Arte Magazine n°2019-26 22 jun 2019
Arte Magazine n°2019-26 22 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-26 de 22 jun 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : festival du documentaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
dimanche 23 juin ARTE MAG N°26. LE PROGRAMME DU 22 AU 28 JUIN 2019 12 5.00 M MOVE ! Afrique du Sud Série documentaire 5.30 M AFRICA RISING Documentaire 7.00 EM KARAMBOLAGE Magazine 7.15 EM À LA RECONQUÊTE DES FORÊTS Sundarbans, la forêt nourricière Série documentaire 8.00 › 9.30 L ARTE JUNIOR 8.00 R PASSE ME VOIR ! Les enfants de la jungle Programme jeunesse 8.25 L R MA VIE AU ZOO (4) Programme jeunesse 8.50 L R POINTS DE REPÈRES Gutenberg, l’inventeur visionnaire Programme jeunesse 9.15 ARTE JUNIOR, LE MAG Programme jeunesse 9.30 EM QUE LA BÊTE MEURE Film 11.20 R CUISINES DES TERROIRS La Finlande Série documentaire 11.50 METROPOLIS Magazine 12.50 LR UN KILOMÈTRE À PIED... Les chemins du comté de Kerry, Irlande Série documentaire 13.35 L ER LES GRANDS MYTHES Héraclès, l’homme qui devint dieu ; Œdipe – Le déchiffreur d’énigmes Série documentaire 14.30 M LES PRINCES DE NOS CAMPAGNES Chevreuil et cerf Documentaire 15.15 M LE LIÈVRE D’EUROPE, UNE ESPÈCE MENACÉE ? Documentaire 16.00 LMDEM OBJECTIF MONT-BLANC Sur les traces d’un géant Documentaire 17.35 90 LA MER EN PEINTURE La force des éléments Série documentaire 18.30 R SEIJI OZAWA DIRIGE LA « SYMPHONIE N°7 » DE BEETHOVEN Concert 19.15 ER DE L’ART ET DU COCHON ! Niki de Saint Phalle – « Un thé chez Angelina » Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 VOX POP Magazine 20.35 E KARAMBOLAGE Magazine 20.50 R ATHLETICUS Trampoline synchronisé Série d’animation 20.55 LDR MISSISSIPPI BURNING Film 22.55 L ER JE NE SUIS PAS VOTRE NÈGRE Documentaire 0.25 THE OTHER SIDE Documentaire 1.55 R POUSSIÈRES D’AMÉRIQUE Documentaire 3.35 EM BOXING LIBREVILLE Documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français ARD/DEGETO 20.55 Cinéma Mississippi Burning Deux hommes mènent une enquête dans l’atmosphère brûlante et délétère d’une petite ville du Sud. Sur fond de ségrégation, un polar efficace, doublé d’une dénonciation sans appel des crimes du Ku Klux Klan. 1964, dans une bourgade de l’État du Mississippi. Trois militants pour les droits civiques disparaissent sans laisser de trace. Deux agents du FBI se lancent dans l’enquête en employant des méthodes différentes. Homme d’expérience, Rupert Anderson procède en douceur, tandis que, par idéalisme, son jeune collègue, Alan Ward, agit avec maladresse et précipitation, mobilisant d’importants effectifs, ce qui fait grimper d’un cran la tension déjà élevée dans la ville. Un homme noir, interrogé sans discrétion par Alan, se fait tabasser, des églises et des maisons sont incendiées. Pendant ce temps, Rupert, qui continue d’enquêter dans l’ombre, croit de plus en plus à la culpabilité du shérif et de son adjoint... LE SILENCE ET LA HAINE Inspiré de faits réels – l’assassinat de Michael Schwerner, Andrew Goodman et James Chaney par des membres du Ku Klux Klan sur une route du Mississippi –, ce film combine impeccablement le suspense d’un polar et le réquisitoire antiraciste, montrant l’enracinement de l’intolérance dans l’Amérique profonde. Après Angel Heart, qui s’intéressait aux rites vaudous de la communauté noire, Alan Parker continue sa plongée dans le sud des États-Unis, dépeignant cette fois une petite ville murée dans le silence et la haine, à l’époque de la ségrégation raciale. Willem Dafoe et Gene Hackman, tous deux en grande forme, donnent corps à ce duo de policiers mal assortis, portés néanmoins par une même passion du métier. Neuf ans après sa sortie, le film fera l’objet d’un épilogue inattendu  : un complément d’enquête entraînera la réouverture du procès – expédié en 1967 – des assassins des trois militants, qui se soldera par la mise en cause d’un responsable du Ku Klux Klan. Meilleure photographie (Peter Biziou), Oscars 1989 – Ours d’argent du meilleur acteur (Gene Hackman), Berlinale 1989 Film d’Alan Parker (États-Unis, 1989, 2h06mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Chris Gerolmo - Avec  : Gene Hackman (Rupert Anderson), Willem Dafoe (Alan Ward), Frances McDormand (Mme Pell), Brad Dourif (Clinton Pell), Gailard Sartain (le shérif Ray Stuckey), Stephen Toblowsky (Clayton Townley), Michael Rooker (Frank Bailey) Production  : Orion Pictures - (R. du 17/6/2007)
DAN BUDNIK 22.55 Festival du documentaire 2019 Je ne suis pas votre nègre Avec pour seul commentaire la prose incisive de l’écrivain James Baldwin, Raoul Peck livre un éblouissant réquisitoire sur la question raciale. En juin 1979, l’auteur noir américain James Baldwin écrit à son agent littéraire pour lui raconter le livre qu’il prépare  : le récit des vies et des assassinats de ses amis Martin Luther King Jr., Medgar Evers, membre de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), et MalcolmX. En 1987, l’écrivain disparaît avant d’avoir achevé son projet. Il laisse un manuscrit de trente pages, Notes for Remember this House, que son exécuteur testamentaire confiera plus tard à Raoul Peck. COLÈRE FROIDE Avec pour seule voix la prose fiévreuse et combative de Baldwin, le cinéaste revisite les années sanglantes de lutte pour les droits civiques, les trois assassinats précités, et se penche sur la recrudescence actuelle de la violence envers les Noirs américains. Il s’attaque aussi à ce qui, dans la culture américaine, et le cinéma hollywoodien en particulier, s’obstine à fausser la réalité  : l’innocence factice, l’héroïsme côté blanc, la souffrance, la faiblesse côté noir, sans oublier les hypocrites scènes de réconciliations raciales. « Les Blancs doivent chercher à comprendre pourquoi la figure du nègre leur était nécessaire », assène-t-il lors d’une allocution télévisée. À ce commentaire, à mi-chemin entre colère froide et implacable réquisitoire, dit par JoeyStarr, répond, dans une alchimie impeccable, un fascinant flot d’images (reportages, archives, extraits de films, photos) qui nous propulse au cœur de l’identité américaine, voire occidentale, de ses cruautés et de ses faux-semblants. En plus de rendre hommage à un écrivain majeur, ce documentaire offre un voyage saisissant au cœur d’une société américaine au bord de l’implosion. Meilleur film documentaire, César 2018, Philadelphia 2016, Los Angeles Film Critics Awards 2016 – Prix du public du meilleur documentaire dans la section « Panorama » et mention spéciale du prix du jury œcuménique, Berlinale 2017 Documentaire de Raoul Peck (France/États-Unis/Belgique/Suisse, 2016, 1h30mn) - Avec la voix de JoeyStarr - Coproduction  : ARTE France, Velvet Film, Artémis Productions, Closeup Films, Independent Television Service, RTS, RTBF, Shelter Prod (R. du 25/4/2017) 0.25 Festival du documentaire 2019 The Other Side Le portrait d’une communauté endolorie mais soudée, aux marges de la société et aux frontières de l’illégalité. Une descente hallucinée, hyperréaliste et poétique au cœur du tiersmonde américain. Mark vit de petits boulots de ferrailleur et du trafic de cailloux de drogue, qu’il inhale luimême, dès le réveil dans sa caravane aux côtés de Lisa, sa future femme. Sous leur effet brutal, tout devient drôle, mais le rire est sans illusion. Autour d’eux, et d’une table de camping à Noël, toute une communauté soudée par la misère s’unit dans des éclats de tendresse  : vétérans, adolescents taciturnes, jeunes femmes et futures mères à la dérive... Ceux qui ne se droguent pas s’arment. Convaincus qu’on leur vole leur pays de l’intérieur, certains, le regard fiévreux, s’entraînent au tir, persuadés que « ça » arrivera bientôt. Revient en boucle la « liberté » à défendre, contre des « eux » qu’on oppose à « nous ». « Nous serons toujours libres, toujours. » Mais le mot est épuisé par la canicule, tenu en échec par les stupéfiants, l’alcool, le chômage et l’angoisse. FULGURANCES Roberto Minervini filme l’envers du rêve américain, les existences décharnées de cet « autre côté » du miroir. Les protagonistes de son film magnifique oscillent entre fulgurances rageuses et poignantes effusions. Par le temps long (il a déménagé en Louisiane avec sa famille et noué des liens forts avec la communauté), le réalisateur capte une matière hyperréaliste, intime et poétique, sublimée par une image lumineuse. Sous les peaux tannées par la chaleur et la misère, le cœur battant d’une Amérique oubliée pulse violemment, désespérément. Sélection « Un certain regard », Cannes 2015 Documentaire de Roberto Minervini (France/Italie, 2014, 1h28mn) - Coproduction  : ARTE France Cinéma, Agat Films & Cie, Okta Film AGAT FILMS ET CIE/OKTA FILMS/D.R. dimanche 23 juin ARTE MAG N°26. LE PROGRAMME DU 22 AU 28 JUIN 2019 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :