Arte Magazine n°2019-46 9 nov 2019
Arte Magazine n°2019-46 9 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-46 de 9 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Salman Rushdie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
lundi 11 novembre ARTE MAG N°46. LE PROGRAMME DU 9 AU 15 NOVEMBRE 2019 12 5.00 EM JACQUES BREL À KNOKKE-LE-ZOUTE, 1963 Concert 5.45 M XENIUS De l’arsenic dans l’eau potable Magazine 6.15 EM LES GRANDS MYTHES – L’ILIADE (7 & 8) Patrocle et les Myrmidons ; La vengeance d’Achille Série documentaire 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 EM GEO REPORTAGE Slovénie, le royaume des abeilles Reportage 8.00 EM DES BÊTES ET DES SORCIÈRES La vie cachée de la prairie Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 L R GEO REPORTAGE Nomades du Kirghizistan ; Les beachboys de Hawaii Reportage 11.15 M LE VIEIL HOMME ET LA CIGOGNE Documentaire 12.00 EM DES BÊTES ET DES SORCIÈRES Les mystères de la forêt Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS En Russie, ils se mobilisent pour la démocratie Reportage 13.30 AILLEURS EN EUROPE 13.35 DEM GEMMA BOVERY Film 15.30 CAUCASE, LE MOINE ET SES ENFANTS Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 XENIUS Le phosphore, une matière première menacée Magazine 17.35 E PHOTOGRAPHES VOYAGEURS Papouasie-Nouvelle- Guinée, les danseurs du feu Série documentaire 18.05 LES ÎLES DE SA MAJESTÉ Skye Série documentaire 18.55 LES RENARDS DE BERLIN Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 EM A MUSÉE VOUS, A MUSÉE MOI – SAISON 2 « Narcisse » – Le mythe de Narcisse 20.55 LDR L’ÉTAU Film 22.55 R LE RIDEAU DÉCHIRÉ Film 1.00 ARGUMENTS Documentaire 2.50 M ARTE JOURNAL 3.15 M ARTE REGARDS Sauver le commerce local – Comment rendre nos centres-villes attractifs ? Reportage 3.50 ER DE L’ART ET DU COCHON Rembrandt – « Le bœuf écorché » Collection documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles ARD/DEGETO FILM 20.55 Cinéma Cycle Alfred Hitchcock L’étau Une curiosité historique inspirée par la crise des missiles à Cuba, avec un savoureux détour par Paris. Ce film tardif du maître, comme Le rideau déchiré, a été critiqué à sa sortie pour sa vision très américaine de la guerre froide. Washington, 1962. André Devereaux, un espion français mal vu par sa hiérarchie en raison de ses accointances avec la CIA, est sollicité par un agent américain de ses amis pour enquêter sur la teneur d’un accord passé entre le jeune gouvernement castriste et l’URSS. Cette mission effectuée, alarmé par ce qu’il a découvert, il se rend à Cuba, où il œuvre de concert avec un réseau d’opposants dont la dirigeante, jeune veuve d’un révolutionnaire en vue, est devenue au fil du temps sa maîtresse. Au péril de sa vie, elle parvient à transmettre des informations cruciales, qui orientent André vers un dangereux réseau prosoviétique français répondant au nom de code Topaze... BARBUDOS ET FRANCE GAULLIENNE Comme Le rideau déchiré, L’étau est un film commandé par les studios pour servir la cause américaine dans le combat contre l’URSS. Hitchcock s’est emparé avec sa maestria habituelle du complexe roman d’espionnage Exodus, signé Leon Uris. L’intrigue, qui navigue de la côte Est des États-Unis à Paris, avec une escale cubaine haute en couleur, s’inspire lointainement d’une authentique affaire ayant défrayé la chronique dans la France gaullienne des années 1960, en marge de la crise des missiles. Une peinture joyeusement cynique et plutôt convaincante du monde à l’heure de la guerre froide, à laquelle un trio inattendu d’autochtones (Philippe Noiret, Michel Piccoli et Claude Jade) apporte une savoureuse touche hexagonale. (Topaz) Film d’Alfred Hitchcock (États-Unis, 1969, 2h, VF/VOSTF) - Scénario  : Alfred Hitchcock, Samuel Taylor, d’après le roman de Leon Uris - Avec  : Frederick Stafford (André Devereaux), Karin Dor (Juanita de Cordoba), John Forsythe (Michael Nordstrom), Dany Robin (Nicole Devereaux), Michel Piccoli (Jacques Granville), Philippe Noiret (Henri Jarre), Claude Jade (Michèle Picard) - Production  : Universal Pictures - (R. du 21/2/2010)
22.55 Cinéma Cycle Alfred Hitchcock Le rideau déchiré Un savant atomiste américain (Paul Newman), suivi par sa fiancée (Julie Andrews), s’enfuit à Berlin-Est. Un film d’espionnage auquel Hitchcock imprime sa marque. UNIVERSAL STUDIOS Jeune savant proche du Pentagone, Michael Armstrong arrive à Copenhague en compagnie de son assistante et fiancée Sarah pour participer à un congrès sur l’atome. La jeune femme découvre qu’au lieu du détour imprévu par Stockholm qu’il prétend devoir effectuer, Armstrong a pris un billet pour Berlin-Est. L’ayant suivi à son insu, elle comprend avec désespoir qu’il a décidé de passer le rideau de fer pour se mettre au service de la RDA et collaborer avec un chercheur dont les travaux portent, comme les siens, sur l’élaboration d’un système antimissile... DE L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR De manière plus classique que L’étau, Le rideau déchiré, porté par deux des plus grandes stars hollywoodiennes de l’époque, se met explicitement au service du combat américain contre l’ennemi soviétique, ce dont sa notoriété a pâti. Mais Hitchcock subvertit ce manichéisme de commande par sa vision de grand cinéaste, filmant l’Allemagne de l’Est comme un espace abstrait, miroir à la fois familier et cauchemardesque du monde que les héros ont laissé derrière eux. Restée célèbre, la longue et pénible séquence qui montre un meurtre de façon réaliste, tendance qui culminera dans Frenzy, contribue à l’inquiétude sourde distillée par le film. (Torn Curtain) Film d’Alfred Hitchcock (États-Unis, 1966, 2h02mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Brian Moore - Avec  : Paul Newman (Michael Armstrong), Julie Andrews (Sarah Louise Sherman), Lila Kedrova (la comtesse Kuchinska), Wolfgang Kieling (HermannGromek), Günter Strack (KarlManfred), Ludwig Donat (Gustav Lindt), Tamara Toumanova (la danseuse) - Production  : Universal Pictures (R. du 20/3/2011) Cycle Alfred Hitchcock Lundi 4 novembre Complot de famille à 20.55 Frenzy à 22.50 Lundi 11 novembre L’étau à 20.55 Le rideau déchiré à 22.55 OLIVIER ZABAT 2018 1.00 La lucarne Arguments Rencontre avec des « entendeurs de voix » réunis en communauté pour combattre la marginalisation sociale dont ils sont victimes. De nombreuses personnes supportent au quotidien des voix intérieures hostiles, qui commentent leurs gestes et leurs pensées. Dans plusieurs pays du monde, les « entendeurs de voix » se sont regroupés en associations, refusant l’aliénation médicale et sociale qu’engendre, selon eux, l’étiquette de la schizophrénie. À travers leurs groupes de parole, ils tentent de trouver des stratégies pour lutter contre ce qu’ils considèrent comme un phénomène dont on peut s’accommoder plutôt que comme une maladie. Au Royaume-Uni, les thérapeutes Ron Coleman et Karen Taylor réunissent chez eux des personnes venues de toute l’Europe. Au fil d’ateliers d’écriture et de sessions d’enregistrements audio, elles apprennent ainsi à nouer un dialogue avec leurs voix intérieures et à exorciser la dureté de leur quotidien. EXPLORATION INTIME En suivant les membres d’une communauté solidaire et combative d’« entendeurs de voix », Olivier Zabat s’affranchit du cadre institutionnel de la psychiatrie pour proposer une exploration intime et sensible de la souffrance mentale et de ses enjeux. Documentaire d’Olivier Zabat (France, 2018, 1h49mn) Production  : Les Films d’Ici, en association avec ARTE France-La Lucarne 4/11 9/1/2020 lundi 11 novembre ARTE MAG N°46. LE PROGRAMME DU 9 AU 15 NOVEMBRE 2019 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :