Arte Magazine n°2020-17 18 avr 2020
Arte Magazine n°2020-17 18 avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-17 de 18 avr 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : dérapages.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 21 avril ARTE MAG N°17. LE PROGRAMME DU 18 AU 24 AVRIL 2020 5.00 M LA CHANA Le flamenco est ma vie Documentaire 6.15 M XENIUS Cellules grises  : comment marche notre cerveau Magazine 6.40 M XENIUS Anesthésie, les risques et effets secondaires Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 M GEO REPORTAGE Des chats au pays des tsars Reportage 8.00 M BONNES NOUVELLES DE LA PLANÈTE L’eau Documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 EM AU CŒUR DES CARPATES Le royaume de l’ours ; Le royaume du loup Documentaire 10.55 M LES ALPES À TRAVERS LES ÂGES Documentaire 12.05 M LE BOUILLEUR DE CRU DES ALPES BAVAROISES Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Une réserve naturelle expérimentale et controversée Reportage 13.40 DEM UN ADULTÈRE Téléfilm iâ 18 Pour mieux profiter d’ARTE M Multidiffusion R Rediffusion 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 XENIUS Comment bien entretenir nos dents Magazine 17.55 E DES BÊTES ET DES SORCIÈRES Les mystères de la forêt ; Les énigmes de l’étang Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 E TOUS SURVEILLÉS 7 milliards de suspects Documentaire 22.25 IHUMAN – L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET NOUS Documentaire 0.05 LES ROBOTS TRADERS, LA FINANCE À HAUTE FRÉQUENCE Documentaire 1.35 R SILICON VALLEY La révolution des hackers Documentaire 3.10 EM LA ROUTE DE LA SOIE ET AUTRES MERVEILLES Ferghana, creuset d’un continent Série documentaire 3.35 M ARTE REGARDS Quand les femmes s’emparent des métiers masculins Reportage gi Disponible en replay EZZEM =I Zn Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Vidéo à la demande Date de disponibilité en avant-première Disponibilité en ligne 15.35 EM RAPA NUI – ÎLE DE PÂQUES Les revers du tourisme Documentaire Versions linguistiques disponibles u Date de fin de replay CAPA PRESSE 20.50 Thema Tous surveillés 7 milliards de suspects Des caméras de Nice à la répression chinoise des Ouïghours, cette enquête dresse le panorama mondial de l’obsession sécuritaire, avec un constat glaçant  : le totalitarisme numérique est pour demain. Aujourd’hui, plus de 500 millions de caméras sur la planète offrent aux autorités la capacité de nous surveiller, à peu près partout et à chaque instant. Sous couvert de lutte contre le terrorisme ou la criminalité, les grandes puissances se sont lancées dans une dangereuse course aux technologies de surveillance. Dorénavant, l’incroyable perfectionnement de l’intelligence artificielle valide l’idée d’un regard total. Aux États-Unis, les forces de police utilisent la reconnaissance faciale pour identifier les suspects. En Chine, les caméras peuvent repérer les criminels de dos, à leur simple démarche. En France, la police utilise des caméras intelligentes qui analysent les émotions et les comportements des passants. Marquée par l’attentat au camion du 14 juillet 2016, qui a fait 86 morts, et s’est produit en dépit des 2 000 caméras scrutant la ville, Nice se situe désormais à l’avant-garde de l’expérimentation. Le centre de supervision et les zones dédiées à la reconnaissance faciale sont les chevaux de bataille du maire Christian Estrosi, qui veut faire de sa ville une safe city. Comme un virus, l’idéologie du tout sécuritaire se répand à la mesure d’une révolution numérique à la puissance exponentielle. Va-t-elle transformer notre monde en une planète habitée par 7 milliards de suspects ? Quel niveau de surveillance nos libertés individuelles peuvent-elles endurer ? DICTATURE 3.0 On le surnomme le « marché de la peur », estimé à 40 milliards de dollars par an. Colossaux, les enjeux de la surveillance intelligente aiguisent les appétits de sociétés prêtes à promouvoir le « modèle Big Brother » pour engranger les plus grands bénéfices. L’enquête internationale de Sylvain Louvet démonte les rouages de cette machine aux innombrables facettes et dévoile la relation incestueuse qui se noue entre les industriels et les pouvoirs publics. En Israël, elle souligne les liens
entre l’armée, le Mossad et les start-up technologiques, soupçonnées de tester la reconnaissance faciale aux checkpoints. En France, elle met en lumière l’influence du secteur privé, dans les orientations choisies par le maire de Nice, Christian Estrosi. Aux États-Unis, l’enquête donne la parole à ceux qui dénoncent la faillibilité du logiciel de reconnaissance faciale d’Amazon couplé à un fichage biométrique généralisé. Le documentariste a également réussi à enquêter en Chine, pays où l’obsession sécuritaire est en passe de donner naissance à une nouvelle forme de régime  : la dictature 3.0. Arrestations "préventives" arbitraires, mise en place d’un système de notation des citoyens, fichage ADN et persécution systématisée (allant jusqu’à l’apposition d’un QR code sur la porte des appartements) de la minorité musulmane des Ouïghours… L’arsenal de la répression connaît un degré de raffinement inédit dans l’histoire de l’humanité. Un camp du Goulag numérique  : telle est la vision du futur dessinée par ce documentaire aussi percutant que glaçant. Lire page 8 Documentaire de Sylvain Louvet (France, 2020, 1h30mn) - Coproduction  : ARTE France, Capa Presse L’intelligence artificielle va-telle remplacer l’humanité ? Ce documentaire prend la mesure de l’emprise des algorithmes sur nos vies et donne la parole à leurs (géniaux) pères putatifs. « La création d’une intelligence artificielle serait le plus grand événement de l’histoire de l’humanité. Mais il pourrait être aussi le dernier », disait Stephen Hawking. Le célèbre cosmologiste avait prévu la croissance infinie de l’informatique mais partageait avec certains pionniers la crainte qu’elle ne devienne incontrôlable. Aujourd’hui, l’IA promet d’aider à guérir des maladies, de faire face aux changements climatiques ou de combattre la pauvreté. Mais elle menace aussi d’influer insidieusement sur nos comportements, de mettre à mal l’idée même de sphère privée ou d’aider les dictatures à asseoir leur pouvoir. En proie à une surveillance algorithmique, Coup de projecteur sur le trading à haute fréquence, qui engrange des profits démesurés grâce aux algorithmes et aux robots. Le temps, c’est de l’argent  : cet adage est pris au pied de la lettre dans le domaine du trading à haute fréquence, où les meilleures affaires sont réalisées par ceux disposant de la connexion la plus rapide – tout se joue à quelques millisecondes près. Désormais, les ordinateurs commercent entre eux, créant ainsi des marchés notre identité peut dorénavant se réduire... à des données. TOUTE-PUISSANCE L’IA sera vite dépassée. On parle aujourd’hui d’une intelligence artificielle générale (IAG), capable de s’adapter et d’apprendre seule, qui égalerait, voire dépasserait les capacités humaines. De quoi allécher les firmes qui font commerce des données numériques (les célèbres Gafam). Le documentaire dresse l’état des lieux de l’IA en donnant la parole à ceux M 19/7 M financiers incontrôlables, où activité lourde de plusieurs MM 22/3 19/6 14/4 19/6 22.25 iHuman – L’intelligence artificielle et nous UPNORTH FILM 0.05 Les robots traders, la finance à haute fréquence les paris sur les crises comme les investissements sont peu à peu détachés de la réalité. Tout commence à Las Vegas où, au milieu des années 1970, de jeunes physiciens tentent de rafler la mise grâce à des calculs de probabilités. Leurs algorithmes transforment ainsi roulette et black jack en opérations calculables qui sont ensuite transférées avec succès sur les marchés financiers. Depuis, les robots ont pris le relais, faisant du trading à haute fréquence une qui en débattent (sociologues, avocats des droits de l’homme, scientifiques ou journalistes d’investigation) mais aussi à ceux qui l’inventent, comme Jürgen Schmidhuber et Ilya Sutskever, deux grands chercheurs et initiateurs, à la posture ambivalente  : conscients de la toute-puissance de leur création mais déterminés à poursuivre leurs travaux. Documentaire de Tonje Hessen Schei (Norvège, 2019, 1h36mn) milliards de dollars. Ce n’est plus l’investissement en soi qui génère du profit, mais de multiples achats et reventes – où des marges minuscules se traduisent par des bénéfices démesurés. Ponctuée de nombreux témoignages de traders et de spécialistes de l’économie, une plongée vertigineuse au cœur d’une facette méconnue de la finance. Documentaire de Friedrich Moser et Daniel Wunderer (Autriche, 2020, 1h30mn) mardi 21 avril ARTE MAG N°17. LE PROGRAMME DU 18 AU 24 AVRIL 2020 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :