Arte Magazine n°2021-04 23 jan 2021
Arte Magazine n°2021-04 23 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-04 de 23 jan 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : docs en stock.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE MAG N°4. LE PROGRAMME DU 23 AU 29 JANVIER 2021 6 Intelligence partagée De Corpus Christi à Vietnam en passant par Les quatre sœurs ou Le temps des ouvriers, ARTE met en ligne, à partir du début de l'année, une quizaine de grandes séries documentaires pour en offrir la richesse et l’exigence à un large public. Les grandes séries documentaires d’ARTE En ligne sur arte.tv et ARTE Youtube Le luxe de la durée et du choix, pour (re)découvrir des fleurons documentaires dans une offre gratuite et enrichie au fil des mois  : sous le label « Les grandes séries documentaires d'ARTE », arte.tv et ARTE Youtube vont proposer dès janvier 2021, pour des périodes de plusieurs semaines à plusieurs mois, une ambitieuse palette de traversées au long cours qui « ont fait événement lors de leur diffusion et font partie de notre ADN, résume Anne Grolleron, directrice adjointe de l'unité Société et culture d’ARTE France. L’espace et le temps des plateformes rallient un nouveau public, notablement plus jeune, à des documentaires exigeants, qui font de l’image un vecteur de savoir et de réflexion », explique-t-elle. Les audiences de 2020 ont attesté d’un appétit collectif pour ces récits capables d’éclairer le présent en profondeur, au prisme de l’histoire, de l’économie ou de la géopolitique. D’où l’envie d’agrandir encore l’écran, en partageant largement ces voyages documentaires intemporels qui, comme la doyenne Corpus Christi, de Jérôme Prieur et Gérard Mordillat (1997), ont fait date. QUALITÉ EN QUANTITÉ Les lumineuses explorations de l’histoire des religions accomplies par le duo Mordillat-Prieur avec Jésus et l’islam (2015) ont été proposées dès octobre pour répondre au choc provoqué par l’assassinat du professeur Samuel Paty, avant l’arrivée en décembre de L’origine du christianisme (2003), puis de Corpus Christi et de L’Apocalypse (2007) au printemps 2021. Alors que Corleone, le parrain des parrains, de Mosco Levi Boucault, impressionnante radiographie de la Mafia, est déjà en ligne, on pourra retrouver dès janvier les bouleversantes Quatre sœurs de Claude Lanzmannet Vietnam, une plongée signée Ken Burns et LynnNovick dans la mémoire de la guerre. Suivront, au fil des mois, les formidables Goulag, une histoire soviétique de Patrick Rotman, Nicolas Werth et François Aymé, Le temps des ouvriers de Stan Neumann, Histoire du trafic de drogue de Julie Lerat et Christophe Bouquet, et Décolonisations de Karim Miské, Pierre Singaravélou et Marc Ball. « Les mises en ligne seront progressives pour laisser le temps de la découverte, précise Anne Grolleron, sans hésiter à remonter plus loin dans la richesse immense du catalogue constitué par ARTE depuis ses débuts. Nous prévoyons aussi de l’augmenter de séries inédites en exclusivité Web. » DIGLEE/FRANÇOIS CATONNÉ/ARCHIPEL 33/AP IMAGES/ALAMY/ATELIER DES ARCHIVES/YAMI
Ovidie (Tu enfanteras dans la douleur) adapte en websérie d’animation sa BD Libres !, avec les dessins de l’illustratrice Diglee. Dix épisodes drôles, crus et percutants, coécrits avec la journaliste Sophie-Marie Larrouy, pour inviter les femmes à s’affranchir des diktats sexuels. Jouir sans entraves Libres ! En ligne le 27 janvier sur arte.tv, ARTE Youtube et Instagram « Émancipez-vous ! »  : tel est le message de Libres !, réjouissante websérie d’animation que la réalisatrice Ovidie adapte de sa BD éponyme (Éd. Tapas, 2017) cosignée avec l’illustratrice Diglee, dont s’inspire le dessin de ces dix épisodes de trois minutes. Des supposées vertus dermatologiques du sperme à la chirurgie esthétique en passant par la sodomie, ils dressent avec un humour dévastateur l’inventaire des injonctions faites aux femmes, en matière tant amoureuse et sexuelle que physique. Sur une animation alerte, la réalisatrice de Là où les putains n’existent pas (remis en ligne en même temps que Libres !, le 27 janvier) étaie son manifeste féministe, coécrit avec la journaliste et comédienne Sophie-Marie Larrouy, d’exemples sociologiques éloquents. Ainsi, « les cabinets de recrutement considèrent qu’une femme faisant du 36 a plus de chances de décrocher un emploi qu’une femme faisant du 42 », « 75% des 18-25 ans optent pour l’intégral ou le semi-intégral » quand il est question de maillot, et la bisexualité féminine, selon le magazine Elle, serait « tendance ». FRAÎCHEUR Riche d’information, le propos s’appuie sur des mises en situation qui lui apportent une bonne dose de fraîcheur et de drôlerie. « J’ai fait appel à Sophie-Marie Larrouy pour injecter de l’énergie, avec une dimension comique qui n’était pas aussi présente dans le livre », explique Ovidie. Outre la journaliste, des personnalités issues du milieu du stand-up et de la radio, comme Émilie Mazoyer, Panayotis Pascot, Shirley Souagnon, Xavier de La Porte, Lison Daniel ou encore Océan, interprètent ces saynètes en voix off. Pour leur donner vie, le coréalisateur Josselin Ronse a transcrit le plus fidèlement possible le trait de Diglee. « J’aime sa façon de dessiner la diversité des corps, que ce soit dans les proportions ou les textures de peau », dit Ovidie de celle-ci. Imaginée pour les players ARTE et Youtube, et pour Instagram, Libres !, coproduit avec Magneto Presse et 2 Minutes, cherche en particulier à toucher les 18-25 ans. « Je trouvais cela intéressant de replacer mon travail militant au cœur de la culture du numérique, qui est à la fois le problème et la solution. Dans les médias, on parle de plus en plus de sexe, ce qui permet de briser certains tabous mais s’avère aussi générateur de nouvelles normes », poursuit la réalisatrice. Pub, séries, clips, pornographie...  : pour échapper à l’omniprésence de ces diktats anciens et nouveaux, Ovidie invite les femmes à se recentrer sur leurs propres plaisirs et désirs. « Comme le dirait Virginie Despentes, on n’est pas obligée de s’intégrer au ‘marché de la bonne meuf’ ! » Hélène Porret 7ARTE MAG N°4. LE PROGRAMME DU 23 AU 29 JANVIER 2021



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :