent sur sa capacité à défendre efficacement la cause des femmes. Nora Hamadi s’entretient avec Francisca de Haan, professeure PAULINE BALLET d’études de genre et d’histoire à l’université d’Europe centrale de Budapest, et avec Martine Storti, essayiste et membre du Mouvement de libération des femmes. Enfin, place aux correspondants de l’émission  : en Italie, où le droit à l’avortement ne cesse d’être attaqué, et en Espagne, où les féministes usent d’un moyen de pression qui a fait ses preuves, la grève. Magazine présenté par Nora Hamadi (France, 2021, 28mn) - Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse MM 28/2 12/5 FIDÉLITÉ PRODUCTIONS 20.55 Cinéma Angel 111-. Grandeur et décadence d’une ambitieuse écrivaine à succès dans l’Angleterre postvictorienne. François Ozon adapte le roman d’Elizabeth Taylor dans une fresque cruelle. À l’aube du XX e siècle, Angel Deverell, orpheline de père et adolescente fantasque, se morfond dans une bourgade anglaise, entre son collège et la petite épicerie de sa mère. Pour s’évader, elle noircit des pages d’aventures romanesques. Alors qu’un éditeur londonien accepte précocement de la publier, la jeune fille rencontre un fulgurant succès qui nourrit sa mégalomanie. En proie à la folie des grandeurs, Angel s’invente une vie digne de ses rêves, entre mondanités et dépenses somptuaires, et rachète la propriété Paradise qu’elle contemplait enfant. Amoureuse d’un peintre maudit, elle l’épouse, avant que le fracas de la Grande Guerre ne fissure sa fiction à l’eau de rose. PATHÉTIQUE PASSION Adaptant le célèbre roman d’Elizabeth Taylor, François Ozon met en scène une fresque cruelle où l’héroïne, grisée par les vertiges de la gloire, tour à tour émeut par sa fragilité et agace par son aveuglement égocentrique. Drapée dans d’extravagantes tenues théâtrales, Angel, éternelle enfant, s’aliène dans la satisfaction de ses plaisirs et un déni désespéré pour échapper à la réalité. D’abord portée par son ambition et son opiniâtreté à écrire sa vie, la romancière se vide inexorablement, hermétique aux mouvements du monde et aux émotions de ses proches. Autour de la belle Romola Garai, qui l’interprète avec la pathétique ferveur que le rôle exige, le cinéaste réu-'Ir.w.
nit un formidable casting, entre Lucy Russell, en ombre protectrice de la diva littéraire, Michael Fassbender, faux cynique et vrai artiste, et la classieuse Charlotte Rampling, conscience affûtée du drame inéluctable de la déchéance à l’œuvre. Lire page 4 Film de François Ozon (France/Belgique/Royaume-Uni, 2006, 2h08mn, VF/VOSTF) - Scénario  : François Ozon, d’après le roman éponyme d’Elizabeth Taylor - Avec  : Romola Garai (Angel Deverell), Lucy Russell (Nora Howe-Nevinson), Charlotte Rampling (Hermione), Michael Fassbender (Esmé), Sam Neill (Théo), Jacqueline Tong (la mère d’Angel) - Production  : Fidélité Productions, Scope Pictures, Poisson Rouge Pictures 13/3 I Un autre film de François Ozon, Frantz, est diffusé mercredi 10 mars à 20.55. 23.05 Mae West Une star sulfureuse Dramaturge à Broadway, star hollywoodienne, femme d’affaires et icône, Mae West a revendiqué un statut de bad girl en parodiant les codes du sex-symbol. Portrait d’une féministe pionnière à l’audace radicale. « Tu as un revolver dans la poche ou tu es juste content de me voir ? » C’est avec cette gouaille crue que Mae West (1893-1980) s’adressait aux hommes dans les dialogues de ses films qu’elle écrivait elle-même. Puis elle les jaugeait, paupières mi-closes et ombre de sourire aux lèvres, se forgeant ainsi une solide réputation inégalée de bad girl. Parodiant les codes du machisme pour se les réapproprier au second degré, la star blond platine, au déhanché aussi célèbre que celui de John Wayne, secoue la puritaine Amérique dès les années 1920 à Broadway avec sa première pièce, traitant du désir et sobrement titrée Sex, avant d’affoler la censure avec une autre, Drag, dédiée aux travestis qu’elle a croisés dans des bars clandestins de Greenwich Village. Jetée en prison pour obscénité et corruption de la morale de la jeunesse, cette fille d’un boxeur professionnel et d’une immigrée bavaroise, qui a grandi à Brooklyn et débuté sur les planches du burlesque à 14 ans, se réjouit de la publicité suscitée par le scandale, dont elle usera toujours avec un redoutable sens des affaires. À l’aube de la quarantaine, l’indocile croqueuse d’hommes et de diamants, appelée à Hollywood pour relancer des studios fragilisés par la Grande Dépression, exige, outre un salaire supérieur d’un dollar à celui du directeur de la Paramount, d’être l’auteure et la costumière de ses rôles. De Lady Lou à Je ne suis pas un ange, l’icône sans rivale incarne alors une femme indépendante hypersexualisée dont les aphorismes − « entre deux mauvaises actions, je préfère toujours celle que je n’ai pas essayée » – tiennent lieu de manifeste. Mais COURTESY OF GENERAL PHOTOGRAPHIC AGENCY/GETTY IMAGES derrière le parfum sulfureux et la satire, la rebelle sait aussi porter un regard intéressé sur la communauté afro-américaine, accordant une place inédite aux femmes et à la musique noires dans ses films. HUMOUR RAVAGEUR Tissé d’archives de ses films, d’interviews et d’éclairages – critiques, amis et émules, dont Dita Von Teese qui la définit comme une « gangster sexuelle » −, ce documentaire retrace l’audacieux parcours de cette pionnière au féminisme radical, à côté de laquelle Madonna apparaît aujourd’hui Like a Virgin. Pulvérisant les conventions avec une autorité doublée d’un humour ravageur, Mae West, femme fatale moins glamour que son amie Marlene Dietrich, s’est emparée du pouvoir dans un monde d’hommes, en utilisant son corps avec esprit comme un instrument imparable pour conquérir sa liberté. Documentaire de Sally Rosenthal et Julia Marchesi (États-Unis, 2020, 50mn) - Production  : PBS 6/3 5/4 I dimanche 7 mars ARTE MAG N°1O. LE PROGRAMME DU 6 AU 12 MARS 2021 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :