Arte Magazine n°2020-33 8 aoû 2020
Arte Magazine n°2020-33 8 aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-33 de 8 aoû 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : sous une bonne étoile.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
lundi 10 août ARTE MAG N°33. LE PROGRAMME DU 8 AU 14 AOÛT 2020 Ci= = Date de disponibilité en avant-première 12 5.00 R HINDAFING, UN VILLAGE BAVAROIS UN PEU DIFFÉRENT (3) – SAISON 1 Associés anonymes Série 5.45 R = HINDAFING, UN VILLAGE BAVAROIS UN PEU DIFFÉRENT (3) – SAISON 2 Vente presque réussie Série 6.40 EM JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Kenroku-en (Japon) Série documentaire 7.10 a ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LEM GEO REPORTAGE Paris, Blitz Motorcycles Reportage 8.00 M LES MILLE-ÎLES DU SAINT-LAURENT Indiens et pêcheurs Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 a E GEO REPORTAGE Huskies, top départ ! ; Le massage, une tradition thaïlandaise Reportage 11.40 LM LA GRÈCE D’ÎLE EN ÎLE Les Cyclades ; Le Dodécanèse Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 m ARTE REGARDS Reportage 13.35 LDM LITTLE MISS SUNSHINE Film 15.35 ER PAPOUASIE- OCCIDENTALE (1) Mon année chez les Korowai Série documentaire M R m a Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande = I= u 16.30 ER INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 XENIUS Les vacances Magazine 17.55 L m E UN JOUR SUR TERRE, DE LA NORVÈGE À LA NAMIBIE Petits et grands humains ; Le monde des animaux Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 a 28 MINUTES Magazine 20.50 a ER LA MINUTE VIEILLE La montre cassée Série 20.55 D=I LA FILLE ROSEMARIE Film 22.30 liZEIMI LA FORTERESSE CACHÉE Film 0.45 MARIO ADORF Une vie de cinéma Documentaire 1.40 a R LE PACTE D’ADRIANA Documentaire 3.15 a PER TUTTA LA VITA Court métrage 3.25 LM LA GRÈCE – DES MONTAGNES À LA MER La côte méridionale et l’Attique Série documentaire Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de fin de replay BETA FILM 20.55 Cinéma La fille Rosemarie Une prostituée de luxe enregistre les confidences sur l’oreiller de ses clients pour les faire chanter. Inspirée d’un tragique fait divers, une critique sociale mordante avec Nadja Tiller et Mario Adorf. Francfort-sur-le-Main, dans les années 1950. La séduisante Rosemarie Nitribitt vit dans un triste entresol avec deux amis chanteurs, désargentés comme elle. Aspirant à s’élever socialement sur fond de miracle économique allemand, la jeune femme use de ses charmes auprès d’hommes fortunés qu’elle repère dans les hôtels luxueux de la ville. À la suite d’un quiproquo, elle fait la connaissance de Hartog, un riche industriel marié qui l’installe bientôt dans un petit appartement. Quand ce dernier la quitte, un Français, Fribert, la convainc de séduire d’autres membres du cartel d’entreprises auquel appartient Hartog, afin d’enregistrer leurs confidences sur l’oreiller pour les faire chanter. À CHAUD Veillant sur les secrets de leurs alcôves comme sur ceux de leurs affaires, les puissants de ce monde sont prêts à s’unir pour les défendre. Dans sa course à l’argent facile, Rosemarie va en faire la tragique expérience... S’emparant à chaud d’un fait divers retentissant, advenu à Francfort en 1957 (et jamais élucidé), Rolf Thiele brouille les cartes en modifiant l’identité des véritables « clients » de Maria Rosalia Auguste Nitribitt, dite « Rosemarie », parmi lesquels auraient notamment figuré l’un des fils Krupp, un grand photographe lié à la famille Opel, le propriétaire de BMW, ainsi qu’un ministre fédéral et un futur chancelier de la RFA. Réunissant Mario Adorf, Gert Fröbe et Nadja Tiller (Le désordre et la nuit), la plus célèbre actrice autrichienne de l’époque, et ponctuée de numéros chantés, une critique sociale mordante, jusqu’à son dénouement. Meilleur film ex-aequo en langue étrangère, Golden Globes 1959 Prix Pasinetti, Venise 1958 (Das Mädchen Rosemarie) Film de Rolf Thiele (Allemagne, 1958, 1h34mn, noir et blanc, VF/VOSTF) - Scénario  : Rolf Thiele et Erich Kuby Avec  : Nadja Tiller (Rosemarie), Peter van Eyck (Fribert), CarlRaddatz (Hartog), Gert Fröbe (Bruster), Mario Adorf (Horst), Jo Herbst (Walter) Production  : Roxy-Film Gmbh - Version restaurée M 8/9 Voir aussi à 0.45 le documentaire Mario Adorf – Une vie de cinéma.
22.30 Cinéma Trésors du cinéma asiatique La forteresse cachée La fuite pour leur survie d’une princesse, d’un samouraï et de deux paysans gaffeurs. Une fresque épique du grand Kurosawa, qui a inspiré Star Wars. TOHO PRODUCTION Dans le Japon du XVI e siècle, Tahei et Matashichi, deux paysans qui ont combattu pour les Akizuki lors d’une guerre de clans, prennent la fuite après la déroute de leur armée. Découvrant par hasard de l’or caché au creux d’un arbre, ils sont persuadés qu’il s’agit du trésor des Akizuki. Mais ils sont suivis par un mystérieux guerrier qui se révèle être Rokurota Makabe, un des généraux du clan défait, chargé d’en protéger la dernière héritière, la princesse Yuki, et de rapporter le trésor... Le samouraï va manipuler les deux gaffeurs cupides et veules pour qu’ils l’aident malgré eux dans sa mission. C’est qu’il faut traverser les lignes ennemies... L’HÉRITIER CACHÉ En 1958, après deux demi-échecs publics causés par la noirceur du Château de l’araignée et des Bas-fonds, Akira Kurosawa décide de réaliser un film picaresque, plus léger et spectaculaire, avec une nouvelle technique proche du Cinémascope. Au-delà du succès retentissant qui l’accueille, au Japon comme à l’étranger, La forteresse cachée, lointainement inspiré d’une saga d’Eiji Yoshikawa (La pierre et le sabre et La parfaite lumière, publié en France chez J’ai lu), est demeuré fameux au sein d’une filmographie d’une exceptionnelle densité. Bravoure, sens de l’honneur et du sacrifice, incarnés par le formidable Toshiro Mifune, couardise et malchance burlesques pour ses deux acolytes impuissants à le trahir  : autour de ces deux pôles narratifs s’enroulent des scènes épiques d’une époustouflante beauté visuelle. Le film connaîtra un regain de popularité lorsque George Lucas confessera y avoir puisé l’inspiration de ses Star Wars. Des clans qui s’affrontent, une princesse rebelle et guerrière, deux antihéros drolatiques comme le tandem R2D2 et Z-6PO, un célèbre duel à la lance...  : autant d’éléments qui ont traversé le Pacifique vers Hollywood. « Je suis ton père », aurait pu souffler le grand Kurosawa. (Kakushi-toride no san-akunin) Film d’Akira Kurosawa (Japon, 1958, 2h13mn, noir et blanc, VF/VOSTF) Scénario  : Akira Kurosawa, Ryuzo Kikushima, Hideo Oguni, Shinobu Hashimoto - Avec  : Toshiro Mifune (Rokurota Makabe), Misa Uehara (la princesse Yuki), Kamatari Fujiwara (Matashichi), Minoru Chiaki (Tahei), Susumu Fujita (Hyoe Tadokoro) - Production  : Toho Company 19/8 I Retrouvez la programmation « Trésors du cinéma asiatique », à l’antenne et en ligne sur artemagazine.fr COIN FILM 0.45 Mario Adorf Une vie de cinéma Portrait de l’acteur germano-suisse Mario Adorf, qui fête ses 90 ans en 2020. L’occasion de revenir sur une longue carrière de cinéma, entre l’Allemagne, l’Italie et la France. Avec plus de deux cents films à son actif, Mario Adorf est l’un des plus prolifiques acteurs de langue allemande. Révélé à 27 ans dans le film noir La nuit quand le diable venait de Robert Siodmak, il tournera sous la direction de grands noms comme Sam Peckinpah (Major Dundee), Billy Wilder (Fedora), Volker Schlöndorff (Le tambour) ou Rainer Werner Fassbinder (Lola, une femme allemande). D’abord cantonné aux personnages de truands, l’acteur au physique imposant élargit sa palette avec des incursions dans le cinéma italien, avant d’exceller dans des rôles de « patriarches ». Dans cet émouvant portrait, le comédien polyglotte, qui vit désormais entre Munich, Paris et Saint- Tropez, revient sur son riche parcours. À cette occasion, il retrouve notamment la réalisatrice Margarethe von Trotta et l’actrice Senta Berger, avec qui il a plusieurs fois partagé l’affiche. Documentaire de Dominik Wessely (Allemagne, 2020, 52mn) - Production  : Coin Film 23/8 I lundi 10 août ARTE MAG N°33. LE PROGRAMME DU 8 AU 14 AOÛT 2020 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :