Arte Magazine n°2019-22 25 mai 2019
Arte Magazine n°2019-22 25 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-22 de 25 mai 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : folles de joie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ARTE MAG N°22. LE PROGRAMME DU 25 AU 31 MAI 2019 8 Vendredi 31 mai à 22.25 Documentaire Divas des 90s Whitney, Mariah, Céline Lire page 25 En replay jusqu’au 6 juin Whitney Houston Saccager son image À 29 ans, celle qu’on surnomme « The Voice » incarne la vision hétéronormée d’une beauté black aux mélodies sucrées. Si sa tessiture éblouissante a conquis le monde de la pop, son entourage lui dicte une attitude irréprochable susceptible de plaire au public blanc. En coulisses, ce personnage de jeune femme modèle lui pèse. Impeccable Whitney pour la scène, elle redevient en privé « Nippy » (son surnom), garçon manqué au style trash. En 1992, elle triomphe dans le film Bodyguard, portée par le tube « I Will Always Love You ». Mais la même année, son mariage avec le chanteur Bobby Brown fait exploser le vernis glamour. La presse à scandale la révèle junkie et victime de violences conjugales. Le 11 février 2012, Whitney Houston meurt d’un arrêt cardiaque, dû à un excès de drogues. Deux documentaires le dévoileront plus tard  : l’icône a subi des abus sexuels durant son enfance et succombait moins aux charmes de son macho d’homme qu’à ceux de son assistante. Trois divas en roue libre Laquées, manucurées et sous pression, Whitney, Mariah et Céline ont dominé les charts en épousant la vision machiste du marché discographique de la décennie 1990. Par la suite, elles ont tenté de briser ce carcan doré, chacune à leur façon. Mariah Carey Assumer ses origines La décennie 1990 s’ouvre avec le premier disque d’une Blanche chantant comme une Noire  : 15 millions d’albums vendus pour ce Mariah Carey d’anthologie. La belle épouse Tommy Mottola, le boss de Sony Music. Durant dix ans, celle qui représente la priorité maison offrira de juteux bonus aux actionnaires. En 1997, pourtant, la reine des divas se rebelle, entre divorce avec son mentor et révélations. Mariah Carey est la fille d’un père afro-vénézuélien et d’une mère d’origine irlandaise, un couple mixte cible d’actes racistes. Lutter contre l’intolérance devient son combat. En 2010, la chanteuse aux cinq octaves est honorée d’un Keeper of the Dream, prix à la mémoire de Martin Luther King. En 2018, elle révèle sa bipolarité  : à bientôt 50 ans, elle assume désormais aussi bien son identité et ses racines que ses failles. Céline Dion Se libérer du pygmalion « Tu m’as bien enseigné. Je vais m’en servir. » Le 14 janvier 2016, à travers les mots d’adieu qu’elle souffle à son mari mourant, Céline Dion se réinvente déjà. La chanteuse a 48 ans. Depuis l’âge de 13 ans, elle fait confiance à cet homme, qui a hypothéqué sa maison pour financer ses premiers enregistrements, une prise de risque qui s’avérera payante… En livrant des confidences sur les derniers instants de son pygmalion, la diva a ému la terre entière. Mais son nouveau statut de veuve chic lui permet aussi de prendre le virage qu’elle a raté au début des années 2000. Un nouveau styliste, des tenues délirantes, des retrouvailles réussies avec Jean-Jacques Goldman, qui signe la chanson « Encore un soir », une nouvelle idylle  : la chanteuse aborde la cinquantaine plus délurée et plus libérée que jamais. Ludovic Perrin FRÉDÉRIC REGLAIN/GAMMA-RAPHO/GETTY IMAGES ; LARRY BUSACCA/WIREIMAGE/GETTY IMAGES ; NEIL LUPIN/DESFERNS/GETTY IMAGES
CHARLES PAULISEVICH Reportage à Paris sur le tournage de L’agent immobilier, la nouvelle série d’ARTE, avec Mathieu Amalric et Eddy Mitchell. Une fable contemporaine naviguant entre loufoque et fantastique, à découvrir à l’antenne prochainement. Raison à vendre Mathieu Amalric démarrera en mai le tournage de Serre moins fort, son prochain long métrage, coproduit par ARTE France Cinéma. Nichée entre le parc Montsouris et la Butte-aux-Cailles, la petite rue Boussingault accueille ce matin un casting de choix. Dans une Volkswagen GTI grisâtre et hors d’âge, Mathieu Amalric et Eddy Mitchellattendent qu’on lance l’action. Réunis pour la première fois à l’écran, ils tournent sous la direction d’Etgar Keret et Shira Geffen, tous deux Caméra d’or au Festival de Cannes 2007 pour Les méduses. Mathieu Amalric tient le rôle d’Olivier, un agent immobilier fauché, père et ex-mari défaillant, qui hérite à la mort de sa mère d’un immeuble délabré et entreprend, malgré une avalanche d’imprévus, de s’y réconcilier avec son passé. Dans cette fable déjantée sur la filiation, coproduite par ARTE France et Les Films du Poisson, Eddy Mitchell campe Rémi, son paternel en roue libre, inspiré des rapports d’Etgar Keret avec son propre père. « Ce sont ces relations entre deux générations qui nous intéressaient  : l’une à qui la vie vient aisément, et l’autre soucieuse, en lutte avec le quotidien. À l’image, on sent l’alchimie entre eux malgré leurs caractères opposés  : Mathieu, fébrile, bouge beaucoup, alors qu’Eddy reste en permanence serein, pense et achève chacun de ses gestes », décrypte le réalisateur et écrivain à succès israélien, qui a transposé dans la série son univers littéraire tragi-comique. TOUS CINGLÉS Tandis que l’équipe de tournage s’active sous le regard intrigué des élèves du lycée polyvalent Lazare- Ponticelli, où la production s’est installée pour la journée, Etgar Keret et Shira Geffen donnent les dernières indications de jeu, traduites de l’anglais par Mathieu Amalric. Le poisson rouge serat-il de la partie ? L’animal doué de parole, qui est comme la voix intérieure d’Olivier, donne à la série « une patine ouvertement fantastique, même si l’on peut en faire une lecture psychologique », expliquent les réalisateurs. Alors que Mathieu Almalric s’enthousiasme de la teneur « délirante et baroque » du récit, Eddy Mitchell, finissant les cigarettes qu’il est censé fumer pendant les prises, ajoute d’un ton gourmand  : « Tous les personnages sont cinglés ! Ce qui distingue ce projet, c’est l’étrangeté de l’histoire, l’irrévérence de ses protagonistes. » Cette folie douce laisse libre cours à l’interprétation, comme le confirment les réalisateurs  : « Les spectateurs seront invités à projeter leur vision personnelle de l’existence sur les principaux personnages » de cette série pleine de fantaisie. François Pieretti ARTE MAG N°22. LE PROGRAMME DU 25 AU 31 MAI 2019 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :