Arte Magazine n°2019-45 2 nov 2019
Arte Magazine n°2019-45 2 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-45 de 2 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Léonard de Vinci.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 6 novembre ARTE MAG N°45. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 NOVEMBRE 2019 20 5.00 M LES GRANDS MOMENTS DE LA MUSIQUE Anne-Sophie Mutter & Herbert von Karajan – Le « Concerto » de Beethoven Concert 5.40 M XENIUS La testostérone rendrait-elle les hommes agressifs ? Magazine 6.10 M BIBLIOTHÈQUES AMBULANTES – LE MONDE À PORTÉE DE MAIN Italie, Ferrandina avec Antonio La Cava ; USA, Portland avec Laura Moulton et Ben Hodgson Série documentaire 7.05 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.10 EM GEO REPORTAGE Kurt, un homme parmi les loups Reportage 7.55 EM LES NOUVEAUX MONDES SAUVAGES Mozambique  : le grand repeuplement de Zinave Série documentaire 8.40 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.20 EM ULTIMA PATAGONIA Documentaire 11.10 LMEM RÉGALEC, PREMIERS CONTACTS AVEC LE POISSON ROI Documentaire 12.05 EM SUR LA PISTE DES VIPÈRES Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Crète, le vin des dieux Reportage 13.30 AILLEURS EN EUROPE 13.35 DM DOUBLE JEU Le dernier rapport d’Eva Téléfilm 15.35 E AMÉRIQUE DU SUD, SUR LA ROUTE DES EXTRÊMES La cordillère des Andes Série documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 R XENIUS Que faut-il pour être heureux ? Magazine 17.35 E PHOTOGRAPHES VOYAGEURS Vanuatu, la petite fille d’Ambrym Série documentaire 18.05 M LA PÉNINSULE IBÉRIQUE AU FIL DE L’EAU L’Èbre Série documentaire 18.55 UNE CROISIÈRE ESTIVALE SUR LA BALTIQUE Saint-Pétersbourg Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.53 EM A MUSÉE VOUS, A MUSÉE MOI – SAISON 2 « Shot Marilyns » – Le quiz télé Série 20.55 E TOUTES NOS ENVIES Film 22.55 E LE DOSSIER « DOCTEUR JIVAGO » Je vous invite à mon exécution Documentaire 23.55 LES POINGS DANS LES POCHES Film 1.40 M ARTE JOURNAL 2.00 M LA NATION DE L’ENFANT UNIQUE Documentaire 3.25 EM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Bois de Vincennes Série documentaire 3.55 M ARTE REGARDS Un nouveau départ dans la vie de John Reportage FIN AOÛT/MARS FILMS/FRANCE 3 CINÉMA/RHÔNE-ALPES CINÉMA/MAC GUFF LIGNE/NORD-OUEST FILMS/D.R. 20.55 Cinéma Toutes nos envies Le combat d’une jeune magistrate face aux affres du surendettement et de la maladie. Signé Philippe Lioret, un drame émouvant doublé d’une critique sociale, porté par Marie Gillain et Vincent Lindon. Juge au tribunal de Lyon, Claire se charge du dossier de Céline, la mère d’une camarade de sa fille, étranglée par ses prêts à la consommation. Elle lui évite l’expulsion, mais la spirale du surendettement est bel et bien enclenchée. Déterminée à faire condamner les sociétés de crédit pour pratiques mensongères, Claire doit aussi mener une autre bataille. On lui découvre une tumeur au cerveau inopérable, pour laquelle elle refuse tout traitement. Face aux recours des organismes financiers, la jeune magistrate fait appel à un collègue, Stéphane, afin de mettre au point une stratégie qui permettrait de l’emporter en appel et en cassation. Une course contre la montre s’engage. À FLEUR DE PEAU Après Je vais bien, ne t’en fais pas (2006) et Welcome (2009), Philippe Lioret poursuit dans la veine du film social en adaptant librement le roman D’autres vies que la mienne d’Emmanuel Carrère. Entrelaçant plusieurs histoires en une – la lutte judiciaire, la maladie foudroyante, les tourments intimes –, il ancre son récit dans la réalité éprouvante du surendettement en temps de crise économique. Au plus près de ses personnages, il dépeint avec finesse le combat de deux justiciers à fleur de peau, résolus à tordre le cou aux organismes de crédit qui commercent sur la vulnérabilité des gens. Interprétée avec délicatesse par Marie Gillain, la jeune Claire entraîne dans son sillage Stéphane – impeccable Vincent Lindon –, juge un brin désenchanté par ses combats passés qui retrouve tout son éclat face à l’urgence de vivre de sa consœur. Contournant les ficelles du pathos pour rester simplement humain, un drame poignant doublé d’une réflexion sur le sacrifice, et les failles d’une société centrée sur le profit. Film de Philippe Lioret (France, 2010, 1h56mn) Scénario  : Philippe Lioret et Emmanuel Courcol, d’après D’autres vies que la mienne d’Emmanuel Carrère Avec  : Vincent Lindon (Stéphane), Marie Gillain (Claire), Amandine Dewasmes (Céline), Yannick Renier (Christophe), Pascale Arbillot (Marthe), Isabelle Renauld (le docteur Hadji) - Production  : Fin Août, Mars Film, France 3 Cinéma, Rhône-Alpes Cinéma, Mac Guff Ligne, Nord-Ouest Films 12/11
22.55 Le documentaire culturel Les grands romans du scandale Le dossier « Docteur Jivago » Je vous invite à mon exécution De la clandestinité au Nobel de littérature en 1958, la folle histoire du Docteur Jivago, le roman avec lequel Boris Pasternak défia les autorités russes et mit sa vie en danger. ZADIG PRODUCTIONS « J’ai commis le plus grand crime qu’un écrivain russe puisse commettre. Publier un ouvrage à l’étranger avant qu’il ne le soit en URSS est un délit. Je ne sais encore quelles mesures seront prises contre moi, mais il est certain qu’ils me le feront payer cher. » Lorsqu’en 1956 il finit de rédiger Le docteur Jivago, l’histoire d’un intellectuel en quête de vérité, « une réincarnation de moi-même », selon lui, Boris Pasternak sait qu’il ne reculera pas. Il n’a pas « écrit ce roman pour le tenir caché ». Quelques mois plus tard, il donne le manuscrit, en mains propres, à un agent littéraire italien qui le fait sortir clandestinement, pour un éditeur milanais. Débute alors une invraisemblable odyssée pour ce livre écrit, selon le Kremlin, par une « brebis galeuse, qui crache au visage du peuple ». ARME IDÉOLOGIQUE Le futur éditeur doit déjouer les pressions exercées par les partis communistes italien et russe, et reçoit même des faux télex de Pasternak annonçant son renoncement. Voyant l’occasion d’user de la littérature comme d’une arme idéologique, la CIA entre en jeu et fabrique des éditions de poche destinées à circuler sous le manteau en Russie. De son côté, Pasternak assure ses arrières et fait « sortir » cinq autres exemplaires, à destination entre autres de Gallimard. Le livre sera publié en 1957, vaudra le Nobel de littérature en 1958 à son auteur, qui décédera subitement en 1960 dans son lit, de « mort non naturelle », selon sa famille. Une histoire symptomatique du XX e siècle, racontée avec élégance (et l’aide d’acteurs de l’époque et de la famille de Pasternak) par la Géorgienne Nino Kirtadze, dont le grand-père cachait un exemplaire du Docteur Jivago... derrière son frigo. Documentaire de Nino Kirtadze (France, 2019, 57mn) - Dans la collection « Les grands romans du scandale » - Commentaire dit par Frédéric Pierrot - Coproduction  : ARTE France, Zadig Productions, Pumpernickel Films 2/10 25/2/2020 Diffusion tous les mercredis vers 22.30, du 16 octobre au 13 novembre. AD VITAM/DORIA CINEMATOGRAFICA/D.R. 23.55 Cinéma Les poings dans les poches Inceste et pulsions de mort dans une famille italienne borderline. Le premier film choc de Marco Bellocchio ne laisse personne indemne. Dans cette famille sans père, l’aîné, Augusto, fait figure de chef de clan auprès de sa mère, aveugle, de Leone, le cadet frappé de débilité, de sa sœur Giulia et surtout d’Alessandro, son frère épileptique. Animé de sentiments incestueux envers Giulia, ce dernier aimerait s’affranchir de l’univers bourgeois qui l’oppresse. PIÈGE MORTEL Pour filer la métaphore du titre, qui suggère la frustration et la violence latente, ce premier film de Marco Bellocchio fait l’effet d’une gifle assénée autant au cinéma traditionnel qu’à une certaine société petite-bourgeoise. Le futur réalisateur du Diable au corps atomise littéralement cette fratrie de tarés congénitaux, incestueux et sans scrupules. S’attaquant à la figure de la mère et faisant de la vie familiale un piège indissoluble, l’Italien érafle la morale. À sa sortie en Italie en 1965, le film provoqua la polémique, à laquelle son esthétique ne fut pas étrangère  : âpre, tendue, tourmentée, d’un noir et blanc granuleux, elle n’appartient ni au néo-réalisme ni à la Nouvelle Vague. Un choc. Voile d’argent du meilleur film, Locarno 1965 Lire page 4 (I pugni in tasca) Film de Marco Bellocchio (Italie, 1965, 1h44mn, noir et blanc, VF/VOSTF) - Avec  : Lou Castel (Alessandro), Paola Pitagora (Giulia), Marino Masé (Augusto), Liliana Gerace (la mère), Pierluigi Troglio (Leone) - Production  : Doria Cinematografica 12/11 mercredi 6 novembre ARTE MAG N°45. LE PROGRAMME DU 2 AU 8 NOVEMBRE 2019 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :