Arte Magazine n°2019-42 12 oct 2019
Arte Magazine n°2019-42 12 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-42 de 12 oct 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : travail, salaire, profit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ARTE MAG N°42. LE PROGRAMME DU 12 AU 18 OCTOBRE 2019 8 Charlotte Perriand Conquérante de l’espace Dimanche 13 octobre à 17.35 Documentaire Charlotte Perriand Pionnière de l’art de vivre Lire page 13 En ligne du 6 octobre au 11 décembre En marge de l’exposition de la Fondation Louis-Vuitton, du 2 octobre 2019 au 24 février 2020, ARTE commémore le vingtième anniversaire de la mort de Charlotte Perriand avec  : le documentaire de Stéphane Ghez, également disponible en DVD ; Charlotte Perriand au Japon, le roman graphique de Charles Berberian, coédité par ARTE Éditions et Le Chêne, en librairie en octobre ; Design signé Perriand, une websérie d’Émilie Valentin, en ligne le 2 octobre sur arte.tv/perriand La toute-puissance du vide « À 10 ans, j’entrai à l’hôpital pour me faire enlever l’appendicite. L’occasion pour moi de ne pas aller à l’école. Le lieu me plaisait. Il était blanc. La salle dénudée donnait sur une cour plantée d’arbres. De retour à la maison, le capharnaüm des meubles, des objets, me sauta au visage et je pleurai. Pour la première fois, inconsciemment, je découvrais le vide. Le vide est tout-puissant, parce qu’il peut tout contenir. [...] Visuellement on peut créer de l’espace, sans qu’il y ait beaucoup de mètres carrés pour autant. La meilleure manière est de concentrer dans des murs de rangement tous les objets dont vous avez besoin. » « Corbu » et la deuxième naissance « Le Corbusier m’a écoutée, puis m’a dit  : ‘Vous savez, on ne brode pas des coussins ici.’Je lui ai répondu  : ‘Bien. Je fais une exposition. Si vous changez d’avis, voilà mon adresse.’C’est ainsi que je suis rentrée chez ‘Corbu’. [...] On brassait toutes les disciplines  : l’intérieur, l’architecture, l’environnement, l’urbanisme. Je suis née une deuxième fois dans ce bureau. » « Tatamisée » « Je me suis trouvée, en 1940, dans un Japon totalement traditionnel. Là-bas, je me suis ‘tatamisée’. Je vivais à la japonaise, sur tatami, au sol, avec des gens très attentifs parce qu’en même temps ils se cherchaient. Les questions qu’ils se posaient étaient Architecte et designer visionnaire, Charlotte Perriand livre dans le documentaire sensible de Stéphane Ghez sa philosophie de l’habitat et de l’aménagement intérieur. Paroles d’une authentique humaniste. fort simples. Devons-nous toujours nous asseoir par terre ou sur des sièges ? Dormir dans des lits ou sur des futons qu’on rentre dans des armoires ? [...] Qu’ai-je trouvé dans les maisons traditionnelles japonaises ? Une normalisation très poussée. La mesure de base, c’est le tatami. Si vous n’avez pas d’espace, vous reconstituez le monde dans un petit carré, en mettant au bon endroit un caillou qui fait que votre œil, se portant dessus, va bondir sur l’infini. Vous vous rattachez au cosmos. » L’éthique montagnarde « J’allais en Savoie. En montagne, il n’y a que les dix derniers mètres qui comptent et ce sont les plus difficiles. Cette conquête a eu beaucoup d’influence sur ma vie professionnelle. Quand les choses sont difficiles, je ne les abandonne pas, je serre les dents, je continue jusqu’à ce que j’arrive au bout, même si c’est extrêmement pénible. » Le sujet, c’est l’homme « Travailler pour consommer, c’est un cycle infernal pour faire tourner la machine, une sorte d’esclavage économique où la sublime beauté de la vie n’est pas prise en compte. Le sujet, ce n’est pas l’objet, c’est l’homme. Vivre, c’est faire vivre ce qui est en nous. Il ne faut jamais l’oublier. » Benoît Hervieu-Léger ACHP/CHARLES BERBERIAN
QUARK PRODUCTION/ARTE FRANCE/DR Une édition non expurgée de L’amant de lady Chatterley publié après son procès pour obscénité (1960). Dans l’Angleterre des années 1960, un procès défraie la chronique  : celui pour obscénité intenté aux éditions Penguin Books, décidées à republier L’amant de lady Chatterley. Paru en 1928 à Florence, ce roman raconte l’histoire d’une passion incandescente, au lendemain de la Première Guerre mondiale, entre une aristocrate, mariée à un propriétaire de mines impuissant, et un garde-chasse. Satire des classes dominantes dans une Angleterre dévorée par le monde industriel, manifeste de l’amour libre qui prône, avant l’heure, le droit des femmes de s’émanciper à travers la conquête du plaisir, l’œuvre sulfureuse de D. H. Lawrence dérange la Couronne. Le documentaire que lui consacre Mathilde Damoisel ouvre la collection d’ARTE consacrée aux grands romans en écho avec notre époque. S’appuyant sur des archives et des interviews, elle décrypte cet automne cinq œuvres engagées abordant des thèmes brûlants d’actualité. D’autres épisodes, consacrés à 1984 d’Orwell ou à Beloved de Toni Morrison suivront en 2020. INTEMPORELS Dans Le roman de la colère, film qui retrace la genèse et la conception des Raisins de la colère de John Steinbeck, la réalisatrice Priscilla Pizzato met en parallèle la pauvreté dans laquelle vivent aujourd’hui les migrants en Californie avec celle de la famille Joad, héros du livre, des métayers de l’Oklahoma venus trouver du travail dans la Grande Vallée au moment de la Grande Dépression. Steinbeck dépeint leur odyssée, leurs rêves brisés et leurs terribles conditions de vie dans les camps où des enfants meurent chaque jour de faim. « Je veux coller l’étiquette de la honte aux cupides qui ont créé cette situation », alerte-t-il. Cette critique acerbe du capitalisme lui vaudra des menaces de mort en 1939, à la publication de l’œuvre. Condamné à mort pour blasphème par l’ayatollah Khomeyni en 1989 après la publication des Versets sataniques, Salman Rushdie vivra plus de dix ans sous protection policière. Dans un documentaire signé William Karel, le romancier britannique d’origine indienne revient sur ces douloureuses années de clandestinité. Il déplore également la montée du fondamentalisme religieux et ses répercussions sur la liberté d’expression. « Toute critique de l’islam est devenue une attaque contre les musulmans », confie-t-il, évoquant l’attentat contre Charlie hebdo. S’il a été marqué par le déferlement de haine qui a suivi la publication de son roman, l’écrivain se réjouit que, trente ans plus tard, le public voie son livre comme une œuvre littéraire « et pas seulement comme un texte qui a fait scandale ». Hélène Porret Mercredi 16 octobre à 23.45 Collection documentaire Le procès de lady Chatterley Orgasme et lutte des classes dans un jardin anglais Lire page 21 En ligne du 2 octobre au 15 janvier 2020 De L’amant de lady Chatterley aux Versets sataniques, la nouvelle collection documentaire d’ARTE revisite l’histoire de romans majeurs et de leurs auteurs, dont les écrits engagés résonnent encore aujourd’hui. La plume dans la plaie Collection « Les grands romans du scandale » Mercredi 16 octobre Le procès de lady Chatterley – Orgasme et lutte des classes dans un jardin anglais à 23.45 Mercredi 23 octobre Le roman de la colère à 22.35 Mercredi 30 octobre Le funeste destin du docteur Frankenstein à 22.30 Mercredi 6 novembre Le dossier « Docteur Jivago » – Je vous invite à mon exécution, à 22.55 Mercredi 13 novembre Salman Rushdie – La mort aux trousses à 22.55 Les cinq premiers films de la collection sont disponibles en avant-première dès le 2 octobre sur arte.tv. ARTE MAG N°42. LE PROGRAMME DU 12 AU 18 OCTOBRE 2019 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :