Arte Magazine n°2019-21 18 mai 2019
Arte Magazine n°2019-21 18 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-21 de 18 mai 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : star à part.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 22 mai ARTE MAG N°21. LE PROGRAMME DU 18 AU 24 MAI 2019 20 5.00 EM STING & SHAGGY AU CHÂTEAU D’HÉROUVILLE Concert 6.15 M XENIUS Question de flair – Les animaux renifleurs en action Magazine 6.40 EM LES MAÎTRES DES ABEILLES Cameroun, le miel sacré du peuple baka Série documentaire 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 EM GEO REPORTAGE Arnica, la reine des Vosges Reportage 8.00 LEM LA CORSE, BEAUTÉ SAUVAGE Un monde végétal Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 EM TOUTANKHAMON, LE TRÉSOR REDÉCOUVERT Documentaire 11.20 EM LES HIPPOPOTAMES DE ZAMBIE Quand vient la nuit Documentaire 12.05 EM SOUS LA PEAU DU GÉANT DU NIL Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Les Roumaines mettent le cap à l’ouest Magazine 13.35 M LA CAPTIVE AUX YEUX CLAIRS Film 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 R XENIUS Apprendre à l’ère numérique Magazine 17.35 L ER FRANCE-ALLEMAGNE, UNE HISTOIRE COMMUNE Paysages de vacances Série documentaire 18.05 R FLÂNERIES DANS LES BALKANS Ljubljana Série documentaire 18.55 UN BILLET DE TRAIN POUR... La Côte Bleue Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.52 ATHLETICUS – SAISON 2 Curling Série d’animation 20.55 7 DE PERSONAL SHOPPER Film 22.40 7 E HOLLYWOOD, LA VIE RÊVÉE DE LANA TURNER Documentaire 0.10 8 DIAMOND ISLAND Film 1.50 ARTE JOURNAL 2.10 L ER SOUNDBREAKING (1) La grande aventure de la musique enregistrée Série documentaire 3.05 EM DE L’ART ET DU COCHON « Le porteur d’eau de Séville » de Diego Velázquez Série documentaire 3.35 EM LES MAÎTRES DES ABEILLES Allemagne  : Rosenfeld, un paradis pour les abeilles Série documentaire 4.05 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français CAROLE BETHUEL/LES FILMS DU LOSANGE 20.55 Cinéma Cannes 2019 Personal Shopper Surfant avec le thriller surnaturel, Olivier Assayas capte les tourments intérieurs d’une jeune femme en quête d’au-delà, incarnée par l’éblouissante Kristen Stewart. Maureen, jeune Américaine à Paris, exerce le métier de personal shopper pour le compte de Kyra, une célébrité surbookée  : courant d’ateliers de créateurs en enseignes de luxe, elle élabore les tenues de son employeuse pour chacune de ses apparitions publiques. Bien qu’accablée par la futilité de son job, Maureen s’accroche à son existence parisienne  : sensible aux présences surnaturelles, elle cherche à entrer en contact avec son frère jumeau, Lewis, décédé dans une maison en banlieue des suites d’une malformation cardiaque dont elle est elle-même atteinte. Alors que Maureen commence à recevoir des textos anonymes, Kyra est retrouvée assassinée... QUÊTE DE SOI Deux ans après Sils Maria, troublant jeu de miroir autour de l’art et du passage du temps servi par le duo Juliette Binoche/Kristen Stewart, Olivier Assayas propulse la jeune star américaine au premier plan. L’actrice, de toutes les scènes, campe avec une émouvante fébrilité une jeune femme amputée de sa moitié, naviguant entre l’univers du luxe, qui l’attire autant qu’il l’écœure, et le monde des morts. Chavirant dans le fantastique (puis dans le thriller), le cinéaste parvient, par sa mise en scène d’une élégance prodigieuse, récompensée à Cannes, à donner corps à l’invisible. Convoquant les figures de Victor Hugo et de la pionnière de l’abstraction Hilma af Klint, tous deux adeptes du spiritisme, ce film saisissant célèbre l’art comme remède à la solitude, dans le sillage d’une jeune femme en quête d’elle-même. Prix de la mise en scène, Cannes 2016 Lire page 4 Film d’Olivier Assayas (France, 2016, 1h40mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Olivier Assayas - Avec  : Kristen Stewart (Maureen), Lars Eidinger (Ingo), Sigrid Bouaziz (Lara), Anders Danielsen Lie (Erwin) - Coproduction  : ARTE France Cinéma, CG Cinéma, Sirena Film, Detail Film, WDR, Vortex Sutra
22.40 Le documentaire culturel Cannes 2019 Hollywood, la vie rêvée de Lana Turner Dans cet émouvant portrait de la star Lana Turner, Frédéric Mitterrand révèle aussi les pans les plus tragiques d’une vie déroulée sur papier glacé. LOU VALENTINO « Voulez-vous faire du cinéma ? », demande un journaliste à une jeune blonde aux traits délicats qui déguste une glace dans un drugstore de Los Angeles. « Il faut que je demande à ma mère », répond l’intéressée. Nous sommes au milieu des années 1930 et la future star s’appelle encore Julia Turner. Née en 1921, fille unique, elle a perdu, encore enfant, son père, assassiné dans la rue. Sa mère, une modeste coiffeuse, qui la soutiendra sans faillir jusque dans ses pires épreuves, donne son autorisation. Moulée dans le pull-over qui lui vaut le surnom de « sweater girl » et une célébrité immédiate, Lana, ainsi qu’elle a été rebaptisée par le réalisateur Mervin LeRoy, fait ses débuts dans La ville gronde. Après plusieurs films de série B, elle crève l’écran, en 1941, dans La danseuse des Folies Ziegfeld et enchaîne les tournages et les passions amoureuses. Celles-ci se terminent par une cascade de divorces, inaugurée par le jazzman Artie Shaw. Amie d’Ava Gardner, partenaire de Clark Gable, amoureuse sans retour de Tyrone Power, Lana Turner a tourné dans une poignée de films mémorables (Le facteur sonne toujours deux fois, Les ensorcelés, Mirage de la vie) et d’innombrables productions que l’histoire du cinéma n’a pas retenues. Sa vie a fini par rejoindre les scénarios les plus tragiques d’Hollywood, lorsqu’en 1958 sa fille unique, Cheryl, poignarde son amant, un gangster qui l’escroque et menace de la vitrioler... ICÔNES ET SOUVENIRS Vouant une passion singulière à Lana Turner, star symbole de l’âge d’or d’Hollywood, Frédéric Mitterrand fait revivre avec verve et brio une époque flamboyante à travers reportages d’époque, extraits de films et témoignages, dont celui, très émouvant, de la fille de la star, qui échappera de peu à la prison. Hommage aussi vibrant que subjectif au cinéma américain, ce portrait nourri de la cinéphilie de son auteur convoque aussi ses icônes et souvenirs personnels. Lire page 9 Documentaire de Frédéric Mitterrand (France, 2018, 1h31mn) - Coproduction  : ARTE France, SK Médias LES FILMS DU LOSANGE/D.R. 0.10 Cinéma Cannes 2019 Diamond Island Dans ce langoureux conte initiatique tourné au Cambodge, les lumières de la ville ne brillent pas de la même manière pour tous. La révélation d’un jeune cinéaste de talent. Un matin, dans un village du Cambodge, le jeune Bora embarque dans un camion pour aller travailler sur les chantiers de Diamond Island, une île proche de Phnom Penh, sur le Mékong, transformée par les promoteurs en quartier de luxe. Là, il se lie d’amitié avec d’autres jeunes ouvriers. Une nuit, il aperçoit Solei, son frère aîné, perdu de vue depuis cinq ans. Vêtu à la mode, roulant à moto, celui-ci incarne aux yeux de Bora une fulgurante réussite... LA VIE ET LE VIDE Comment se construire un avenir dans un Cambodge mondialisé, où une barrière étanche semble séparer le monde des laisséspour-compte, comme Bora, et ceux qui comme son frère aîné parviennent – mais en en payant le prix – à tirer leur épingle du jeu ? C’est la question que pose ce langoureux conte initiatique présenté à la Semaine de la critique à Cannes. Premier long métrage du jeune réalisateur franco-khmer Davy Chou, Diamond Island tresse sans manichéisme l’euphorie de la fête et la mélancolie, la vie et le vide, l’espoir et le désenchantement, au plus près des visages de ses jeunes interprètes. Prix SACD, Cannes 2016 – Grand Prix, Cabourg 2016 Film de Davy Chou (Cambodge/France/Allemagne, 2015, 1h38mn, VOSTF) - Scénario  : Davy Chou et Claire Maugendre - Avec  : Sobon Nuon (Bora), Cheanick Nov (Solei), Madeza Chhem (Aza), Mean Korn (Dy) - Coproduction  : ARTE France Cinéma, Aurora Films, Vycky Films, Anti-Archive, Vandertastic, KNM, Garidi Films, 1.85 Films, VS Service mercredi 22 mai ARTE MAG N°21. LE PROGRAMME DU 18 AU 24 MAI 2019 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :