Arte Magazine n°2019-01 29 déc 2018
Arte Magazine n°2019-01 29 déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-01 de 29 déc 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : 2019.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
dimanche 30 décembre ARTE MAG N°1. LE PROGRAMME DU 29 DÉCEMBRE 2018 AU 4 JANVIER 2019 12 5.00 R PERSONNE NE BOUGE ! Simon and Garfunkel Magazine 5.40 LM CIRQUE DU SOLEIL Le concert du 30 e anniversaire Concert 6.55 M LA NUIT EST À ELLES Paris 1919-1939 Documentaire 8.30 › 10.05 L DE ARTE JUNIOR 8.30 L R GRAINE DE CHAMPION Ruben, Danemark Programme jeunesse 8.55 L DE LA PREUVE PAR TROIS Le chewing-gum Programme jeunesse 9.25 DE PASSE ME VOIR ! Samuel, l’ami des lions Programme jeunesse 9.50 ARTE JUNIOR, LE MAG Programme jeunesse 10.05 M OLIVER TWIST Film 11.55 R CUISINES DES TERROIRS La Touraine Série documentaire 12.35 LM LE FAUCON CRÉCERELLE Un rapace dans la ville Documentaire 13.20 M LES PARADIS NATURELS DE RUSSIE Documentaire 14.05 LEM MONUMENTS SACRÉS Églises – La quête de la lumière ; Mosquées – Art et espace Collection documentaire Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion Vidéo à la demande 17.10 7 E AUDREY HEPBURN, LE CHOIX DE L’ÉLÉGANCE Documentaire 18.05 CARL ORFF  : « CARMINA BURANA » Depuis la Cité interdite Concert 19.15 7 E GRAINES D’ÉTOILES... CINQ ANS APRÈS (2) La liberté d’être soi Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 LR MYTHOLOGIES ANIMALES La lumière du Nord Série documentaire 20.50 ER SILEX AND THE CITY C’est pas l’homme qui prend la pierre... Série d’animation 20.55 R GUERRE ET PAIX Film 0.25 EM AUDREY HEPBURN, LE CHOIX DE L’ÉLÉGANCE Documentaire 1.20 ONÉGUINE Ballet de John Cranko d’après Alexandre Pouchkine Ballet 3.00 M ARTE JOURNAL 3.20 L R AU CŒUR DE LA NUIT Spécial Austin Documentaire 4.15 EM VOYAGE AUX AMÉRIQUES La Mata Atlântica  : la forêt d’émeraude du Brésil Série documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Version originale sous-titrée en français 17.10 Audrey Hepburn, le choix de l’élégance À jamais associé à une exquise espièglerie, le sourire d’Audrey Hepburn était teinté de mélancolie. Ce portrait lève le voile sur les fêlures de l’actrice, qui ont façonné son style incomparable. DONALDSON COLLECTION/MICHAEL OCHS ARCHIVES/GETTY IMAGES Assise dans un fauteuil, une jeune femme évoque la Seconde Guerre mondiale et ses activités au profit de la Résistance néerlandaise. « Et les Allemands, comment ont-ils réagi ? », la questionne son interlocuteur invisible. Un irrésistible sourire éclaire soudain ses traits délicats  : « Ils n’en savaient rien. » Dans ce bout d’essai pour Vacances romaines (1953), l’escapade romantique de William Wyler qui l’a révélée, transparaît déjà l’alliage sophistiqué de joie et de gravité qui fera de l’actrice une icône. Née en 1929 à Bruxelles, de la rencontre, à Java, entre une baronne hollandaise et un employé de banque britannique, Audrey Hepburn est abandonnée par son père à l’âge de 6 ans. Au sortir de la guerre, elle voit sa carrière décoller sous le patronage de Colette  : en 1951, l’écrivaine française choisit ce « trésor trouvé sur la plage » de Monte-Carlo pour incarner sa Gigi à Broadway. Dès lors, les propositions se bousculent. De Sabrina (1954), conte de fées de Billy Wilder, à My Fair Lady (1964), éblouissant classique de la comédie musicale, en passant par l’immortel Diamants sur canapé (1961) de Blake Edwards, Audrey Hepburn impose sa pétillante frimousse et sa silhouette gracile, soulignée par les créations de Givenchy, au panthéon du septième art. Elle délaisse pourtant le cinéma à la fin des années 1960 pour s’occuper de sa famille, avant de décrocher le rôle auquel elle dit avoir « postulé toute [sa] vie »  : ambassadrice de l’Unicef. RAVISSEMENT Faisant défiler photos sublimes, réjouissants extraits de films et archives éclairantes (dont des interviews en français de l’actrice), ce portrait revisite par petites touches la trajectoire d’Audrey Hepburn pour tenter de percer le mystère de son charme inégalé, entre élégance, légèreté et mélancolie. Lire page 8 Documentaire d’Emmanuelle Franc (France, 2017, 54mn) - Coproduction  : ARTE France, Zadig Productions ARTE diffuse Guerre et paix, l’un des grands rôles d’Audrey Hepburn, à 20.55. Ce documentaire est multidiffusé à la suite du film, à 0.25.
JULIA SCHOIERER 18.05 Maestro CarlOrff  : « Carmina Burana » Depuis la Cité interdite Long Yu dirige l’œuvre phare de CarlOrff pour un concert exceptionnel depuis la Cité interdite de Pékin. Vingt ans après le Turandot de Puccini dirigé par Zubin Mehta, la Cité impériale de Pékin accueille un nouveau concert classique, en public et en plein air. Interprétée par de prestigieux solistes, les Chœurs de l’Académie de chant de Vienne et l’Orchestre symphonique de Shanghai, placé sous la direction de Long Yu, la cantate Carmina Burana de CarlOrff fait partie des œuvres les plus populaires du répertoire musical européen. Concert (Allemagne, 2018, 1h10mn) Direction musicale  : Long Yu - Avec  : Aida Garifullina (soprano), Toby Spence (ténor), Ludovic Tézier (baryton), les Chœurs de l’Académie de chant de Vienne et l’Orchestre symphonique de Shanghai - Réalisation  : Tiziano Mancini En partenariat avec 19.15 Graines d’étoiles... cinq ans après (2) La liberté d’être soi Il y a cinq ans, Graines d’étoiles suivait le quotidien des petits rats de l’Opéra de Paris, qui ont grandi. Un deuxième acte en cinq épisodes. SCHUCH PRODUCTIONS Plusieurs jeunes danseurs sont distribués sur un spectacle composé de trois chorégraphies de Jiri Kylian, grande figure de la danse contemporaine. Ici, la hiérarchie du ballet classique n’a pas cours. C’est ainsi qu’Antonio va travailler en duo dans Tar and Feathers avec la danseuse étoile Dorothée Gilbert, et que Pablo et Simon se feront également remarquer dans Bella Figura et Symphony of Psalms. Il s’agit de chercher des ressources expressives au plus profond de soi, de prendre des risques. Une expérience de l’intériorité... MUE FRAGILE Avec pudeur et élégance, la réalisatrice Françoise Marie capte, à la manière d’un film choral, les premiers pas d’adultes de ceux qu’elle avait laissés aux portes de la cour des grands. Si un quart d’entre eux a intégré le corps de ballet de l’Opéra de Paris, la moitié a dû quitter l’école de danse avant la fin du cursus. Certains se sont dirigés vers des compagnies en province ou à l’étranger, d’autres se sont envolés vers un autre destin. De Paris à San Francisco en passant par Dresde en Allemagne ou Ravello en Italie, les jeunes artistes opèrent leur mue. Avec leur corps comme outil de travail, ils s’astreignent à une discipline de fer entre répétitions du répertoire classique ou contemporain, spectacles, festivals et énièmes compétitions – toujours avec l’inébranlable ambition de toucher un jour les étoiles. Grâce à un savant jeu de flash-back, le spectateur devient le témoin privilégié des métamorphoses de ces adolescences prodigieuses. Une touchante chronique sur le passage à l’âge adulte. Série documentaire de Françoise Marie (France, 2018, 5x26mn) - Coproduction  : ARTE France, Schuch Productions, Opéra national de Paris Une série documentaire inédite à suivre chaque dimanche jusqu’au 21 janvier. La première saison de Graines d’étoiles est rediffusée le 31 décembre à 10.05. En partenariat avec 20.05 Mythologies animales La lumière du Nord BR Nos récits fondateurs sont intimement liés à la faune et à la flore. Découverte des mythes animaliers qu’entretiennent certains peuples autochtones. Au pays des Inuits, deux localités bordent la côte orientale du Groenland, qui s’étend sur 3 000 kilomètres  : l’une d’elles, Ittoqqortoormiit, bourg de 500 âmes, est à 800 kilomètres du prochain village. En hiver, le thermomètre descend régulièrement jusqu’à - 40 °C. Ce qui n’empêche pas le village de bénéficier des technologies les plus modernes. Anda Kuitse, l’un de ses habitants, ne veut pas que les mythes, contes et traditions d’antan se perdent pour autant. Il invite régulièrement les jeunes du village chez lui pour ressusciter des légendes mettant en scène la lune, le soleil, les renards, les corbeaux ou les majestueux ours blancs. Série documentaire (Allemagne, 2016, 3x43mn) - Réalisation  : Catherina Conrad et Kai Schubert Production  : BR - (R. du 28/10/2016) dimanche 30 décembre ARTE MAG N°1. LE PROGRAMME DU 29 DÉCEMBRE 2018 AU 4 JANVIER 2019 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :