Arte Magazine n°2021-01 2 jan 2021
Arte Magazine n°2021-01 2 jan 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-01 de 2 jan 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : invitation au voyage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 5 janvier ARTE MAG N°1. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 JANVIER 2021 gl gl IECI 18 5.00 M PAUL MCCARTNEY AND WINGS  : ROCKSHOW Concert 6.05 M XENIUS La ville du quart d’heure ; L’impact du changement climatique sur notre alimentation Magazine 7.00 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.05 M CANADA – SUR LES TRACES DES OURS ESPRITS Documentaire 7.50 EM LES SINGES QUI VOULAIENT VOIR LA MER Documentaire 8.35 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 EM COSTA RICA – LE RÉVEIL DE LA NATURE La mer, le dernier défi ; La renaissance de la forêt sèche ; Le retour des animaux Série documentaire 12.05 M VOLCANS, LES BRASIERS DE LA TERRE Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Résistants en exil – Vers un printemps thaïlandais ? Reportage 13.35 DM =I HÔTEL FANTÔME Téléfilm 15.10 EM VOYAGE AUX AMÉRIQUES Brésil, la « Pororoca », mascaret du fleuve Amazone Série documentaire 15.35 E PAEKTU, UNE MONTAGNE ENTRE CHINE ET CORÉE Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission Pour mieux profiter d’ARTE M Multidiffusion R Rediffusion Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Date de disponibilité en avant-première M 17.15 E XENIUS Le dark Web  : commerce illégal et liberté politique Magazine 17.45 ER HABITER LE MONDE Togo, les takientas, forteresses de terre Série documentaire 18.15 R LE FLEUVE BRAHMAPOUTRE, DE L’HIMALAYA AU GOLFE DU BENGALE Tibet, de la source aux gorges ; Inde, des gorges aux plaines Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 E LES COULISSES DE L’HISTOIRE (1 & 2) La dénazification, mission impossible ; La neutralité suisse, l’art de la prospérité Collection documentaire 22.40 ER LES COULISSES DE L’HISTOIRE Hiroshima – La défaite de Staline Collection documentaire 23.30 LE LOURD HÉRITAGE DES TRAITÉS 1919 – La guerre n’est pas finie Documentaire 0.25 EM PEUT-ON SAUVER LA MER MORTE ? Documentaire 1.20 DEM THE GUILTY Film 2.50 EM ECHOES WITH JEHNNY BETH Black Country, New Road, Ed O’Brien, Kim Gordon Émission 3.55 M ARTE REGARDS Reportage Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de fin de replay FRAMEPOOL 20.50 Histoire Les coulisses de l’histoire (1 & 2) De retour avec six épisodes inédits, cette passionnante collection documentaire sur l’histoire nuance les idées reçues et les a priori. Bousculant les certitudes et décryptant les faits, elle propose un autre regard. 1. La dénazification, mission impossible Le 8 mai 1945, l’Allemagne nazie est vaincue. Surmédiatisé, le procès de Nuremberg sonne quelques mois plus tard comme la promesse d’épurer l’Allemagne d’une idéologie dévastatrice. Mais cette tâche va rapidement relever du vœu pieux. Malgré leurs intentions initiales, les Alliés savent déjà qu’il sera impossible de « traiter » les millions d’Allemands qui ont gravité autour du parti nazi. L’irruption de la guerre froide fait bientôt passer la dénazification au second plan des préoccupations. Dès 1947, le nazi n’est plus l’ennemi à combattre  : le communiste et le capitaliste le remplacent. Les Américains et leurs alliés se livrent à une course à l’exfiltration de scientifiques renommés. Soucieux de ne pas priver l’Allemagne de ses forces vives pour sa reconstruction, ils réduisent l’épuration à un simple questionnaire. En zone soviétique, la traque des anciens nazis constitue surtout un moyen de répression contre les opposants au nouveau régime. Il faut attendre les années 1960 pour que le procès d’Adolf Eichmannà Jérusalem replace la Shoah sous le feu des projecteurs, et pour que l’obstination du procureur Fritz Bauer aboutisse au procès de Francfort. Pour la première fois, la jeunesse allemande découvre les crimes nazis et réclame des comptes à ses parents... 2. La neutralité suisse, l’art de la prospérité En 1939, dépendant en grande partie de ses importations, notamment du charbon allemand, la Suisse s’efforce de maintenir des liens avec l’ensemble de ses partenaires, tout en essayant de préserver sa traditionnelle neutralité. Lorsque Hitler gagne la guerre à l’Ouest, la Confédération se retrouve encerclée, son
armée, mobilisée. Mais, dans le même temps, ses banques acceptent de blanchir l’or volé par les nazis dans les pays occupés, son industrie tourne à plein régime pour fournir à la Wehrmacht armes et équipements, et les filiales de ses entreprises installées en Allemagne s’engagent sans remords dans l’effort de guerre du III e Reich. La petite république durcit aussi les conditions d’accueil des réfugiés, notamment des juifs qu’elle refoule par milliers, tandis que les bons offices humanitaires du comité international de la Croix-Rouge viennent donner le change et redorer le blason helvétique. Toutefois, en 1942, lors de l’entrée en guerre des États-Unis, les relations entre Berne et Berlin sont montrées du doigt. D’autant que cette complaisance ne tarde pas à se muer en compromission via la signature d’un prêt bancaire à taux zéro avec l’Allemagne, qui s’élèvera à la fin de la guerre à près d’un milliard de francs suisses. Mais les pressions n’y changent rien et la Suisse maintient une ligne qui privilégie sa prospérité économique, entendue comme la meilleure garantie de sa neutralité. Il faudra attendre 2002 pour que les archives des banques et des grandes entreprises révèlent la manière dont elle a favorisé la puissance nazie. RELECTURE NUANCÉE Avec le temps, les travaux des chercheurs révèlent une réalité souvent plus nuancée que les idées communément admises. De la dénazification de l’Allemagne à la neutralité orientée de la Suisse, de la décolonisation britannique au débarquement du 6 juin 1944, de Jean-Paul II à Ronald Reagan, cette passionnante collection documentaire se penche sur de grands personnages et des événements charnières de l’histoire du XX e siècle pour en proposer une lecture revue et corrigée. Porté par un récit limpide tissé de saisissantes archives, un nouveau regard sur notre passé récent. Lire page 8 Collection documentaire d’Olivier Wieviorka et David Korn-Brzoza (France, 2020, 6x52mn) Réalisation  : Mickaël Gamrasni (ép. 1), Philippe Saada (ép. 2) Coproduction  : ARTE France, Cinétévé En ligne sur arte.tv le 1er janvier. Suivi à 22.40 de la rediffusion de l’épisode Hiroshima – La défaite de Staline. Les quatre autres inédits sont diffusés les mardis 12 et 26 janvier à 20.50. Soirée présentée par Émilie Aubry 23.30 Histoire Le lourd héritage des traités 1919 – La guerre n’est pas finie LIBRARY OF CONGRESS Comment la conférence de la paix de Paris, en 1919, a engendré de nouveaux conflits en Europe centrale et orientale, dont les répercussions demeurent visibles aujourd’hui. Paris, janvier 1919. Au lendemain de la Grande Guerre, les dirigeants internationaux se réunissent pendant plus de six mois dans la capitale française pour négocier les traités de paix et dessiner un nouvel ordre mondial. La dislocation des Empires allemand, ottoman et austro-hongrois a fait naître des aspirations nationalistes à travers l’Europe, débouchant sur la création d’États indépendants. Avec ces nouvelles frontières, environ un tiers des peuples d’Europe centrale se retrouvent en minorité dans leur pays. Des conflits, des déplacements de population et des haines irréconciliables en découlent. De février 1919 à octobre 1920, la Pologne et la Russie soviétique s’affrontent au cours d’une guerre sanglante qui bascule lors de la bataille de Varsovie, aujourd’hui commémorée comme l’un des événements les plus importants de l’histoire polonaise. Oubliée par les Alliés, l’Ukraine a vu sa révolution nationale échouer et son territoire morcelé entre la Russie et la Pologne. En 1941, quand le III e Reich envahit l’Union soviétique, l’indépendantiste Stepan Bandera et ses troupes prêtent main-forte à la Wehrmacht, s’associant aux pogroms commis par les nazis. Dans une Ukraine en proie à la guerre du Donbass depuis 2014, la figure du leader nationaliste, héros pour les uns, criminel fasciste pour les pro-Russes, reflète ainsi les tiraillements du pays. UNE PAIX EN TROMPE-L’ŒIL « Entre 1918 et 1923, selon les estimations les plus prudentes, au moins 5 millions de personnes perdent la vie dans des combats, des révolutions et des contrerévolutions », rappelle l’historien allemand Robert Gerwarth. Au travers d’interviews d’experts, d’archives et d’images de manifestations nationalistes en Pologne et en Ukraine, ce documentaire explore les conflits engendrés par la conférence de la paix de Paris en Europe centrale et orientale, ainsi que leurs conséquences actuelles. Documentaire d’Elias von Salomon (Allemagne, 2020, 2x52mn) - Production  : ZDF 4/1 4/4 I Le second volet, consacré au traité de Sèvres (1920), sera diffusé le mardi 12 janvier à 23.35. mardi 5 janvier ARTE MAG N°1. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 JANVIER 2021 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :