Arte Magazine n°2019-20 11 mai 2019
Arte Magazine n°2019-20 11 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-20 de 11 mai 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : les enfants d'Erasmus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 15 mai ARTE MAG N°20. LE PROGRAMME DU 11 AU 17 MAI 2019 20 5.00 M WOLFGANG AMADEUS MOZART Concert 6.40 XENIUS Les nouveaux usages des satellites Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LEM GEO REPORTAGE Bolivie, un médecin qui a du cœur Reportage 8.00 EM UNE ANNÉE DANS LE CANADA SAUVAGE Automne Série documentaire 8.45 M INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 M HUMBOLDT ET LA REDÉCOUVERTE DE LA NATURE Documentaire 10.20 M LA FABULEUSE HISTOIRE DE L’ÉVOLUTION Costa Rica ; Bornéo Série documentaire 11.55 LM À QUI APPARTIENNENT LES OCÉANS ? Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Reportage 13.35 M DES SOURIS ET DES HOMMES Film 15.40 E OMAN, ARABIE SAOUDITE ET QATAR 49 jours à travers le Rub al-Khali Documentaire 16.30 INVITATION AU VOYAGE Émission 17.15 XENIUS L’avenir de l’écriture manuscrite Magazine Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay 17.45 ESPAGNE, L’HISTOIRE VUE DU CIEL La Reconquista Série documentaire 18.15 R NOTRE EUROPE, QUELLE HISTOIRE ! La ruée vers l’abîme Série documentaire 19.00 LA VIE SECRÈTE DES PLANTES Sexualité Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.52 ATHLETICUS – SAISON 2 Une patinoire pour deux Série d’animation 20.55 DE JULIETA Film 22.30 L 8 ER LE CINÉMA DANS L’ŒIL DE MAGNUM Documentaire 23.25 8 CLASH Film 1.00 M ARTE JOURNAL 1.20 LEM L’ANNONCE Téléfilm 2.50 M METROPOLIS Magazine 3.35 EM LES MAÎTRES DES ABEILLES Cameroun, le miel sacré du peuple baka Série documentaire 4.05 M ARTE REGARDS L’île des rebelles Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français EL DESEO - MANOLO PAVÓN 20.55 Cinéma Cannes 2019 Cycle PedroAlmodóvar Julieta Entre passion, deuils et culpabilité, un bouleversant portrait de femme et de mère par le maître espagnol du mélo. Avec Emma Suárez, irrésistiblement mélancolique. Professeure de littérature classique, Julieta, la cinquantaine, s’apprête à quitter Madrid pour le Portugal avec son amant Lorenzo. Mais la veille du départ, elle croise une ancienne amie de sa fille Antía, qu’elle ne voit plus depuis des années. Brutalement rattrapée par le passé, Julieta, bouleversée, renonce à partir et remonte le cours de sa vie  : sa rencontre furtive dans un train avec le beau Xoan, le père d’Antía, un pêcheur galicien qu’elle a rejoint enceinte, leur passion fiévreuse jusqu’à sa mort tragique en mer après une dispute avec elle, et la disparition d’Antía, qui, devenue adulte, l’a fuie sans un mot. Hantée par ses chers fantômes, Julieta sombre dans la dépression. LA BEAUTÉ DE LA DOULEUR Comment survivre à l’absence ? PedroAlmodóvar aime le deuil autant que la passion, revers d’une même médaille existentielle, comme l’illusion et le regret. Dans son cinéma stylisé où les couleurs saturées de la fiction subliment les émotions sans s’encombrer de réalisme, pas d’intensité sans crainte de la perte, ni de vérité sans douleur. Les femmes souffrent violemment pour être belles, le maître du mélodrame, qui ne les épargne pas pour mieux les magnifier, alignant dans sa filmographie une galerie de pietà, dont Julieta, en mère inconsolable, compose une attachante figure. De l’inconnu suicidaire d’un train, qu’elle se reproche d’avoir évité, à son amour disparu dans une tempête, l’héroïne, incarnée souverainement selon les époques par Emma Suárez ou Adriana Ugarte, voit sans cesse ses rêves inconscients de sauveuse lui échapper, sombrant alors dans des abîmes de culpabilité. Comme vidée d’elle-même, la jeune veuve laissera son adolescente de fille la renflouer, sans une fois encore anticiper sa perte, son ultime blessure. C’est dans sa solitude désespérée, habitée de disparus, qu’elle finira par trouver sa place, en apprivoisant l’incertitude. Sélection officielle, Cannes 2016 Film de PedroAlmodóvar (Espagne, 2015, 1h32mn, VF/VOSTF) - Scénario  : PedroAlmodóvar, d’après trois nouvelles du recueil Fugitives d’Alice Munro - Avec  : Emma Suárez (Julieta Arcos), Adriana Ugarte (Julieta jeune), Daniel Grao (Xoan), Inma Cuesta (Ava), Michelle Jenner (Beatriz), Priscilla Delgado (Antía), Rossy de Palma (Marian), Priscilla Delgado (Antía enfant) - Production  : El Deseo, Echo Lake Entertainment Cycle PedroAlmodóvar Lundi 6 mai Parle avec elle à 20.55 Femmes au bord de la crise de nerfs à 22.45 Mercredi 8 mai La mauvaise éducation à 20.55 PedroAlmodóvar – Tout sur ses femmes à 22.40 Mercredi 15 mai Julieta à 20.55 Plébiscité en Espagne, le nouveau film de PedroAlmodóvar, Douleur et gloire, avec Penélope Cruz et Antonio Banderas, fera-t-il partie de la sélection cannoise ? Réponse le 18 avril.
22.30 Le documentaire culturel Cannes 2019 Le cinéma dans l’œil de Magnum Retour sur le lien noué entre les photographes de Magnum, agence mythique, et le monde du cinéma. Une plongée unique dans le regard des créateurs. L’agence Magnum, créée en 1947 par Robert Capa, est intimement liée au cinéma. Ses photographes iconiques, Capa lui-même, Cartier-Bresson ou plus tard Josef Koudelka, ont accompagné des tournages, leurs réalisateurs et leurs vedettes. Ils ont ainsi documenté des scènes de vie quotidienne, de travail, ou choisi de s’écarter du cadre pour immortaliser leur propre vision artistique. Venant du reportage de guerre ou du documentaire, ces photographes du réel ont appliqué leurs méthodes de travail à ce monde d’illusions  : appareil léger, lumière naturelle, photo sur le vif et sans retouches. Marilyn Monroe, James Dean, Kate Winslet, Michelangelo Antonioni ou Theo Angelopoulos sont passés sous l’œil de l’agence, instaurant un lien unique qui perdure depuis plus de soixante-dix ans. EVE ARNOLD/MAGNUM PHOTOS FICTION ET RÉEL C’est par amour pour l’actrice Ingrid Bergman que Robert Capa prend la toute première photo de cinéma de Magnum sur le tournage des Enchaînés d’Alfred Hitchcock, inaugurant cette histoire entre l’agence et le septième art. À partir de nombreux récits inédits, le documentaire retrace tout un fil d’histoires croisées entre deux mondes qu’a priori tout oppose, la fiction et le réel, comme cette rencontre en 1994 entre le réalisateur Theo Angelopoulos et Josef Koudelka. Ils puiseront dans les Balkans, lieu de tournage du film Le regard d’Ulysse, des clichés et plans extraordinaires, tout en gardant chacun leur signature unique. Un témoignage passionnant sur le regard des créateurs, artistes de l’image, qu’ils soient derrière une caméra ou un appareil photo. Documentaire de Sophie Bassaler (France, 2017, 52mn) - Coproduction  : ARTE France, Films à Cinq, Magnum Photos - (R. du 31/5/2017) 23.25 Cinéma Cannes 2019 Clash En Égypte, durant l’été 2013, des sympathisants des Frères musulmans et des partisans de l’armée sont enfermés ensemble dans un fourgon cellulaire. Une poignante odyssée qui recrée en huis clos le chaos politique du pays. PYRAMIDE DISTRIBUTION Le Caire, juillet 2013. Zein et Adam, journalistes pour Associated Press, qui couvrent des manifestations des partisans des Frères musulmans contre le régime du président autoproclamé Adli Mansour, sont interpellés par des militaires les soupçonnant d’être des espions. Jetés dans un fourgon cellulaire caillassé par des manifestants les accusant d’être vendus à l’armée qui vient de destituer le président MohamedMorsi, les deux hommes sont bientôt rejoints par des sympathisants des deux camps, armée et Frères musulmans, arrêtés sans distinction. Des échauffourées éclatent entre les prisonniers dans l’espace réduit du véhicule... ROAD MOVIE EN HUIS CLOS Après un premier film à succès, Les femmes du bus 678, qui mettait en scène le harcèlement sexuel dont sont victimes les femmes de son pays, le réalisateur égyptien MohamedDiab orchestre un spectaculaire road movie filmé en huis clos et quasiment en temps réel. Présenté en ouverture de la section « Un certain regard » au Festival de Cannes, le film impressionne par la maîtrise de sa réalisation et la tenue de son dispositif  : une société en miniature dans un espace confiné et mobile. Une métaphore du chaos dans lequel le pays a basculé après la révolution de 2011. « Un certain regard », Cannes 2016 Horus du meilleur réalisateur (MohamedDiab), Festival national du Caire 2017 (Eshtebak) Film de MohamedDiab (Égypte/France, 2015, 1h32mn, VOSTF) - Scénario  : MohamedDiab, Khaled Diab - Avec  : Nelly Karim (Nagwa), MohamedEl-Sebaey (Zein), Hani Adel (Adam), AhmedMalek (Mans), Tarek Abdel Aziz (Hossam) - Coproduction  : ARTE France Cinéma, Sampek Productions, Niko Film, EMC Pictures, Film Clinic mercredi 15 mai ARTE MAG N°20. LE PROGRAMME DU 11 AU 17 MAI 2019 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :