Arte Magazine n°2020-51 12 déc 2020
Arte Magazine n°2020-51 12 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-51 de 12 déc 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : la cité qui voulait devenir éternelle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE MAG N°51. LE PROGRAMME DU 12 AU 18 DÉCEMBRE 2020 6 Chapelle Sixtine Michel-Ange et le doute Samedi 12 décembre à 20.50 Documentaire Vatican La cité qui voulait devenir éternelle Lire page 11 5/12 9/2/2021 Giovanni Careri Comment trouver dans ces fresques tellement auscultées des éléments nouveaux d’interprétation ? Giovanni Careri  : Les différentes fresques de la chapelle Sixtine racontent l’histoire du christianisme, de la genèse jusqu’au Jugement dernier. Tandis que les visiteurs et les historiens d’art se concentrent sur la dimension esthétique des œuvres peintes par Michel-Ange, il m’a semblé intéressant d’interroger le sens des personnages représentés par l’artiste, notamment les figures des ancêtres du Christ, présents dans les lunettes et les cintres de la voûte. Il y a là des vieillards mélancoliques, une femme enceinte, d’autres qui s’occupent de leurs enfants. On les a parfois considérés comme des anonymes témoignant de la vie quotidienne de l’époque. Mais ils présentent un aspect important du rapport entre christianisme et judaïsme. Que représentent ces personnages ? Les juifs qui ont vécu après l’Incarnation sans se convertir et qui se tiennent en marge de la société chrétienne. Leur attitude de prostration, d’intense fatigue, traduit leur incrédulité par rapport à la révélation de la divinité du Christ. Les travaux de restauration, menés dans les années 1980, ont permis de découvrir des détails qui s’étaient effacés au fil du temps, tels que les brassards et les cercles jaunes imposés alors aux juifs comme signes infâmants d’identification. Ils ont fait aussi resurgir les ombres qui Peintes par Michel-Ange, les fresques de la chapelle Sixtine font partie des chefs-d’œuvre du Vatican. Intervenant dans le documentaire que Marc Jampolsky consacre à la cité papale, Giovanni Careri * les décrypte du point de vue de l’anthropologie. accompagnent leur représentation, et à travers elles, leur dimension charnelle. Ils incarnent le temps domestique par opposition au temps héroïque enclenché par l’arrivée du messie. La figure de Joseph, qui se convertit tardivement, est une sorte d’autoportrait de Michel-Ange, qui, dans ses poèmes, a toujours fait part de sa mélancolique difficulté à être un bon chrétien. Dans cette fresque à la gloire du christianisme, il introduit des éléments de tiédeur et de doute, qui témoignent de forces contraires à l’accomplissement du temps de l’histoire chrétienne. Comment ses contemporains ont-ils accueilli sa fresque, Le Jugement dernier ? Les théologiens du XVI e siècle en ont beaucoup débattu, notamment parce que Michel-Ange y a représenté des corps scandaleusement nus, des scènes qui auraient eu, selon certains, leur place dans une chambre à coucher plutôt que dans une église ! Michel-Ange a pris beaucoup de liberté dans la conception de la fresque, il a été le premier artiste à acquérir un tel degré d’autonomie. Il était du reste décrit comme « il terribile », c’est-à-dire l’homme qui impose à la fois la crainte et le respect. Propos recueillis par Maria Angelo * Giovanni Careri dirige le Centre d’histoire et de théorie des arts de l’École des hautes études en sciences sociales. GEDEON PROGRAMMES
JAN TÖVE Au cours du mariage de sa fille, un événement bouleverse la vie de Grace et de sa famille. Signée du réalisateur britannico-suédois Colin Nutley, une minisérie à l’humour mordant, succès d’audience en Suède. Entretien. On ne choisit pas sa famille Jeudi 17 décembre à 20.55 Minisérie Une si belle famille (1-4) Lire page 23 18/10 18/2/2021 Colin Nutley Comment vous est venue l’idée d’Une si belle famille ? Colin Nutley  : Je la portais en moi depuis longtemps car la famille est un sujet qui me passionne. On l’aime, mais on la déteste aussi ! Généralement, elle se réunit pour les mariages, les enterrements et les baptêmes. Il y a toujours dans ces grandes occasions des personnes que vous n’avez pas envie de rencontrer mais avec lesquelles il faut composer. J’ai pensé que ce type de retrouvailles constituait un bon début pour raconter l’histoire de deux familles qui se rencontrent dans une petite ville et se confrontent au cycle de la vie, qui ne s’arrête jamais, de la naissance à la mort. Quel type d’héroïne est Grace ? Elle évolue dans un milieu aisé aux côtés d’un mari qui s’est éloigné d’elle. Leur couple est devenu une mécanique routinière. Elle exige davantage et se laisse guider par la liberté qui va lui faire entrevoir un homme, romantique et charmant. Si l’acte qu’elle commet va avoir des conséquences inattendues et dramatiques, il va aussi permettre de percer à jour des secrets, des mensonges et de rétablir des vérités. Diriez-vous qu’Une si belle famille est une comédie ? L’humour affleure dans les situations et les dialogues, mais je n’ai pas voulu pour autant réaliser une comédie en tant que genre. Il s’agit simplement d’une histoire avec des gens ordinaires, qui, comme nous le sommes tous, sont toujours tour à tour drôles et tristes. Parfois, il est difficile de s’empêcher de rire de choses… qui nous brisent pourtant le cœur ! Vous attendiez-vous à rencontrer un tel succès en Suède ? Je l’espérais sans pouvoir le prédire. Chaque épisode de cette première saison, diffusée en 2019 en Suède, a rassemblé entre 1,5 million et 1,8 million de téléspectateurs, dans un pays qui compte 10 millions d’habitants. La saison 2, diffusée cet automne, a obtenu la même audience. Je viens de terminer le long métrage inspiré de la série. Il sort sur les écrans en Suède dans quelques jours et j’espère qu’il rencontrera le même succès. Propos recueillis par Laure Naimski 7ARTE MAG N°51. LE PROGRAMME DU 12 AU 18 DÉCEMBRE 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :