Arte Magazine n°2019-27 29 jun 2019
Arte Magazine n°2019-27 29 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-27 de 29 jun 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Beth Ditto.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Beth Ditto Diva du « Summer of Freedom » Cinquante ans après Woodstock et Easy Rider, ARTE fait souffler un vent de liberté sur l’été en convoquant activistes, pop stars engagées et héros combatifs sous la houlette de Beth Ditto. Portrait de la diva féministe, maîtresse de cérémonie de ce « Summer of Freedom » gorgé de films, concerts, documentaires ou portraits inédits. Depuis vingt ans avec son groupe Gossip, Beth Ditto, chanteuse enragée et engagée, excessive et généreuse, incarne le rock bigger than life. Évoquant une « Nana » de Nikki de Saint-Phalle version punk, Beth Ditto assume un corps hors norme, libéré par la danse et l’électricité du rock, à des années-lumière du conservatisme sudiste dans lequel elle a grandi. Née Mary Beth Patterson en 1981 dans une bourgade perdue de l’Arkansas, elle est élevée avec six frères et sœurs par une mère célibataire fauchée, ou plutôt, dira-t-elle, « par des femmes, des loups et des cassettes musicales ». Après avoir compris dès 5 ans qu’elle était lesbienne, elle se revendique quelques années plus tard féministe, anticipant les railleries en s’assumant « gouine obèse ». La rebelle a aussi ses parts d’ombre, victime, à l’adolescence, d’inceste, comme sa mère et sa grand-mère avant elle  : des blessures qu’elle révèlera dans un livre, Diamant brut (Michel Lafon). ESTHÉTIQUE GLAMOUR, ÉTHIQUE PUNK À 18 ans, Mary Beth fuit pour se réfugier dans la ville d’Olympia, berceau du mouvement Riot Grrrl, au rock indépendant, politique et féministe, incarné par le groupe Bikini Kill et le label Kill Rock Stars. Elle prend alors le nom de Beth Ditto et forme le groupe Gossip. Dans le sillage de ses aînées, la jeune diva XXL continue le combat et le mène sur un nouveau terrain, ses différences lui assurant un certain écho médiatique tandis que le succès planétaire couronne son troisième album Standing in the Way of Control en 2006. Le public européen découvre sur scène une boule de feu, la Janis Joplin du nouveau millénaire qui se roule par terre et termine parfois ses concerts en culotte. Elle l’enlèvera même pour poser nue sur quelques couvertures de magazines. Avec sa frange de pin-up et son visage de poupée fardée, Beth Ditto séduit la mode, dont elle s’ingénie joyeusement à faire craquer les coutures. Quand Gossip se sépare en 2016, elle sort sa griffe de vêtements, avant un premier album sous son nom. Esthétique glamour, éthique punk, elle n’a jamais cessé d’utiliser son image pour soutenir les causes LGBTQ et féministes… et aussi s’affirmer elle-même. Alors que Gossip se reforme pour célébrer cet été les dix ans de Music for Men, Beth Ditto joue pour ARTE la grande prêtresse du « Summer of Freedom ». Du sur(dé)-mesure. Stéphane Deschamps
RÉMY GRANDROQUES 2017 JUILLET Vendredi 5 juillet John & Yoko à 22.25 The Rolling Stones  : Havana Moon à 0.00 Dimanche 7 juillet The Big Lebowski à 20.55 Sound of Freedom (1 & 2) à 22.45 Johnny Cash  : Behind Prison Walls à 0.35 Vendredi 12 juillet George Michael  : Freedom à 22.25 George Michael  : live in London à 0.00 Marvin Gaye – Greatest Hits à 1.00 Dimanche 14 juillet Le cercle des poètes disparus à 20.55 Birdy à 23.05 Vendredi 19 juillet Amy à 22.25 Madonna  : the MDNA Tour à 0.30 Beth Ditto – Lille 2017 à 2.35 Dimanche 21 juillet Les sorcières d’Eastwick à 20.55 Dr. Jack & Mr. Nicholson à 22.50 Vendredi 26 juillet Birkenstock – Une sandale cool et glamour à 22.35 Stax – Le label soul légendaire à 23.30 Beth Ditto – Lille 2017 à 0.20 Dimanche 28 juillet Selma à 20.55 Easy Rider à 23.00 The Last Movie à 0.35 Dennis Hopper – Rebelle d’Hollywood à 2.20 AOÛT Vendredi 2 août Marley à 22.50 Matangi/Maya/M.I.A. – Réfugiée, activiste et popstar à 1.10 La vie en Grace Jones à 2.05 En partenariat avec Présenté par Beth Ditto À suivre les dimanches en prime time et les vendredis en deuxième partie de soirée, du 5 juillet au 25 août. Dimanche 4 août Jeremiah Johnson à 20.50 Robert Redford – L’ange blond à 22.35 Les racines secrètes de la techno – Le prophète du rock Klaus Dinger à 23.30 Vendredi 9 août Eric Burdon – Rock’n’roll Animal à 22.45 Tina Turner – Live in Holland à 23.40 David Crosby – Remember my Name à 0.40 Dimanche 11 août Good Bye, Lenin ! à 20.50 Being David Hasselhoff à 22.45 Depeche Mode et l’Allemagne de l’Est – Just Can’t Get Enough à 23.35 Lugau City Lights – L’épicentre est-allemand de la pop à 0.30 Vendredi 16 août Woodstock – Trois jours de paix et de musique à 22.50 Dimanche 18 août Oh my God ! à 20.55 Viva la vulva à 22.25 Les sirènes à 23.15 Vendredi 23 août Oasis  : « Supersonic » à 22.50 Absolument trans à 0.50 Dimanche 25 août Invictus à 20.55 Colin Kaepernick – Un héros américain à 23.00 L’État contre Mandela et les autres à 23.55 Mandela et ses enfants à 0.45 Sur arte.tv/summer, le « Summer » se prolonge avec, en bonus, du 1er juillet au 30 septembre  : Les amours imaginaires de Xavier Dolan, Le rayon vert d’Éric Rohmer et La fiancée du pirate de Nelly Kaplan. 7ARTE MAG N°27. LE PROGRAMME DU 29 JUIN AU 5 JUILLET 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :