Arte Magazine n°2019-18 27 avr 2019
Arte Magazine n°2019-18 27 avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-18 de 27 avr 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Eden, réalisée par Dominik Moll.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ARTE MAG N°18. LE PROGRAMME DU 27 AVRIL AU 3 MAI 2019 8 Toutankhamon, le trésor redécouvert éclaire d’un jour nouveau l’identité du pharaon et la vraie nature de son tombeau. Décryptage avec l’égyptologue Marc Gabolde, qui intervient dans ce documentaire passionnant de Frédéric Wilner. Le jeune homme au masque d’or Marc Gabolde Comment Toutankhamon devient-il pharaon ? Marc Gabolde  : Quand son père Akhenaton meurt, vers 1328 av. J.-C., Toutankhamon n’a que 3 ou 4 ans. Il est trop jeune pour lui succéder et c’est sans doute l’une de ses sœurs, la princesse Mérytaton, 16 ans, qui monte sur le trône. À la mort de cette dernière, trois ans plus tard, Toutankhamon, encore enfant, accède au pouvoir. Que sait-on de lui ? La richesse des tombes de l’époque et les œuvres que le pharaon a commandées pour décorer les temples, comme à Louxor, révèlent une image brillante de sa décennie de règne. Mais de nombreux monuments ont été détruits ou usurpés par ses successeurs, effaçant ainsi de précieuses informations. Sa personnalité demeure en grande partie inconnue. Nous savons qu’il a épousé l’une de ses sœurs aînées, Ankhesenamon, avec laquelle il n’a pas eu de descendance. Deux fœtus féminins momifiés, dont Toutankhamon est le père, comme l’ont prouvé les tests ADN, ont néanmoins été retrouvés dans sa sépulture. D’autres éléments de son trésor funéraire nous renseignent sur son régime alimentaire, à l’instar des jarres de vin ou des pièces de bœuf momifiées. Que pensez-vous de la thèse selon laquelle il aurait eu des difficultés à marcher ? Sa momie est malheureusement en mauvais état à cause des traitements appliqués au cadavre et des manipulations de Howard Carter, son découvreur. Pour en ôter les bijoux, il l’a en partie démontée, désolidarisant les connexions anatomiques. Il est donc difficile de savoir s’il avait un pied bot ou d’identifier les causes de sa mort, survenue à l’âge de 17 ans. Je pense qu’il s’est blessé et qu’une fracture ouverte au genou, dont la trace demeure visible, s’est infectée. Il était sans doute de constitution assez frêle, souffrait de paludisme et avait peut-être des difficultés à se mouvoir. Cependant, j’ai étudié ses sandales, qui montrent une usure symétrique des semelles. Son trésor funéraire ne serait en réalité pas entièrement le sien… Quatre-vingts pour cent du trésor a appartenu à Mérytaton. Dans les sarcophages à viscères, dans deux des trois chapelles funéraires, mais aussi sur le masque d’or ou les bandes d’or qui entourent la momie, sur un arc et plusieurs bijoux, le nom du pharaon recouvre celui de sa sœur. Le sarcophage de pierre a également été transformé. Enfin, la statue du roi monté sur le dos d’un félin présente une poitrine féminine. De toute évidence, Toutankhamon a donc usurpé une grande partie du trousseau funéraire de celle qui l’a précédé au pouvoir. Propos recueillis par Laure Naimski L’exposition « Toutankhamon – Le trésor du pharaon » se tient jusqu’au 15 septembre 2019 à la Grande Halle de la Villette. tartPEDITIONS Disponible en DVD. Samedi 27 avril à 20.50 Documentaire Toutankhamon, le trésor redécouvert Lire page 11 m En replay jusqu’au 29 mai LABORATORIOROSSO SRL/ILIADE PRODUCTIONS
FILMTANK L’utopie du design Lorsqu’il fonde en 1919 le Bauhaus, fusion de l’école des Arts décoratifs et de l’académie des Beaux-Arts de Weimar, l’architecte allemand Walter Gropius désire non seulement réconcilier art et artisanat, mais professe également une manière de vivre et d’étudier en rupture avec le conservatisme d’avant-guerre. L’enseignement transdisciplinaire s’organise en ateliers (de métallurgie, de menuiserie, de peinture murale, de sculpture, de textile, d’imprimerie et de théâtre) conjointement dirigés par un « maître » artiste, responsable de la forme, et un « maître » artisan, chargé de la fabrication. Ouverte à tous, sans conditions d’âge ou de diplôme, l’école accueille de nombreuses étudiantes, qui peinent néanmoins à échapper aux travaux de tissage. Dans un contexte de pénurie, les élèves y sont nourris et logés, l’étude du matériau et l’expérimentation sont encouragées, avec pour objectif de simplifier l’utilisation des objets du quotidien au bénéfice du plus grand nombre. OBJETS ICONIQUES Afin de concrétiser ce projet aux accents utopistes, Gropius fait venir à Weimar des créateurs d’avant-garde de tous horizons. L’artiste constructiviste et photographe hongrois Laszlo Moholy-Nagy succède en 1923 au théoricien de la couleur suisse Johannes Itten, tandis que le peintre russe Vassily Kandinsky, père de l’art abstrait, cohabite avec son alter ego surréaliste Paul Klee. Quant à l’artiste et scénographe allemand Oskar Schlemmer, créateur du logo du Bauhaus, il invente l’art de la performance lors de mémorables soirées, et conçoit son célèbre Ballet triadique. Au Bauhaus, tout semble marcher par trois, à l’image des couleurs primaires, jaune, Alors que l’Allemagne célèbre le centenaire du Bauhaus, retour sur l’histoire de cette école hors norme, dont l’esprit influencera durablement l’art, le design et l’architecture au XX e siècle. rouge et bleu, et des formes géométriques, triangle, carré et cercle. Chassé de la ville par l’extrême droite pour « bolchevisme culturel » en 1925, le Bauhaus s’installe dans la cité industrielle de Dessau, où Gropius fait construire un immeuble aux lignes épurées, tout en acier, verre et béton. L’école évolue alors vers l’union de l’art et de la technique, à travers la production d’objets utilitaires devenus des icônes du design moderne, tels la lampe en métal de Marianne Brandt ou la chaise tubulaire de Marcel Breuer, tous deux anciens élèves devenus enseignants. Le département d’architecture est ouvert en 1928 par le nouveau directeur de l’établissement, Hannes Meyer. Contesté pour sa vision marxiste, ce dernier est remplacé en 1930 par l’architecte Ludwig Mies van der Rohe, qui ne pourra empêcher le Bauhaus de fermer ses portes trois ans plus tard sous la pression nazie. Le site abrite aujourd’hui le Bauhaus Museum Dessau, l’un des deux nouveaux musées, avec le Bauhaus Museum Weimar, ouverts à l’occasion du centenaire de l’institution. Marie Gérard Mercredi 1er mai à 22.40 Documentaire L’esprit Bauhaus (1 & 2) Lire page 21 En replay jusqu’au 8 mai ARTE MAG N°18. LE PROGRAMME DU 27 AVRIL AU 3 MAI 2019 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :