Arte Magazine n°2020-38 12 sep 2020
Arte Magazine n°2020-38 12 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-38 de 12 sep 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : no man's land.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE MAG N°38. LE PROGRAMME DU 12 AU 18 SEPTEMBRE 2020 6 Série événement de la rentrée, proposée en ligne avant sa diffusion à l’antenne en novembre, No Man’s Land entremêle thriller, espionnage et drame familial, sur fond de conflit syrien. Les scénaristes israéliens à succès Ron Leshem et Amit Cohen (False Flag, Euphoria...) racontent la genèse de ce qu’ils présentent comme leur projet le plus ambitieux. « Une histoire de famille, d’amour et de guerre » Série No Man’s Land En ligne le 18 septembre sur arte.tv À l’antenne en novembre 18/9 30/5/2021 En partenariat avec À travers cette série, vouliez-vous avant tout aborder le sujet du conflit syrien ? Ron Leshem  : Depuis nos débuts, nous aspirons à créer une série comme No Man’s Land. Un thriller qui soit à la fois une histoire de famille, d’amour et de guerre. Nous voulions aussi montrer un mouvement de résistance de l’intérieur. Les producteurs Maria Feldman et Eitan Mansuri, cocréateurs de la série, nous en ont donné l’occasion quand ils nous ont proposé de travailler sur l’histoire d’Antoine, ce jeune Parisien qui s’envole du jour au lendemain pour un univers radicalement autre. C’est ce voyage-là que nous voulions raconter. Amit Cohen  : No Man’s Land n’est pas un documentaire  : c’est une série dramatique, pleine de rebondissements et d’émotion. Nous ne voulions pas faire une leçon sur la situation en Syrie, mais suivre les traces d’un personnage qui pénètre dans un monde inconnu dont il ignore les règles. Il s’agit avant tout d’un voyage émotionnel. Cependant, nous avions une responsabilité face au sujet, qui exigeait une grande précision, laquelle implique un travail de documentation approfondi et des rencontres. En cela, notre passé dans le renseignement nous a aidés. Tous les personnages de la série sont inspirés de gens que nous avons croisés. Quel est le no man’s land évoqué dans le titre ? R.L.  : Une fois qu’il a franchi la frontière, Antoine découvre un monde à la fois effrayant et fascinant. Il va prendre conscience qu’il est possible de se dévouer à une cause qui nous dépasse. C’est un sentiment exaltant, mais aussi addictif  : une fois qu’on est passé de l’autre côté, difficile de revenir à la vie normale. A.C.  : Dans les zones de guerre, le flou règne. Où sont les gentils, les méchants ? Nous voulions coller au sentiment de désorientation éprouvé par Antoine, ne jamais dire au spectateur quoi penser. Comme lui, il apprend les informations au fur et à mesure. Ce type de narration n’est pas commun à la télévision. Nous sommes heureux qu’on nous ait laissé la liberté de l’explorer. Propos recueillis par Jonathan Lennuyeux-Comnène SIFE.ELAMINE
SIFE.ELAMINE No Man’s Land Un jeune Français part à la recherche de sa sœur au plus fort du conflit syrien. Avec un casting international emmené par Félix Moati et Mélanie Thierry, cette série coproduite avec la fine fleur de la télévision israélienne propose une réflexion saisissante sur l’engagement. Épisode 1 Paris, 2014. Antoine Habert est un jeune et brillant ingénieur. Deux ans plus tôt, sa sœur Anna, après avoir rompu avec sa famille, a trouvé la mort dans un attentat terroriste au Caire. Antoine semble avoir surmonté ce traumatisme et tente d’avoir un enfant avec sa compagne, Lorraine. Un jour, il croit reconnaître la silhouette d’Anna dans un reportage sur les combattantes kurdes en Syrie. Malgré les réticences de ses proches, Antoine, qui se sent responsable de ce qui est arrivé à sa sœur, décide de partir à sa recherche et s’envole pour la Turquie... Épisode 2 La vie d’Antoine bascule dans la violence de la guerre, à mille lieues de son quotidien tranquille de trentenaire parisien. À la suite d’une embuscade à la frontière syrienne, il est capturé par des combattantes kurdes appartenant aux YPJ (Unités de protection de la femme). Leur meneuse, Sarya, le soupçonne de vouloir rejoindre les rangs du jeune État islamique (EI). Le sort d’Antoine est cependant suspendu après une offensive de Daech, favorisée par l’arrivée de trois djihadistes anglais porteurs d’armes lourdes, qui touche durement le bataillon kurde. Épisode 3 Antoine parvient à prouver la véracité de son histoire. Ryan, un soldat engagé volontaire, confirme l’existence dans les rangs des YPJ d’une Française qui pourrait être sa sœur. Dans l’espoir de trouver celle qui se fait maintenant appeler Shamaran, Antoine convainc Sarya de le laisser suivre une nouvelle mission menée par le bataillon kurde. Pendant ce temps, Nasser, Iyad et Paul, les trois djihadistes anglais, s’intègrent dans l’armée de l’État islamique. Mais les motivations de l’un d’entre eux semblent troubles... FRONTIÈRES Cette ambitieuse série réunit des talents français et israéliens (créateurs de séries à succès comme Euphoria, Fauda ou False Flag) pour nous plonger au plus fort du conflit syrien, en 2014, année marquée par l’expansion de l’État islamique. Le résultat n’a rien d’une leçon de géopolitique  : No Man’s Land navigue entre tension et émotion, dessinant une fresque qui mêle subtilement espionnage, guerre et drame familial. La série franchit des frontières mentales et réelles, voyageant de France jusqu’en Syrie en passant par la Grande-Bretagne et l’Égypte. Le parcours d’Antoine, à la recherche de sa sœur aux côtés d’un bataillon de combattantes kurdes, et ceux des trois jeunes Anglais engagés dans le djihad permettent d’approcher, de l’intérieur, des mondes méconnus. Félix Moati, Mélanie Thierry, Souheila Yacoub, James Purefoy (Rome) et leurs partenaires rendent cette découverte crédible et passionnante, car à visage humain. Série de Maria Feldman, Eitan Mansuri, Amit Cohen et Ron Leshem (France/Belgique/Israël, 2019, 8x45mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Amit Cohen, Ron Leshem Réalisation  : Oded Ruskin - Adaptation française et dialogues  : Xabi Molia - Avec  : Félix Moati (Antoine Habert), Mélanie Thierry (Anna Habert), Souheila Yacoub (Sarya), Jo Ben Ayed (Iyad), James Floyd (Nasser), Dean Ridge (Paul), James Purefoy (Stanley), Julia Faure (Lorraine), François Caron (Philippe Habert), Céline Samie (Marie Habert) - Coproduction  : ARTE France, Haut et Court TV, Masha Productions, Spiro Films, Fremantle, Versus Production, en association avec Hulu Dossier de presse et résumés des épisodes 4 à 8 sur artemagazine.fr La série sera disponible en DVD et VOD. 7ARTE MAG N°38. LE PROGRAMME DU 12 AU 18 SEPTEMBRE 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :