Arte Magazine n°2020-53 26 déc 2020
Arte Magazine n°2020-53 26 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-53 de 26 déc 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Frank Capra, le magicien d'Hollywood.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
mardi 29 décembre ARTE MAG N°53. LE PROGRAMME DU 26 DÉCEMBRE 2020 AU 1 ER JANVIER 2021 5.00 M LE CHŒUR D’ENFANTS SOTTO VOCE CHANTE NOËL Concert 5.45 EM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Basilicate, Italie Série documentaire 6.15 M COSTA RICA – LE RÉVEIL DE LA NATURE La renaissance de la forêt sèche Série documentaire 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.15 LEM AU FIL DU MONDE Tibet Série documentaire 8.00 EM SIBÉRIE SAUVAGE Documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 M DES BÊTES ET DES SORCIÈRES Documentaire 11.00 EM LAPINS ET LIÈVRES La fabuleuse histoire des grandes oreilles Documentaire 12.05 M LE GARDIEN DES OURS FANTÔMES Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Protester et s’engager en politique Reportage 13.35 DEM CHOUANS ! Film Date de disponibilité 14 en avant-première M R M 16.30 ER INVITATION AU VOYAGE Émission 17.25 M GROENLAND, TERRE SAUVAGE Documentaire 18.10 M MERVEILLES NORDIQUES Les fjords ; Les lemmings Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 R LA VIE EST BELLE Film 23.00 E FRANK CAPRA Il était une fois l’Amérique Documentaire 23.50 DEM LA GRANDE ÉVASION Film 2.40 EM SERGIO LEONE Une Amérique de légende Documentaire 3.35 EM SIBÉRIE SAUVAGE Documentaire 4.20 M ARTE REGARDS La bière de messe Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de fin de replay 16.30 Invitation au voyage Du lundi au vendredi, Linda Lorin nous emmène à la découverte de notre patrimoine artistique, culturel et naturel. Le Brésil révolté de Kleber Mendonça Filho Originaire du Nordeste, une région encore sauvage et éloignée des centres de pouvoir, le cinéaste Kleber Mendonça Filho (Les bruits de Recife, Aquarius, Bacurau) donne chair au Brésil des révoltés et des déshérités (photo). Le destin salé de la Franche-Comté Le sel, exploité par les hommes depuis le Moyen Âge, a métamorphosé l’économie et 18.10 Merveilles nordiques Les fjords NAUTILUSFILM & DOCLIGHTS/NDR NATURFILM Une plongée somptueuse dans les fjords de Norvège, un environnement fourmillant de vie malgré sa rudesse. Les fjords norvégiens comptent parmi les merveilles naturelles les plus spectaculaires d’Europe. S’étendant sur 200 kilomètres le long de la côte atlantique, ces bras de mer formés durant la glaciation peuvent atteindre plus de 1000 mètres de profondeur. Bien que sombres et froides, leurs eaux abritent un impressionnant foisonnement de vie  : récifs de corail, le visage de la Franche-Comté, comme en témoigne la saline royale d’Arc-et-Senans, joyau de l’architecture du XVIII e siècle. À Beverly Hills, les frasques de Chaplin Sur les hauteurs de Los Angeles, Beverly Hills est le royaume des stars. L’un de ses plus célèbres résidents, Charlie Chaplin, s’est illustré par une trouvaille juridique dont il se serait bien passé... Émission présentée par Linda Lorin (France, 2020, 38mn) - Coproduction  : ARTE France, Éléphant Doc (R. du 14/9/2020) 22/12/2020 26/2/2021 élégantes plumes de mer, orques, saumons et harengs, oiseaux marins, étoiles de mer... Une plongée somptueuse dans ces fonds insondables, entre soleil de minuit, aurores boréales et clair de lune. Documentaire de Jan Haft (Allemagne, 2017, 2x43mn) - Coproduction  : NDR/ARTE, Nautisfilm 27/1/2021 Suivi à 18.55 de la deuxième partie  : Les lemmings.
20.50 Cinéma Soirée Frank Capra La vie est belle Menacé par la faillite de son entreprise, un père de famille songe à mettre fin à ses jours. Portée par James Stewart, une fable intemporelle pétrie d’idéalisme, d’humour et d’humanité. 2019 PARAMOUNT PICTURES/ALL RIGHTS RESERVED La paisible bourgade de Bedford Falls s’apprête à célébrer Noël. Mais George Bailey, un des habitants, n’a pas le cœur à la fête. Directeur, depuis la mort de son père, d’une société de prêts immobiliers permettant aux plus modestes d’accéder à la propriété, il vient d’apprendre que son oncle a égaré les 8 000 dollars qu’il devait déposer à la banque. Une aubaine pour Mr. Potter, le potentat qui essaie depuis longtemps de faire couler son entreprise. Alors que, pour échapper à l’opprobre de la faillite, George s’apprête à mettre fin à ses jours, le Ciel s’en émeut. Pour enfin gagner ses ailes, l’ange de deuxième classe Clarence doit le convaincre de renoncer à ses funestes projets... DROITURE Il n’aura rien accompli de ses rêves les plus chers, George  : visiter l’Europe, achever ses études supérieures, demeurer célibataire, donner les clés de la société paternelle à son jeune frère, devenir un grand architecte. Mais s’il n’a jamais quitté Bedford Falls, sa vie n’a-t-elle pas été pour autant comblée par une femme aimante (Donna Reed), quatre charmants bambins et une droiture exemplaire qui lui vaut la considération unanime de sa petite communauté ? Interprété par James Stewart, que Capra dirige ici pour la troisième fois après Vous ne l’emporterez pas avec vous et Mr. Smith au Sénat, La vie est belle joue avec virtuosité sur la palette des émotions, combinant fantaisie céleste et pragmatisme terrien, humour et mélodrame, suspense et romantisme. À la générosité de son candide héros, le cinéaste oppose aussi la rapacité du banquier, parti pris qui lui vaudra de s’attirer la suspicion de la Commission des activités antiaméricaines. Considéré comme l’un des plus grands films de Capra, une fable intemporelle emplie d’idéalisme et d’humanité. Lire page 7 Meilleur réalisateur, Golden Globes 1947 (It’s a Wonderful Life) Film de Frank Capra (États-Unis, 1946, 2h10mn, noir et blanc, VOSTF) Scénario  : Frances Goodrich, Albert Hackett, Frank Capra d’après une histoire de Philip Van Doren Avec  : James Stewart (George Bailey), Donna Reed (Mary Hatch), Lionel Barrymore (Mr. Potter), Thomas Mitchell (l’oncle Billy), Henry Travers (Clarence), Beulah Bondi (Mrs. Bailey), Gloria Grahame (Violet) - Production  : Liberty Films LIBRARY OF CONGRESS, NEW YORK WORLD TELEGRAM AND SUN 23.00 Soirée Frank Capra Frank Capra Il était une fois l’Amérique I MBR De l’exil de l’enfance au succès, un portrait de l’étincelant Frank Capra, chantre du rêve américain au cinéma. Il fut le premier à recevoir, en 1934, cinq Oscars pour New York-Miami, une comédie avec Claudette Colbert et Clark Gable. Trois décennies après son arrivée à Ellis Island, à l’aube du XX e siècle, le petit immigré sicilien n’a pas fini de savourer son rêve américain, premier aussi à décrocher trois fois l’Oscar du meilleur réalisateur. Francesco Rosario Capra a 6 ans lorsque ses parents quittent Bisacquino, leur village sicilien, dans l’espoir d’une vie meilleure. Installé avec sa famille dans un ghetto de Los Angeles, il bûche dur pour suivre une formation d’ingénieur chimiste. Mais un coup de pouce du destin le fait entrer, au début des années 1920, dans le studio de Mack Sennett en tant que gagman. Recruté par le producteur Harry Cohn, qui lui fait signer ses premiers films pour la Columbia, Francesco devenu Frank va passer habilement du muet au parlant avant de s’imposer avec sa « Capra’s touch », irrésistible mélange d’idéalisme et d’humour qui teinte quelques-uns de ses chefs-d’œuvre, parmi lesquels Vous ne l’emporterez pas avec vous, L’extravagant Mr. Deeds, Monsieur Smith au Sénat ou La vie est belle, entrés au panthéon du cinéma. CONTE DE FÉES C’est à la manière d’un conte de fées s’inspirant du style narratif de Capra dans ses films, dont les plus célèbres ont été réalisés pendant la Grande Dépression, que Dimitri Kourtchine retrace, de l’enfance à la fin de la carrière, la fabuleuse ascension du réalisateur à Hollywood. Raconté par le sociétaire de la Comédie- Française Didier Sandre et nourri d’extraits de films et d’interviews, un portait richement documenté du cinéaste, disparu en 1991, qui exaltait le rêve américain sans être dupe de ses limites. Lire page 7 Documentaire de Dimitri Kourtchine (France, 2020, 52mn) Auteurs  : Patrick Glâtre et Dimitri Kourtchine - Commentaire dit par Didier Sandre de la Comédie-Française - Coproduction  : ARTE France, Talweg 22/12/2020 26/2/2021 mardi 29 décembre ARTE MAG N°53. LE PROGRAMME DU 26 DÉCEMBRE 2020 AU 1 ER JANVIER 2021 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :