Arte Magazine n°2019-29 13 jui 2019
Arte Magazine n°2019-29 13 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-29 de 13 jui 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : objectif lune.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 16 juillet ARTE MAG N°29. LE PROGRAMME DU 13 AU 19 JUILLET 2019 18 CECIL STOUGHTON/JOHN F. KENNEDY PRESIDENTIAL LIBRARY AND MUSEUM, BOSTON 20.50 L’aventure humaine Objectif Lune La conquête de la Lune  : toute l’histoire (1) 1957-1963 – La course est lancée À partir d’images d’archives exceptionnelles et de témoignages inédits, une exploration fascinante de la décennie qui a fait marcher l’homme sur la Lune. Plus qu’un exploit scientifique, une odyssée humaine. Soirée présentée par Émilie Aubry 1957. L’URSS met en orbite son Spoutnik 1, premier satellite artificiel à voler dans l’espace. En pleine guerre froide, les États-Unis découvrent la nouvelle, partagés entre la peur et le désir de revanche. Ingénieur du missile V2 durant la Seconde Guerre mondiale, récupéré en 1945 par le camp américain, le scientifique allemand Wernher von Braun travaille à combler le retard. Mais les Russes vont une nouvelle fois damer le pion à leurs rivaux  : le 12 avril 1961, Youri Gagarine devient le premier homme à voyager en orbite autour de la Terre. Le président fraîchement élu John F. Kennedy cherche une riposte à la hauteur de l’enjeu  : von Braun lui propose la Lune. GRANDS EXPLORATEURS 16 juillet 1969. Des milliers de voitures convergent vers le cap Kennedy. Dans quelques heures, l’équipage d’Apollo 11, commandé par Neil Armstrong, s’envolera vers un pari fou, avènement d’une décennie de marche forcée scientifique et technologique qui ouvre l’exploration spatiale à l’humanité. Au travers d’interviews de témoins clés et de sublimes images d’archive, dont de nombreuses inédites, Robert Stone explore l’envers du mythe pour révéler, cinquante ans après, une réalité complexe en partie occultée par la saga officielle de la Nasa et l’histoire des politiques menées à Washington et à Moscou. Dans cette grande fresque documentaire passionnante de bout en bout, il détaille les rêves, les défis scientifiques et les destins méconnus qui ont forgé cette folle odyssée vers la Lune. Une quête pleine de souffle, dans les pas de grands explorateurs. Lire page 6 Série documentaire de Robert Stone (États-Unis, 2019, 3x1h50mn) - Production  : American Experience/PBS, en association avec ARTE France Les épisodes suivants sont diffusés les mercredi 17 et jeudi 18 juillet à 20.55. En partenariat avec
22.40 Les grands documentaires société Tu enfanteras dans la douleur Partout en Europe, des femmes dénoncent ce qu’elles ont subi durant leur accouchement. Ovidie signe une enquête rigoureuse et bouleversante sur les violences obstétricales et les tentatives pour y mettre fin. MAGNETO PRESSE/D.R. « Il a tout suturé à vif, ç’a duré quarantecinq minutes. » « Je n’étais plus dans un accouchement, c’était une scène de massacre. » « On préférerait mourir plutôt que de sentir ça »... S’ils sont glaçants (et bouleversants), les témoignages réunis dans ce documentaire montrent aussi la volonté des femmes de rendre publiques les maltraitances subies durant l’accouchement, et longtemps tues. En France comme dans le reste de l’Europe, leurs voix s’élèvent pour les dénoncer, amplifiées par les réseaux sociaux et une forte mobilisation militante. Également victime de violences obstétricales, la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes, Marlène Schiappa, interviewée dans ce film, a jeté un pavé dans la mare, en commandant un rapport sur le sujet. VIOLENCE SYSTÉMIQUE Épisiotomie imposée, césarienne à vif, infantilisation, remarques sexistes...  : ces violences bafouent une notion fondamentale  : le consentement des femmes. Nombre d’entre elles assimilent alors ce qu’elles ont vécu à un viol. La réalisatrice féministe Ovidie (Là où les putains n’existent pas, rediffusé à la suite de ce documentaire) analyse la situation sans manichéisme, en interrogeant tous les acteurs concernés  : des victimes, des militantes, des experts, des sages-femmes mais aussi des gynécologues qui dénoncent le manque cruel de moyens du système de santé publique. Son enquête rigoureuse explore également l’histoire pour comprendre la source de cette violence systémique, et rappeler, avec des expériences passées ou présentes – l’accouchement sans douleur, la naissance à domicile – qu’un autre modèle, moins médicalisé, peut constituer une solution. Lire page 8 Documentaire d’Ovidie (France, 2019, 58mn) Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse En replay du 28 juin 2019 au 4 juin 2020. MAGNETO PRESSE 23.45 Les grands documentaires société Là où les putains n’existent pas La tragédie d’Eva-Marree, privée de ses enfants pour s’être prostituée, puis tuée par leur père. Dans un réquisitoire convaincant, la réalisatrice Ovidie dénonce les abus de pouvoir commis par l’État suédois. Le 11 juillet 2013, Eva-Marree, alias Jasmine Petite, 27 ans, est tuée par le père de ses deux enfants de trente-deux coups de couteau, dans les bureaux des services sociaux suédois. Ce crime est l’aboutissement d’un cauchemar qui a commencé trois ans plus tôt, après que la jeune femme, ayant quitté son compagnon pour violences conjugales répétées, et ne sachant comment subvenir aux besoins de la famille, a confié à une proche avoir travaillé comme escort-girl. Sur simple dénonciation, Eva-Marree se voit retirer sa fille et son fils, alors âgés de 1 et 2 ans, les services sociaux en attribuant la garde exclusive à leur père, un homme dont ils avaient pourtant eux-mêmes diagnostiqué la violence. Ayant finalement obtenu un droit de visite auprès de ses enfants, puis encore bataillé pour que les services sociaux obligent le père à s’y soumettre, elle est assassinée lors du premier rendez-vous fixé avec ce dernier et leur fils. DÉNI DE JUSTICE En Suède, dénoncent les interlocuteurs d’Ovidie (la mère d’Eva-Marree, Zenitha, son avocat, la responsable de son syndicat...), une « putain » ne saurait être une bonne mère. En un réquisitoire convaincant contre un État « providence » dont aucun représentant n’a souhaité s’exprimer, la réalisatrice expose en détail l’hallucinant déni de justice qui a frappé Eva- Marree et ses enfants. Nombre de pays membres de l’Union européenne, dont la France, rappelle- t-elle aussi, ont adopté la législation suédoise criminalisant les clients de prostitué(e)s, l’autre volet selon elle d’une vision puritaine et répressive qui fragilise les travailleurs du sexe tout en affirmant les aider. Documentaire d’Ovidie (France, 2017, 56mn) - Coproduction  : ARTE France, Magneto Presse - (R. du 6/2/2018) En replay du 28 juin 2019 au 1er mars 2020. mardi 16 juillet ARTE MAG N°29. LE PROGRAMME DU 13 AU 19 JUILLET 2019 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :