Arte Magazine n°2020-11 7 mar 2020
Arte Magazine n°2020-11 7 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-11 de 7 mar 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Téhéran tabou.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
dimanche 8 mars ARTE MAG N°11. LE PROGRAMME DU 7 AU 13 MARS 2020 10 5.20 M METROPOLIS Magazine 6.05 M LE SURRÉALISME AU FÉMININ Documentaire 7.00 EM KARAMBOLAGE Magazine 7.10 LM UN BILLET DE TRAIN POUR… Le Mexique Série documentaire 8.00 › 9.20 ARTE JUNIOR 8.00 L R REMUE-MÉNINGES La perception des nuances de couleurs Programme jeunesse 8.25 VRAIMENT TOP ! Programme jeunesse 8.40 PASSE ME VOIR ! Joséphine danse parmi les pirates et les paysans Programme jeunesse 9.05 ARTE JUNIOR, LE MAG Programme jeunesse 9.20 DM JE NE ME TAIRAI PAS Téléfilm 10.50 ER AU FIL DES ENCHÈRES « La prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France » Série documentaire 11.20 METROPOLIS Magazine 12.05 R CUISINES DES TERROIRS Le Burgenland Série documentaire 12.50 E GEO REPORTAGE Oscar ou l’art d’apprivoiser les chevaux Reportage 14.00 LEM UN VOYAGE EN POLOGNE Des monts des Géants aux Carpates ; De lagunes en marais ; Du pays des mille lacs à la mer Baltique Série documentaire 16.15 M LES GUERRIÈRES VIKINGS Documentaire 17.10 M MATA HARI La sulfureuse Documentaire 18.00 ER SCULPTRICES, NI MUSES NI MODÈLES Documentaire 18.55 CLARA SCHUMANN « Concerto pour piano en la mineur » Concert 19.45 ARTE JOURNAL 20.10 E VOX POP Magazine 20.40 E KARAMBOLAGE Magazine 20.51 EM TU MOURRAS MOINS BÊTE Interstellar Série d’animation 20.55 DE PERFECT MOTHERS Film 22.40 TÉHÉRAN TABOU Film 0.15 R HOMMAGE AUX GRANDES DIVAS ORIENTALES Concert 1.50 DEM LA BELLE SAISON Film 3.30 R MAMAN COLONELLE Documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première En partenariat avec m 18.00 Le documentaire culturel Journée internationale des femmes 2020 Sculptrices, ni muses ni modèles À toutes les époques, les sculptrices ont bravé les interdits pour conquérir leur place. Au travers de leurs destins, cette histoire méconnue de la sculpture invite à redécouvrir des chefs-d’œuvre oubliés. De Properzia de’Rossi, pionnière de la Renaissance, à Niki de Saint Phalle 18.55 Maestro Clara Schumann« Concerto pour piano en la mineur » L’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig interprète le Concerto pour piano de Clara Schumann, née il y a deux siècles. Composé alors qu’elle n’avait que 14 ans, le Concerto pour piano en la mineur reste la seule œuvre orchestrale que l’histoire a retenue de Clara Schumann(1819- 1896). Pianiste prodige, mais aussi compositrice, la musicienne romantique l’avait interprété à 16 ans, à l’invitation de Felix Mendelssohn, qui dirigeait alors l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig. Si ses contemporains décrivaient la jeune femme comme 20.10 Vox pop PAULINE BALLET Présenté par Nora Hamadi, le magazine des débats qui agitent l’Europe. Au sommaire  : la contraception masculine, un fantasme ? Alors que les contraceptifs féminins abondent, les hommes ont un et ses monumentales « Nanas » en passant par Camille Claudel et son art tourmenté, Marcello et sa Pythie sensuelle et furieuse, la radicale Jane Poupelet ou Germaine Richier, les sculptrices ont produit des œuvres dont la puissance ne cesse de surprendre. Invitant à la contemplation, ce passionnant documentaire fait jaillir des joyaux, parfois oubliés, de l’histoire de l’art. Du XVI e siècle à nos jours, il révèle l’apport considérable des femmes à la sculpture. Documentaire d’Émilie Valentin (France, 2018, 52mn) - Auteurs  : Tristan Benoit, Émilie Valentin - Coproduction  : ARTE France, Ex Nihilo - (R. du 9/9/2018) 19/3 réservée, ce chef-d’œuvre témoigne d’une expression artistique stupéfiante. À l’occasion des 200 ans de la naissance de la compositrice, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, sous la direction d’Andris Nelsons, lui a consacré l'an dernier un concert avec, outre son concerto interprété par la pianiste lettone Lauma Skride, la Symphonie n o 1 de son mari, Robert Schumann. Concert (Allemagne, 2019, 43mn) - Réalisation  : Ute Feudel 14/3 choix plus limité. Pourquoi ? Enquête en France et en Écosse sur les expériences de contraception masculine et leurs effets secondaires. Et aussi, pensions alimentaires  : les États doivent-ils intervenir ? Entretien avec Stéphanie Lamy, cofondatrice du collectif Abandon de Famille – Tolérance Zéro ! Sans oublier le tour d’Europe des correspondants. Magazine présenté par Nora Hamadi (France, 2020, 28mn) - Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse 1/3 16/5
2013 GAUMONT 20.55 Cinéma Journée internationale des femmes 2020 Perfect Mothers Sur la côte australienne, l’amitié fusionnelle de deux femmes qui s’éprennent chacune du fils adolescent de l’autre. Aux frontières de l’inceste, une réflexion tout en sensualité sur les nouvelles mères. Sur un rivage australien paradisiaque, Lil et Roz ont grandi ensemble, entre baignades en mer, fous rires et secrets partagés. Devenues adultes et mariées, les amies restent inséparables, d’autant que leurs maternités simultanées – leurs fils ont le même âge – leur a permis de continuer à tout partager. Après la mort accidentelle du mari de Lil, les deux femmes, qui habitent dans des maisons voisines, voient avec ravissement leurs garçons adolescents, Ian et Tom, reproduire leur relation fusionnelle. Un carré parfait où Harold, l’époux de Roz, peine à trouver sa place. Une nuit, Roz et Ian tombent dans les bras l’un de l’autre, bientôt imités par Lil et Tom. CODES SECRETS Adaptant en Australie un roman de Doris Lessing, Anne Fontaine met en scène, avec une distance dénuée de jugement, des amours croisées vibrantes de sensualité, aux frontières de l’inceste. Dans leurs maisons isolées en bordure de plage sauvage, entre vagues, pontons écrasés de soleil et crépuscules doucement alcoolisés, les deux mères, magistralement incarnées par une délicate Naomi Watts et une souveraine Robin Wright, et leurs fils surfeurs au corps de dieu grec, s’inventent un monde idéal à l’écart des réalités, dont eux seuls détiennent les codes. Une manière pour les femmes de prolonger l’intense légèreté de leur enfance enchantée et pour les adolescents initiés de s’attacher à leur mère plus encore. Mais dès les limites du huis clos franchies, le rêve se fracasse, ne résistant pas à l’élan de vie du dehors. Malgré des éclairs de lucidité, Lil et Roz restent suspendues dans l’illusion d’une éternelle jeunesse. Meilleure actrice (Naomi Watts), Prix du Cercle australien des critiques de films 2014 (Adoration) Film d’Anne Fontaine (Australie/France, 2012, 1h45mn, VF/VOSTF) Scénario  : Christopher Hampton et Anne Fontaine, d’après le roman Les grands-mères de Doris Lessing - Avec  : Naomi Watts (Lil), Robin Wright (Roz), Xavier Samuel (Ian), James Frecheville (Tom), Ben Mendelsohn (Harold), Sophie Lowe (Hannah), Jessica Tovey (Mary), Gary Sweet (Saul), Alyson Standen (Molly) - Production  : Mon Voisin Productions, Gaumont, Ciné@, France 2 Cinéma 22.40 Cinéma Journée internationale des femmes 2020 Téhéran tabou Trois Téhéranais aux prises avec les contradictions de leur pays. Ce film d’animation dresse le portrait d’une société où sexe, corruption et prostitution flirtent dangereusement avec les interdits religieux. LITTLE DREAM ENTERTAINMENT À Téhéran, Pari élève seule Elias, son fils muet d’une dizaine d’années. Depuis que son mari, toxicomane, est en prison, elle n’a d’autre choix que de vendre son corps. Non loin de là, Sara, enceinte, étouffe entre une bellemère acariâtre et un beau-père grabataire. Elle n’aspire qu’à travailler, une activité que son époux lui interdit. De son côté, Babak, un jeune musicien, trompe l’ennui entre quelques joints et des soirées en discothèque. C’est lors de l’une d’entre elles qu’il rencontre Donya, avec qui il passe la nuit. Le lendemain, la jeune femme lui avoue qu’elle se marie bientôt. Babak doit alors payer une opération pour lui refaire une virginité. SEXE, DROGUES ET AYATOLLAHS Pour son premier long métrage, Ali Soozandeh frappe fort. Exilé en Allemagne depuis plus de vingt ans, le cinéaste iranien chronique sans fard la double vie des Téhéranais dans une société étouffée par ses interdits moraux et religieux. Par-delà une implacable radiographie des tabous, ce film choral suit les destins entrecroisés de personnages en lutte pour leur liberté. Cœur de la résistance, le Téhéran underground apparaît comme le seul lieu d’espoir. On s’y presse pour contourner, à coups de faux certificats, les règles machistes d’une bureaucratie d’un autre temps. Mis en scène comme une bande dessinée animée grâce au procédé de rotoscopie, qui permet de redessiner des acteurs filmés auparavant sur fond neutre, ce bijou visuel offre une plongée acide dans les contradictions d’un pays. Lire page 4 (Tehran Taboo) Film d’animation d’Ali Soozandeh (Allemagne/Autriche, 2017, 1h30mn, VOSTF) - Avec  : Elmira Rafizadeh (Pari), Zar Amir Ebrahimi (Sara), Bilal Yasar (Elias), Arash Marandi (Babak), Negar Mona Alizadeh (Donya), Alireza Bayram (Mohsen), Morteza Tavakoli (Amir) - Production  : Little Dream Entertainment, Coop99 Filmproduktion, ORF, ZDF/Das kleine Fernsehspiel, en association avec ARTE M 14/3 dimanche 8 mars ARTE MAG N°11. LE PROGRAMME DU 7 AU 13 MARS 2020 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :