Arte Magazine n°2019-09 23 fév 2019
Arte Magazine n°2019-09 23 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-09 de 23 fév 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : agents troubles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 25 février ARTE MAG N°9. LE PROGRAMME DU 23 FÉVRIER AU 1 ER MARS 2019 16 5.00 M SERGUEÏ RACHMANINOV  : « SYMPHONIE N°2 » Antonio Pappano dirige la Staatskapelle de Dresde Concert 5.50 M LES 10 ANS DE « XENIUS » Quand la high-tech révolutionne la médecine Magazine 6.15 LMEM LES SUPERPOUVOIRS DE L’URINE Documentaire 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 M CURE AYURVÉDIQUE AU SRI LANKA Documentaire 8.00 LM LES PARCS NATURELS... EN MINUSCULE Les Écrins Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 L ER 360° GEO Jonathan, l’acrobate du ciel ; Le hockey en Himalaya, une passion au féminin Reportage 11.10 EM NÉPAL, LE RETOUR DES ENFANTS DES NEIGES Documentaire 12.05 M LES DERNIERS MONDES SAUVAGES Des paradis ancestraux Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS La décroissance pour vivre mieux Reportage 13.30 M GLORIA Film Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay 15.35 M LAOS – LE VILLAGE AU-DESSUS DES NUAGES Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 R XENIUS Les insectes auxiliaires Magazine 17.35 ER HABITER LE MONDE – SAISON 1 Pérou, Iquitos, une ville sur le fleuve Série documentaire 18.05 L R DELTAS DU MONDE L’Amazone – Un trésor de biodiversité Série documentaire 19.00 LA PÉNINSULE IBÉRIQUE AU FIL DE L’EAU Le Douro Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.49 E TOUT EST VRAI (OU PRESQUE) Guns N’Roses Série d’animation 20.55 LR HOPE AND GLORY Film 22.45 LA MAISON DES OTAGES Film 0.35 30 R LES MAINS D’ORLAC Film muet 2.10 M ARTE JOURNAL 2.30 M PYONGYANG S’AMUSE Documentaire 3.30 M ARTE REGARDS À la recherche d’un emploi, ils quittent l’Italie Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français 16.30 Invitation au voyage Du lundi au samedi, Linda Lorin nous emmène à la découverte de notre patrimoine artistique, culturel et naturel. La romance de Lawrence et de l’Arabie La légende de sir Thomas Edward Lawrence, alias Lawrence d’Arabie, commence en Jordanie. Les tribus bédouines que l’armée britannique 18.05 Deltas du monde L’Amazone – Un trésor de biodiversité MATTHIAS PFISTER De l’Èbre espagnol au Yukon arctique, découverte des deltas, ces lieux exceptionnels à la fois riches et fragiles. Le delta de l’Amazone concentre une 19.00 La péninsule Ibérique au fil de l’eau Le Douro Balade au fil des cinq principaux fleuves de l’Espagne et du Portugal, entre nature et culture. Les fleuves de la péninsule Ibérique ne deviennent navigables qu’à leur embouchure  : avant cela, canyons, chutes d’eau ou lits souterrains en brisent la continuité. C’est notamment le cas du Douro, qui prend sa source dans la cordillère ibérique, dans la province espagnole de Soria. Il serpente sur 897 kilomètres jusqu’à Porto, où il se jette dans l’Atlantique. Les vignes en terrasses qui le bordent font la splendeur de la région du Douro. Son cours a marqué longtemps la frontière entre islam et l’envoie rejoindre lui inspirent en 1916 un livre, Les sept piliers de la sagesse. Philadelphie, berceau de la démocratie américaine La ville doit son histoire aux Quakers, des chrétiens dissidents prônant la tolérance, apparus en Angleterre au XVII e siècle. En Nouvelle-Calédonie, si loin de Moscou À la fin du XIX e siècle, la ville de Bourail, sur la Grande Terre, a détenu un prisonnier crucial pour les relations franco-russes. Émission présentée par Linda Lorin (France, 2019, 38mn) diversité unique d’animaux et de végétaux. Du parc Tumucumaque, qui abrite la plus grande région de forêt tropicale au monde, au port de Belém, au sud, le fleuve et la mer abondent de poissons et de plantes qui font le bonheur des habitants autant que celui des chercheurs. Série documentaire (France/Allemagne, 2018, 5x43mn) - Réalisation  : Eberhard Rühle (Remontage du 11/10/2018) ALEXANDER HEIN chrétienté, comme en témoignent les forts qui jalonnent ses rives. Série documentaire de Michael Gregor (Allemagne, 2018, 5x43mn) - Coproduction  : ZDF/ARTE, Doc Station À suivre de lundi à vendredi à 19.00.
20.55 Cinéma Hope and Glory La Seconde Guerre mondiale vue par les yeux d’un enfant de 7 ans. Une touchante comédie dramatique puisée dans les souvenirs d’enfance du réalisateur John Boorman. 1987 COLUMBIA PICTURES INDUSTRIES Bill, 7 ans, vit à Londres avec sa famille quand la Seconde Guerre mondiale éclate. Son père est mobilisé et le garçon va vivre le conflit au quotidien avec sa mère et ses deux sœurs, Dawn et Sue. Les alertes, le couvre-feu, les bombardements enchantent le gamin comme autant d’aventures exaltantes, surtout quand elles le dispensent d’école. Il s’acoquine avec une bande de pillards qui dévalisent les maisons bombardées. Quant à Dawn, 15 ans, ses préoccupations sont d’ordre exclusivement sentimental. Bill et les siens sont bientôt contraints d’émigrer à la campagne, chez le pittoresque grand-père, quand, au cours d’un bombardement, le toit familial est détruit. Son père revenu, loin du chaos, Bill vit l’époque la plus heureuse de son enfance... AMBIGUÏTÉ John Boorman s’est largement inspiré de son enfance pour réaliser ce film plein d’humour et de sensibilité. À travers le regard de l’enfant, la guerre devient un terrain de jeu qui échape à toute routine. Le film a marqué un tournant dans l’œuvre de John Boorman. En effet, ce cinéaste choc, auteur de Délivrance, d’Excalibur et de La forêt d’émeraude, s’est toujours distingué par un pessimisme profond. Malgré sa sérénité apparente, Hope and Glory reste une œuvre ambiguë, puisque ces intenses bonheurs enfantins ont pour toile de fond les horreurs de la guerre. Meilleure comédie, Golden Globes 1988 Film de John Boorman (Royaume-Uni, 1987, 1h53mn, VF/VOSTF) - Scénario  : John Boorman - Avec  : Sebastian Rice-Edwards (Bill Rohan), Geraldine Muir (Sue Rohan), Sarah Miles (Grace Rohan), David Hayman (Clive Rohan), Derrick O’Connor (Mac), Susan Woolridge (Molly), Jean-Marc Barr (Bruce), Sammy Davis (Dawn Rohan) - Production  : Columbia Pictures, Nelson Entertainment, Goldcrest Film International - (R. du 8/3/1993) 22.45 Cinéma La maison des otages Trois gangsters retiennent une famille en otage. Un huis clos haletant porté par Humphrey Bogart (le méchant) dans l’un de ses derniers rôles au cinéma. Dans une bourgade américaine, Glennet Hal Griffin, deux frères évadés de prison, font irruption avec leur homme de main dans la maison des Hilliard et prennent la famille en otage, dans l’attente d’une grosse somme d’argent pour quitter le pays. Face à ces agresseurs prêts à tout, Daniel, le père, fait son possible pour sauver les siens. INTENSITÉ Le réalisateur William Wyler signe un huis clos théâtral efficace, confrontant une famille modèle de l’« American way of life » à un trio de criminels endurcis. Humphrey Bogart livre, malgré la maladie – il décédera deux ans plus tard –, une prestation épatante dans la peau de Griffin, gangster vieillissant et 0.35 Cinéma Les mains d’Orlac DIF/ZDF Le tandem du Cabinet du docteur Caligari, le cinéaste Robert Wiene et son acteur fétiche Conrad Veidt, réuni pour un nouveau chefd’œuvre du fantastique. Le célèbre pianiste Paul Orlac perd ses deux mains lors d’un accident et on lui greffe celles de l’assassin Vavasseur, qui vient d’être exécuté. Le jour où son père est retrouvé poignardé par un couteau ayant appartenu au meurtrier, le musicien devient presque fou... CRI MUET Devenu un classique du cinéma fantastique, Les mains d’Orlac a teigneux. Face à lui, Fredric March excelle en homme ordinaire courageux, prêt à se sacrifier. La mise en scène nerveuse maintient le suspense et l’intensité jusqu’aux ultimes minutes. Un classique du film noir américain servi par des acteurs de haute volée. 1955 PARAMOUNT PICTURES/LEE GARMES (The Desperate Hours) Film de William Wyler (États-Unis, 1955, 1h47mn, VOSTF) Scénario  : Joseph Hayes, d’après son roman et sa pièce de théâtre éponymes Avec  : Humphrey Bogart (GlennGriffin), Fredric March (DanielC. Hilliard), Arthur Kennedy (le shérif), Martha Scott (Eleanor Hilliard), Dewey Martin (Hal Griffin) Production  : Paramount Pictures donné lieu au fil du temps à différents remakes parlants. Mais l’original conserve toute sa puissance et sa beauté. La nouvelle bandeson composée par Henning Lohner mêle la musique d’un quatuor (clarinette, trompette, violon et piano) et des séquences électroniques. Le résultat est saisissant et finit par arracher à la pellicule le cri que pousse Orlac sans pouvoir être entendu... (Orlacs Hände) Film muet de Robert Wiene (Autriche, 1924, noir et blanc, 1h39mn) Scénario  : Ludwig Nerz, d’après la nouvelle éponyme de Maurice Renard Avec  : Conrad Veidt (Paul Orlac), Alexandra Sorina (Yvonne Orlac) - Production  : PAN-Film AG, Wien Restauration (1996), Deutsches Filminstitut Musique (2000), ZDF - Version restaurée - (R. du 11/1/2001) lundi 25 février ARTE MAG N°9. LE PROGRAMME DU 23 FÉVRIER AU 1 ER MARS 2019 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :