Arte Magazine n°2021-03 16 jan 2021
Arte Magazine n°2021-03 16 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-03 de 16 jan 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : winter of oceans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 17 janvier ARTE MAG N°3. LE PROGRAMME DU 16 AU 22 JANVIER 2021 14 PAULINE BALLET 20.10 Vox pop Culte du corps  : mettre fin au diktat ? Présenté par Nora Hamadi, le magazine des débats qui agitent l’Europe. Publicité, cinéma, télévision et Internet  : l’injonction au corps parfait a envahi notre quotidien. Pour le sculpter, il faudrait endurer toutes les souffrances, du sport à outrance au bistouri. Comment expliquer ces diktats ? Peut-on encore revendiquer le droit à la différence et la liberté de s’éloigner des canons actuels de la beauté ? Près de 80% des Françaises et 70% des Espagnoles ne se trouvent pas jolies ou sont insatisfaites de leur physique. Jusqu’où sommes-nous capables d’aller dans cette quête d’un corps normé ? Vox pop a mené l’enquête en Italie, où les autorités s’inquiètent du taux record d’opérations esthétiques réalisées chaque année. David Le Breton, sociologue et anthropologue, et Viren Swami, professeur de psychologie sociale à l’université Anglia Ruskin, au Royaume-Uni, analysent ce phénomène. Sans oublier l’éclairage des correspondants de l’émission en Allemagne, où la pratique du fitness en salle est la plus développée d’Europe, et en Suède, où certains tentent de contourner les diktats. Magazine présenté par Nora Hamadi (France, 2021, 28mn) - Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse 10/1 27/3 2003 TWENTIETH CENTURY FOX FILM CORPORATION AND UNIVERSAL STUDIOS 20.55 Cinéma Avril 1805. Alors que Napoléon règne sur l’Europe, seule la flotte britannique résiste. Capitaine du HMS Surprise, Jack Aubrey, dit « Jack la Chance », reçoit l’ordre de couler, brûler ou capturer le corsaire français Achéron, plus rapide et mieux armé que lui. Des côtes brésiliennes aux îles Galápagos, malgré les appels à la prudence de son ami Stephen Maturin, médecin de bord, Aubrey lance ses troupes à la poursuite de l’ennemi, affrontant tempête, attaque surprise et poison de la superstition... ÉPOPÉE INTIME Si elle offre des séquences spectaculaires en immersion dans les flots déchaînés du cap Horn ou sous le feu des canons français, ergeNs Master and Commander De l’autre côté du monde Au temps des guerres napoléoniennes, un capitaine de la marine royale britannique (Russell Crowe) prend en chasse un vaisseau français ennemi. Entre grand spectacle et profondeur psychologique, une fresque épique signée Peter Weir (Le cercle des poètes disparus). cette épopée maritime de l’Australien Peter Weir (The Truman Show, Le cercle des poètes disparus), adaptée d’une saga de l’écrivain Patrick O’Brian, se distingue par sa peinture authentique d’un monde autarcique, régi par des rapports hiérarchiques, des codes et des croyances spécifiques. Le pauvre Hollom, désigné comme le responsable des malheurs qui s’abattent sur la frégate, fera ainsi les frais d’une superstition héritée du Livre de Jonas. Entre tempêtes dévastatrices et accalmies propices à la nostalgie du pays, le film orchestre surtout un passionnant faceà-face entre deux personnages antagonistes, unis par leur respect mutuel et leur amour du violon(celle)  : le chirurgien Stephen Maturin,
naturaliste passionné, hostile à l’autorité, qui voit dans la quête obsessionnelle de son ami un dangereux péché d’orgueil ; le capitaine Jack la Chance, disciple de l’amiral Nelson, fin stratège et leader charismatique à la détermination inébranlable. Respectivement incarnés par Paul Bettany et Russell Crowe (déjà au casting d’Un homme d’exception du même Peter Weir), les deux héros apportent une remarquable profondeur psychologique à ce film d’aventure à couper le souffle. Meilleurs image et montage son, Oscars 2004 – Meilleurs décors, costumes, son et prix David Lean du meilleur réalisateur, Bafta Awards 2004 (Master and Commander  : The Far Side of the World) Film de Peter Weir (États-Unis, 2002, 2h15mn, VF/VOSTF) Scénario  : Peter Weir et John Collee, d’après les romans de Patrick O’Brian - Avec  : Russell Crowe (le capitaine Jack Aubrey), Paul Bettany (le docteur Stephen Maturin), James D’Arcy (Tom Pullings), Edward Woodall (William Mowett), Max Pirkis (Blakeney) - Production  : Twentieth Century Fox, Miramax, Universal Pictures, Samuel Goldwyn Film 23.10 Le bateau L’histoire d’une superproduction sous-marine En bateau avec Wolfgang Petersen, ou l’épopée d’un film maudit devenu succès planétaire. En 1982, un film de guerre ouest-allemand crée la surprise. Le bateau, troisième long métrage pour le cinéma de Wolfgang Petersen (L’histoire sans fin), est un immense succès au box-office national. Il accède bientôt à une notoriété planétaire, allant jusqu’aux Oscars, où il est nommé dans six catégories. Rien ne prédestinait pourtant Das Boot à un tel triomphe. Ses partis pris comme les péripéties du tournage lui promettaient plutôt un destin de film maudit. Inspiré d’une histoire vraie – la descente aux enfers d’un sous-marin allemand et de son équipage pendant la Seconde Guerre mondiale –, le scénario représente d’emblée un pari risqué  : quel accueil le public va-t-il réserver à un huis clos claustrophobe de plus de trois heures mettant en scène de surcroît le mauvais camp ? Après des négociations avortées avec les producteurs américains pressentis, le tournage dans le port de La Rochelle fut émaillé de plusieurs incidents, et notamment la destruction accidentelle d’une partie des 0.05 « Boléro », le refrain du monde Depuis sa création en 1928, le Boléro de Ravel est l’œuvre dite « classique » la plus populaire du monde. Un destin phénoménal raconté tambour battant. « Je commence tout petit pour finir énorme », résume Maurice Ravel en 1928 pour caractériser l’ovni musical qu’il vient de composer, sans imaginer qu’il décrit aussi le destin phénoménal et planétaire que va connaître son Boléro. Bandeson perpétuellement revisitée, remixée, sublimée, ce bref morceau symphonique, commandé par la danseuse russe Ida Rubinstein pour un spectacle à l’Opéra Garnier, remporte d’emblée un triomphe. Sa structure répétitive, avec la reprise crescendo, en continu, BAVARIA FILM/KARLHEINZ VOGELMANN BEALL PRODUCTIONS du rythme ternaire du boléro, martelé par la caisse claire, et des deux mélodies de seize mesures chacune, confère à l’œuvre un pouvoir hypnotique. Au fil du temps, il est devenu un « tube », qui inspire chaque année, de Paris à Tokyo, de Johannesburg à Berlin, des productions artistiques d’une étonnante diversité, qu’il s’agisse de danse, de cinéma ou d’adaptations musicales en tout genre. Avec d’étourdissantes archives M (eigcYINs décors. Près de quarante ans après sa sortie, ce documentaire plonge dans les coulisses mouvementées d’une œuvre hors norme, considérée comme l’un des plus grands films de guerre jamais tournés, qui compte aussi parmi les blockbusters du cinéma allemand. Documentaire de Georg Grill et Sven Femerling (Allemagne, 2020, 52mn) 10/1 15/2 et quelques-uns de ses fervents admirateurs (les cinéastes Claude Lelouch et Kim Jeewoon, les chanteurs Angélique Kidjo et Rufus Wainwright, les chorégraphes Marie-Agnès Gillot, Gregory Maqoma ou Raimund Hoghe, les pianistes Katia et Marielle Labèque ou les papes de l’électro CarlCraig et Moritz von Oswald...), ce documentaire retrace tambour battant le destin hors norme de ce qui fut, à l’origine, un petit chef-d’œuvre de modernité et de radicalité. Documentaire d’Anne-Solen Douguet et Damien Cabrespines (France, 2019, 52mn) - Coproduction  : ARTE France, Beall Productions (R. du 5/1/2020) 10/1 17/3 dimanche 17 janvier ARTE MAG N°3. LE PROGRAMME DU 16 AU 22 JANVIER 2021 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :