Arte Magazine n°2018-49 1er déc 2018
Arte Magazine n°2018-49 1er déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-49 de 1er déc 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : une loge à l'opéra.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 2 décembre ARTE MAG N°49. LE PROGRAMME DU 1 ER AU 7 DÉCEMBRE 2018 14 20.05 Vox pop Présenté par Nora Hamadi, le magazine des débats qui agitent l’Europe. Ponts et chaussées  : risque d’effondrement En France, 30% des ponts auraient besoin d’être réparés et 7% présentent un risque d’effondrement. Partout en Europe, la situation est inquiétante. Enquête en Italie, où le pont de Gênes a été le douzième à s’écrouler en cinq ans. Selon un sondage européen, les routes italiennes figureraient aussi parmi les pires d’Europe occidentale. Pourquoi ? L’Europe fait-elle plier les Gafa ? Nora Hamadi s’entretient avec la Danoise Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence, qui a réussi à contraindre Apple à verser à l’Irlande quelque 13 milliards d’euros d’arriérés d’impôts. Aujourd’hui, elle s’attaque à Amazon. Où s’arrêtera-t-elle ? Sans oublier le tour d’Europe des correspondants et un reportage en Allemagne, où Google se révèle sur certains dossiers beaucoup plus puissant que l’État... Lire page 4 Magazine présenté par Nora Hamadi (France, 2018, 28mn) - Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse Retrouvez l’émission sur arte.tv/vox-pop, Facebook et Twitter NICOLAS THEPOT 20.50 Cinéma Borsalino Quand Bébel et Delon jouent les gangsters de charme dans le Marseille de l’entre-deux-guerres. Dopé par leur délectable opposition de styles, un polar culte de Jacques Deray. ADEL PRODUCTIONS Libéré pour bonne conduite après quatre mois à l’ombre, Roch Siffredi se met en quête de sa maîtresse, Lola, danseuse de cabaret passée dans les bras d’un autre voyou, François Capella. Après une bagarre mémorable conclue sur un match nul, les deux hommes décident de s’associer. D’abord aux ordres de petits notables crapuleux, le duo, à l’ambition grandissante, s’attaque bientôt à un parrain de la pègre locale. Mais leur ascension fulgurante pourrait bien signer l’arrêt de mort de leur amitié... RIVALITÉ COMPLICE Adaptation par un prestigieux quatuor de scénaristes (Jacques Deray, Claude Sautet, Jean Cau et Jean-Claude Carrière) du livre d’Eugène Saccomano Bandits à Marseille, cet hommage maîtrisé aux films de gangsters américains des années 1930, rythmé par la partition irrésistible de Claude Bolling, réunit, pour la première fois et dans un Marseille gangrené par la corruption des puissants, les deux stars les plus populaires du cinéma français des sixties. Tirés à quatre épingles – et coiffés du célèbre couvrechef dont ils ont contribué à forger la légende –, Belmondo, tout en séduction gouailleuse et décontractée, et Delon, campé dans son magnétisme ténébreux, se font face dans une opposition de styles devenue mythique. Avec plus de 4 millions de spectateurs, le succès fut tel qu’une suite, Borsalino and Co., a vu le jour quatre ans plus tard, avec Delon seul maître à bord. Film de Jacques Deray (France/Italie, 1970, 1h58mn) Scénario  : Jacques Deray, Claude Sautet, Jean Cau, Jean-Claude Carrière, d’après Bandits à Marseille d’Eugène Saccomano - Avec  : Jean-Paul Belmondo (François Capella), Alain Delon (Roch Siffredi), Michel Bouquet (maître Rinaldi), Catherine Rouvel (Lola) - Production  : Adel Productions, Marianne Productions, Mars Film Produzione ARTE diffuse Borsalino and Co. lundi 3 décembre à 20.55.
TOUS DROITS RÉSERVÉS 22.50 La nuit est à elles Paris 1919-1939 De Gaby Deslys à Mistinguett ou Joséphine Baker, deux décennies de nuits parisiennes racontent l’émergence de femmes artistes et affranchies. Un trépidant portrait choral. Au sortir de la Grande Guerre, le désir de s’amuser pour tout oublier est le ferment d’une floraison de music-halls et de cabarets parisiens. Dans une époque toujours fermement patriarcale, la capitale va ainsi sacrer nombre de reines de la nuit. Gaby Deslys, Mistinguett, Joséphine Baker ou Suzy Solidor s’imposent en égéries délurées et provocantes, donnant au divertissement une dimension nouvelle. Chanteuses et danseuses d’exception, meneuses de revue, elles vont, pendant les Années folles et après la Dépression, mener d’éblouissantes et tapageuses carrières sur les scènes du Moulin-Rouge, du Casino de Paris ou des Folies-Bergère. Reflétant leur époque dans leurs choix de répertoire comme de mise en scène, ces artistes affranchies ont fait évoluer l’image, sinon la condition, des femmes. PARIS CAPITALE DU MONDE Auteure de plusieurs documentaires sur les femmes de spectacle (dont Damia, la chanteuse était en noir, en 2017), Carole Wrona brosse le portrait de ces femmes à poigne qui auront changé les codes, tout en suscitant un réel élan populaire. Célèbres aussi à l’étranger, elles participeront au rayonnement international de Paris. Riche de nombreuses archives à la fraîcheur intacte, et émaillée des « tubes » du moment (dont « J’ai deux amours » de Joséphine Baker), La nuit est à elles restitue le parfum d’une époque dans le pas de ses exubérantes vedettes, dont certaines sont tombées dans l’oubli. Documentaire de Carole Wrona (France, 2018, 1h31mn) - Coproduction  : ARTE France et Slow Production 0.25 Tempest StormLa reine du burlesque SWR/MATILDA TEMPERLEY Portait de la sulfureuse actrice et effeuilleuse Tempest Storm. Décrite par Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, comme l’une des femmes les plus sexy de tous les temps et hissée au rang de star par le réalisateur Russ Meyer, spécialisé dans les films de « sexploitation », la sulfureuse Tempest Storm1.20 Saison ARTE Opéra La flûte enchantée Au Théâtre de la Monnaie – de son vrai nom Annie Blanche Banks – est l’une des dernières représentantes de la pin-up américaine des années 1950. Issue d’un milieu défavorisé, mariée et mère dès l’adolescence, elle a su mettre à profit son ambition et son talent pour amorcer une longue et fastueuse carrière dans le strip-tease burlesque et le cinéma. Depuis Las Vegas, où elle vit, elle jette un regard rétrospectif sur une vie ponctuée de scandales et de triomphes. Documentaire de Nimisha Mukerji (Allemagne, 2015, 53mn) - (R. du 08/01/2017) Avec Sabine Devieilhe en Reine de la nuit, une audacieuse Flûte enchantée mise en scène par Romeo Castellucci. Le prince Tamino est chargé par la Reine de la nuit de libérer sa fille, Pamina, que le grand prêtre Sarastro retient captive. Accompagné de Papageno, un oiseleur farceur, Tamino entreprend un long périple semé d’épreuves pour délivrer la belle et conquérir son cœur. Il découvre alors que la Reine de la nuit cherche en réalité à se venger de Sarastro. Dans cette production- événement, coup d’envoi de la saison 2018- 2019 du Théâtre royal de la Monnaie, le plasticien et metteur en scène italien Romeo Castellucci s’empare du chef-d’œuvre lyrique de Mozart. Dans une mise en scène à l’esthétisme épuré, où le noir et le blanc se télescopent, où d’énigmatiques décontamineurs côtoient de délicats marquis et marquises, il en livre une version d’une surprenante audace. Une Flûte enchantée toute personnelle et férocement contemporaine. Lire page 6 (Die Zauberflöte) Opéra de Wolfgang Amadeus Mozart (Belgique/France, 2018, 2h45mn) - Mise en scène  : Romeo Castellucci - Chorégraphie  : Cindy Van Acker - Direction musicale  : Antonello Manacorda - Avec  : Gäbor Bretz (Sarastro), Sabine Devieilhe (la Reine de la nuit), Ed Lyon (Tamino), Georg Nigl (Papageno), Elena Galitskaïa (Papagena), l’Orchestre symphonique et le Chœur du Théâtre royal de la Monnaie - Réalisation  : Myriam Hoyer - Coproduction  : ARTE GEIE, La Monnaie/De Munt - Enregistré les 25 et 27 septembre 2018 dimanche 2 décembre ARTE MAG N°49. LE PROGRAMME DU 1 ER AU 7 DÉCEMBRE 2018 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :